Auteur Sujet: Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle  (Lu 14701 fois)

Hors ligne ihadjatom

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 227
  • Sagesse: 23
  • Sexe: Homme
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #10 le: janvier 30, 2010, 23:19:35 pm »
un article déjà sur la situation en ce temps là pour permettre de définir l'environnement de la pratique et des pratiquants :

http://www.parisaikidoclub.com/spip/spip.php?article65
http://www.ten-ryu.org/pages/Histoire_du_Japon-1230132.html

Déjà tout dépend de la classe sociale. Dans une famille de samurai, de ninja ou d'autres écoles historiquement martiale. Qui plus est, à l'époque, je ne pense pas qu'un pratiquant puisse apprendre de plusieurs écoles.
J'en ai déjà parler mais le secret était de mise à l'époque.
Tout dépend aussi de la carrière (militaire, paysans, ...).


D'après ce que j'ai pu glaner sur le net, les écoles de jujutsu étaient très présentes.
Les techniques de clé, luxations étaient les plus efficientes pour désarmer quelqu'un, même avec une armure, exécuté surtout avec le haut du corps.
Le kobujutsu très présent à cause des guerres, sur chevale ou non, courte ou longue distance.
Les anciennes formes de karate avant l'annexion d'okinawa pour les samurai très curieux et motivé.

A cette époque, les écoles étaient en pleines expansion dans la voie de l'enseignement au lieu de la guerre.


quoi qu'il en soit, toutes les techniques létale  ont été proscris ou du moins mis au secret des descendants choisis pendant la période de paix (1600-1870 environ).

Beaucoup de chose ont changé, plutôt évolué au contact de populations au physiques très différents. Les pratiques devaient prendre en compte un écart plus important.
Les luxations et clé se sont juste étoffé à défaut d'évolué ou changé.
Les atemi ont évolué pour une meilleur efficacité contre n'importe quel adversaire.

Pour faire un tour complet des arts martiaux du mondes, je conseille " la voie des arts martiaux" le tour du monde des arts martiaux chez GEO. Beaucoup de photos, une description des arts martiaux connues de chaque pays (pas tous  certes...), date de création, ...... . Pour 30 euros.

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #10 le: janvier 30, 2010, 23:19:35 pm »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine


Hors ligne mike

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 356
  • Sagesse: 7
  • Sexe: Homme
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #11 le: février 01, 2010, 06:47:03 am »
j'ai eu ce livre (merci papa noêl... :D) et je confirme, ce lvre est vraiment bien fait (à part une grosse erreur dans la partie muay thai où l'auteur confond coude et epaule quand il parle des 8 armes du muay thai...) sinon je recommande ce livre vivement...

Hors ligne meiyo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1559
  • Sagesse: 21
  • Sexe: Homme
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #12 le: février 02, 2010, 20:58:58 pm »
Ce livre fait très envie mais vu son prix, je ne peux me l'offrir pour l'instant. :(

Pour résumer, prenons le cas du fils d'un samouraï : est-il crédible que son père puisse lui enseigner le ju-jitsu, éventuellement une forme antérieure du karaté ainsi que le maniement d'autres armes que le sabre, comme le bâton ou la lance par exemple ?
Tu perds ton temps étranger : j'ignore ce qu'est la peur.

Eh bien tu vas faire sa connaissance.

Hors ligne ihadjatom

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 227
  • Sagesse: 23
  • Sexe: Homme
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #13 le: février 03, 2010, 00:57:35 am »
franchement je sais pas, ma connaissance sociale du japon en ce temps là est très minime.
Ce que je sais c'est que les samuraïs apprenaient en priorité l'art du sabre, l'art le plus efficient sur un champ de bataille à l'époque. Toujours à l'époque, avec de lourde armure, les coups étaient difficile à porter, donc les techniques de préhensions, projections étant les plus efficaces, peut être étaient-elles enseigné avec l'art du sabre.

Qui plus est les samurai étaient une caste haute donc ils avaient accès à tous ce qui était possible (du moins les plus haut "placé" parmi les seigneurs les plus important).
Si mes souvenirs sont bons, à cette époque, il n'y avait pas de recherche de "techniques complète" hormis le ninjutsu, seulement d'être "le meilleur" dans son art en accord avec les codes et coutumes, c'est à dire vaincre avec son épée.

De même pour le maniement d'autres armes, il y avait plus une envie de faire prospérer la respectabilité de son école au lieu de maîtriser une panoplie de technique. C'est pourquoi il y a une telle diversité aujourd'hui d'école de kenjutsu, la recherche de l'efficacité avec son arme et non grâce à son arme.

Mais rien n'empêchait qu'un samurai partent pour apprendre d'autres  techniques, l'histoire du japon est pleine d'histoire de ce genre.

Hors ligne meiyo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1559
  • Sagesse: 21
  • Sexe: Homme
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #14 le: février 03, 2010, 10:54:54 am »
J'ai lu le livre Les Paladins du Soleil Levant où est raconté l'histoire quasi-légendaire d'un samouraï resté invaincu jusqu'à la fin de sa vie. Sa maîtrise du sabre était inégalée mais on dit aussi qu'il savait se servir d'une lance avec une redoutable efficacité, d'où ma question.
Tu perds ton temps étranger : j'ignore ce qu'est la peur.

Eh bien tu vas faire sa connaissance.

Hors ligne shadow_dg

  • Dragon apprenti guerrier
  • *
  • Messages: 725
  • Sagesse: 20
  • Sexe: Homme
  • Quán Khí Đạo for life !
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #15 le: février 03, 2010, 13:46:07 pm »
Citer
J'ai lu le livre Les Paladins du Soleil Levant

Ce n'est pas un bouquin de Roland Habertsetzer ?
"Le secret de la sagesse, ce n’est pas la sagesse elle-même, c’est le chemin qui nous y conduit.
Le chemin est long, les racines sont amères, mais le fruit est doux." Maître Pham Xuân Tong

Hors ligne meiyo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1559
  • Sagesse: 21
  • Sexe: Homme
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #16 le: février 03, 2010, 17:34:12 pm »
Si, je l'ai même en deux éditions différentes. ;)
Tu perds ton temps étranger : j'ignore ce qu'est la peur.

Eh bien tu vas faire sa connaissance.

Hors ligne Dieudonne

  • Membre de la Cité
  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 426
  • Sagesse: 38
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #17 le: février 04, 2010, 11:25:23 am »
A l'epoque ou les gens se battaient au sabre, un seul coup pouvait tuer ou blesser tres gravement.

Il est logique qu'un certain nombre d'entre eux en ait tire les conclusions qui s'imposent...  8)
"Quand ça va péter, et ça va péter, c'est pas ton karaté ni ton kung fu qui te sauveront. Estéban connaît le chemin de ce qui te sauvera toi et les tiens, en multipliant ta puissance de frappe par 45."  ...de moi.

Hors ligne shakatanaka

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 5
  • Sagesse: 0
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #18 le: avril 21, 2010, 10:37:44 am »
Il y'avait aussi le Yabusame et ses dérivés comme le inumoto.

Hors ligne meiyo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1559
  • Sagesse: 21
  • Sexe: Homme
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #19 le: avril 21, 2010, 11:31:59 am »
Qu'est-ce ?
Tu perds ton temps étranger : j'ignore ce qu'est la peur.

Eh bien tu vas faire sa connaissance.

 


* Messages récents

* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !