Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Forums par disciplines => Kung fu => Discussion démarrée par: BengQuanMan le avril 12, 2018, 01:42:45 am

Titre: L'étude de la structure du corps.
Posté par: BengQuanMan le avril 12, 2018, 01:42:45 am
Parmis tout les pratiques de kungfu, je recherche la pratique de la structure,  celle de la biomécanique presque inerte qui réside en nous.

Dans votre art, quel travail s'apparente à cette recherche?

Dans le Xing Yi, c'est facile. Santi est la base de tout. Après plusieurs années de pratique, le puzzle ce complète par soi même. Dans le Yi Quan, ont y travaille uniquement cette essence, sans ( à mon avis) tenter de l'exprimer, ou l'extirper.

Dans certains arts, elle ce demarque. Dans d'autres, c'est discret et presque imperceptible. Est-ce que c'est ça le chi?

 @-D
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: mike-b le avril 12, 2018, 09:40:56 am
Salut,

Je suis plus élancé que trapu, plutôt poids léger que lourd, aussi, dans ma pratique, j'ai très vite compris que la structure était essentielle.
J'étudie le wing chun. Je ne vais pas décrire ici à quel type de structure on fait référence, c'est assez développé ici sur WM ou ailleurs.

J'ai toujours eu affaire avec des gens qui font d'emblée plus de 10 kilos que moi. N'ayant pas une force herculéenne, l'inertie que développe un type qui fait 10 kilos de plus que toi n'est pas à négliger. Le moindre contact peut être catastrophique si tu n'as pas une bonne structure.

Je peux me tromper, mais on ne peut pas parler de structure sans évoquer certains groupes musculaires. Une chaîne de groupe musculaire, à vrai dire, que ceux-ci soient profonds ou superficiels.

Le vélo m'a beaucoup aidé pour renforcer les jambes. Une structure, c'est comme une maison. On commence pas les fondations. Mon taf m'a permis de développer le gainage. J'ai la chance de pas travailler derrière un bureau et mon corps est sollicité toute la journée.
Le vélo ou un peu de courses à pieds développe le cardio et les muscles pour respirer. Les muscles profonds de l'abdomen etc. Si pas de respiration efficace, pas de structure maintenue.
Ensuite, le travail de la ceinture scapulaire (pas facile au début pour moi) m'a permis de découvrir son rôle fondamental dans la structure.

Cette recherche est un tourbillon sans fin: plus on avance, et plus on prends conscience  que ce qu'on a développé n'est pas suffisant. Au final, on se rend compte que c'est un investissement de tous les jours et un travail qui fait intervenir tout le corps.

Quant au Chi, je ne sais pas vraiment ce que c'est. Les gens ne sont jamais d’accord. J'imagine au point où j'en suis, que c'est le carrefour entre méthode, structure, souffle (respiration), et intention.
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: niveau 2 le avril 14, 2018, 21:18:21 pm
Pour la structure du corps, étant donné que c'est pour les arts martiaux et que les orientaux ne séparent pas le corps, le mental et l'esprit, que faites-vous pour la structure du mental.
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: mike-b le avril 14, 2018, 21:42:53 pm
La vie est là pour ça... t'en fais pas pour mon mental ;)


Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: niveau 2 le avril 14, 2018, 21:55:07 pm
La vie est là pour ça.  Donc tu veux attendre toute ta vie afin d'avoir des réponses.  C'est pas sérieux.
C'est pour ça qu'il y avait des sages dans le passé et aujourd'hui il y a différentes techniques de tous genres pour affiner le mental.  Les arts martiaux ne fait pas exception.
Donc la question est que faites vous pour renforcir votre mental par les arts martiaux.
Titre: Re : Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: mike-b le avril 14, 2018, 23:15:30 pm
La vie est là pour ça.  Donc tu veux attendre toute ta vie afin d'avoir des réponses.  C'est pas sérieux.

Ce n'est pas le sens de ma phrase. Je ne voulais pas développer, car cela me paraissait évident, mais puisqu'il le faut, je voulais dire que c'est la Vie elle-même, le quotidien, qui entraîne ton mental!

Le terrain d'entrainement n'a jamais été le kwoon (je l'ai déjà dit ailleurs et croire le contraire est une méprise sur le Kung Fu, au sens chinois du terme pas européen). Donc le terrain d'entrainement (de vie si on puis dire) est cette espèce de chose qu'on appelle existence, quotidien, expérience, tout ce que tu veux, et qui démarre et finit avec toi.

Cela peut aller du plus banal au plus sophistiqué, du plus merdique au plus beau, du plus trivial au plus vital. Ce que je veux dire, c'est que si ta pratique est sincère, il ne reste pas beaucoup de temps où tu fais autre chose. Ce temps, tu le prends justement pour reposer se mental.

Entraîner son mental c'est comme dire s’entraîner à "plus" être. Non ! On est, puis c'est tout. Que pourrions-nous être d'autre?


PS : n'oubliez pas de relire le titre du sujet.



Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: niveau 2 le avril 15, 2018, 00:35:01 am
Le sujet est: (l'étude de la structure du corps) et dans ce ''corps'' il a autres choses que seulement le ''physique''.  Le cerveau contient le mental et beaucoup d'autres choses qui font partie du ''corps''.  Donc je crois qu'il est pertinent de poser la question: comment dévéloppez-vous aussi votre ''mental' qui est dans ce 'corps''.
Si ma question n'a pas sa place dans ce sujet, que d'autres me le dise et je resterais seulement dans ce ''corps''.  Merci d'avance.
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: mike-b le avril 15, 2018, 08:51:48 am
Bien sûr que cette question a sa place. C'est le thème du sujet qui induit une scission qui n'a pas lieu d'être. Cette séparation est artificielle: c'est comme étudier les propriétés du sel de mer sans l'eau de la mer. C'est absurde.

Cette question soulèvent énormément de préjugés, d'illusions, de croyances et même de superstitions.

Comme je disais plus haut, le "mental", à savoir cet instance qui gère la volonté, l'intention, la peur, la bravoure etc, ce truc qui constitue notre personnalité (et c'est indéniablement intriqué à travers notre corps et ses expériences), s'entraîne à chaque moment.

je peux donner des exemples: le contrôle de soi. Les relations au travail (clients, supérieurs, collègues) impliquent un contrôle des émotions, du savoir, de l'état physique (fatigue, ennui, impatience etc).
La façon de réagir devant l'adversité, les couilles qui arrivent dans la vie quotidienne: cela implique de savoir relativiser, gérer l'angoisse, faire le vide, être pragmatique. Etre capable de compartimenter les états en fonction de la situation.

L'auto-conditionnement. L'auto-suggestion. Avec ses bénéfices et ses plantages en beauté!

Oser. Travailler sa confiance. Se taire ou retenir certains gestes. Tenter de suivre un code moral (les AM en ont tous un, quelque part). Tout cela constitue l'entrainement du "mental".

De façon plus pratique, la gestion de la peur en situation peut s'apprendre avec des situation où la peur vient vous visiter pour x raisons! Cela ne remplace pas l'entrainement en dojo, kwoon etc, mais y contribue.

Après, si l'on veut aller jusqu'au bout de la connerie pour s'exercer au combat et tester le mental, à savoir confrontation avec la peur, le trauma psychique, la douleur, la culpabilité, la victoire, la méchanceté, la supériorité, l'orgueil etc), on peut toujours provoquer des petites frappes à la sortie du métro pour les allumer gratuitement, ou aller carrément défier des écoles... Si c'est votre but, tant mieux...
Titre: Re : Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: Heimere le avril 15, 2018, 11:43:05 am

Après, si l'on veut aller jusqu'au bout de la connerie pour s'exercer au combat et tester le mental, à savoir confrontation avec la peur, le trauma psychique, la douleur, la culpabilité, la victoire, la méchanceté, la supériorité, l'orgueil etc), on peut toujours provoquer des petites frappes à la sortie du métro pour les allumer gratuitement, ou aller carrément défier des écoles... Si c'est votre but, tant mieux...

Haha je suis sûr qu'il y en a qui font ce que tu cites. Le soucis c'est qu'ils risquent fort de finir comme des passoires parce que comme disait la chanson "on est pas tout seul" :D
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: mike-b le avril 15, 2018, 12:39:50 pm
Oui, et c'est stupide!

Néanmoins, quand je faisais du goju ryu, cela m'amusait en début d'année d'aller dans d'autre dojo de karaté (il y en a légion) de style différent pour tester mes techniques en fin de cours... J'y allais en débutant, avec un pantalon et un t-shirt (pas de kimono, hi hi) avec bien sûr beaucoup de respect et sans jamais blesser.
Je suivais le cours avec attention et suivais les corrections apportées. Lors des kumité à la fin, cela devenait fun.

Je suis aussi bien tombé sur des clubs mcdojo où on ne pense qu'à la touche (en goju ryu c'est du contact contrôlé, on entre dans le centre) que des dojo qui payaient pas de mine avec des gens très intéressants!

Cela m'a permis de faire de belles rencontres.

Epoque révolue.
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: nipaipo le avril 18, 2018, 05:38:46 am
pour ma part, l'étude de la structure est dans tout...un certain nombre d'exercices à deux et/ou avec instrument, sont là pour ressentir la structure, la corriger...les formes sont là pour la renforcer et l'intégrer...

je pense que c'est là un des ressort essentiel de ce travail et sans doute la limite de beaucoup de pratiquants...pour travailler une structure, il faut un renvoi d'information à l'instant T, dans son action... travailler uniquement seul et dans le vide, limite énormément les possibilités d'y parvenir...
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: mike-b le avril 18, 2018, 11:03:02 am
+ 1

En effet, la structure prend tout son sens dans l'interaction.

Tant qu'il n'y a pas de contact et d’échange d'énergie (au sens physique du terme), n'importe quelle structure, même la plus fragile peut sembler stable et efficace : une bille sur une coupole peut rester ainsi pendant des heures, impressionnant de par sa stature le petit poids placé à quelques centimètre du tout. Ce statu quo demeure tant qu'aucune interaction vient éprouver la structure bille + coupole.
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: niveau 2 le avril 18, 2018, 14:12:07 pm
La structure c'est aussi l'enracinement.  Donc ta bille doit être enracinée.
Titre: Re : Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: nipaipo le avril 18, 2018, 16:46:13 pm
La structure c'est aussi l'enracinement. 

non...la structure peut servir l'enracinement...mais on peut être structuré sans pour autant être enraciné...

d'un certain point de vue, c'est même une partie de l'intérêt de la chose...que la structure demeure, même quant l'enracinement l'est plus là...
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: niveau 2 le avril 18, 2018, 16:51:31 pm
Enracinement a plusieurs définitions.
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: lsd le avril 18, 2018, 17:12:09 pm
https://www.youtube.com/watch?v=lgLXvCD3p7E pak mei structure  :)
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: niveau 2 le avril 18, 2018, 17:23:15 pm
Bon enracinement le monsieur avec sa structure.  Sa structure n'est pas vide.
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: niveau 2 le avril 18, 2018, 17:58:00 pm
Rémo sans structure et dangereux.  Elle était trop facile. :-D=
Titre: Re : Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: mike-b le avril 18, 2018, 21:41:56 pm
Rémo sans structure et dangereux.  Elle était trop facile. :-D=

Fuck! Tu te souviens de Remo!!
Quel navet!!   :D
Et le maître!! quelle horreur !

Citer
d'un certain point de vue, c'est même une partie de l'intérêt de la chose...que la structure demeure, même quant l'enracinement l'est plus là...

Je confirme... Quand tu tombes sur quelqu'un de plus costaud et mieux enraciné que toi, quand il t'attrape ou te pousse, ta structure doit rester la même: mon poids étant très léger, j'ai toujours affaire à des corps plus lourds que moi (+10 / +15 kg). Quand il arrive qu'on me saisisse le bras et qu'on tire, c'est tout la corps qui vient, mais sans subir de déformation. Cela permet d'être propulsé vers le centre de celui qui tire. Au moment où les pieds touchent le sol (instant crucial), il faut trouver la ressource nécessaire pour s'ancrer à ce moment là afin de pouvoir transmettre à son tour une impulsion qui déstabilisera le partenaire. Pas facile, mais quand ça fonctionne, c'est intéressant.
Titre: Re : L'étude de la structure du corps.
Posté par: niveau 2 le avril 18, 2018, 22:39:44 pm
Mais on peut dire que la structure du maître de Rémo... est parfaite.  Et que dire de ses techniques. :-|--)-: