Auteur Sujet: Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle  (Lu 14362 fois)

Hors ligne shakatanaka

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 5
  • Sagesse: 0
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #20 le: avril 21, 2010, 11:34:41 am »
C 'est le tir à l'arc à cheval.
Le Inumoto était un sport cruel. C 'etait une sorte de chasse au chien avec des fleches arrondis pour ne pas blesser gravement le chien.

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #20 le: avril 21, 2010, 11:34:41 am »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

Méga-promo sur les grosses commandes ! -15% pour tout achat supérieur à 300 euros ! Cliquez ici pour en profiter !
* Jusqu'au 22 janvier

Hors ligne meiyo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1559
  • Sagesse: 21
  • Sexe: Homme
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #21 le: juillet 01, 2010, 21:45:41 pm »
Merci à tous pour vos contributions.

Donc pour résumer un samouraï pouvait maîtriser le kenjutsu, le ju-jitsu et le yamube ainsi éventuellement que le maniement d'autres armes : après quelques recherches, j'ai découvert que certains étaient également experts en hallebarde, poignard, lance ou bâton.

Sinon, j'aurais à nouveau besoin de votre aide pour avoir une idée de ce à quoi ressemblait le ju-jitsu à cette époque. Le ju-jitsu moderne est-il très différent. Quelles techniques comportait-il ?
Tu perds ton temps étranger : j'ignore ce qu'est la peur.

Eh bien tu vas faire sa connaissance.

Hors ligne Le promeneur

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1515
  • Sagesse: 148
  • Sexe: Homme
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #22 le: juillet 01, 2010, 22:32:49 pm »
<<...La situation du ju-jitsu est des plus confuses ; il n’est pas possible d’espérer faire un jour une discrimination correcte entre les écoles, tant les interférences deviennent évidentes dés que l’on se penche plus en avant sur ce problème. Trop souvent les techniques sont les mêmes sous des noms différents :

L’isolement géographique, le manque de contacts en raison des distances ou de l’autarcie due aux guerres incessantes, ont souvent «été la cause de recherches parallèles et de l’élaboration de techniques jumelles pourtant parfaitement étrangères les unes aux autres, chaque fondateur d’école étant persuadé de son originalité.

Le plus souvent ces techniques envisageaient également le combat avec armes. D’ou rapprochements techniques, des similitude stratégiques, des recherches et souvent  des résultats identiques. L’interférence entre les techniques avec armes et celles sans armes est évidente.

Les techniques se cachent sous une foule d’écoles baptisées des nom des clans, des centres d’instructions, des maître d’armes qui en on établi les bases...
>>Ju-Jitsu R.H

Hors ligne meiyo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1559
  • Sagesse: 21
  • Sexe: Homme
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #23 le: juillet 10, 2010, 23:54:44 pm »
A titre d'exemple, ippon seoi nage existait-il déjà à l'époque ?
Tu perds ton temps étranger : j'ignore ce qu'est la peur.

Eh bien tu vas faire sa connaissance.

Hors ligne Maître Quarante

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 146
  • Sagesse: 23
  • Sexe: Homme
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #24 le: novembre 01, 2012, 14:22:57 pm »
Oui mais ça s'appelait pas ippon seoi nage. Et il y avait différentes formes, au moins 5 de base.


Sinon il y a plein de trucs qui n'ont pas été citées.
Un samouraï ou n'importe quel bushi ne s'arrêtait pas à une seule "discipline" il devait maitriser (enfin étudier) pas mal de choses
Ce qu'on appelle le bugei juhappan si on regarde plus en arrière.

Le kenjutsu était l'arme favorite des japonais, donc oui il y avait beaucoup de styles différents, des écoles avec beaucoup de branches.

le jujutsu/yawara/taijutsu et autre noms c'était quand on était désarmé.
Les plus nobles étudiaient des formes de type aikijutsu - aikibujutsu
Les autres guerriers plutôt du jujutsu.

Au 18ème siècle les écoles de jujutsu étaient déjà bien développées (vers la fin du siècle), et beaucoup faisaient des armes. surtout par exemple le kenjutsu, le bojutsu jojutsu hanbojutsu etc. (batons), la yari (lance).
(c'est encore le cas de quelques Koryu comme par exemple Yoshin Ryu ou Takeda Ryu).
Les dames étaient majoritaires dans la naginata et il existe encore des écoles de naginata (lance recourbée ou lame de sabre court au bout d'un baton).

Les écoles les plus guerrières comme celles du ninjutsu, des kage-koryu, etc. apprenaient même au 18ème siècle des disciplines comme la kusari (chaine), la yari ou sojutsu (lance), le bajutsu (équitation), le kyujutsu (archerie), le shurikenjutsu (armes de jet), le tanto (couteau), les jutte, les kama, le onojutsu (hache), le suijutsu (techniques dans la flotte), le hojo jutsu (remplacé par les menottes maintenant), sans oublier le yin-yang (inyo en jap.) les stratégies de combat, les 5 éléments, la topographie, la météorologie, l'astrologie, .....

Le kenjutsu englobe aussi le iaijutsu, le battojutsu, le nitojutsu

et encore plein de choses (je fais de mémoire).
Les armes à feu à partir du siècle suivant.


Bah en fait exactement ce que nous on fait encore.

_

Hors ligne bokken

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 325
  • Sagesse: 18
  • Sexe: Homme
  • 七転八起 – « sept fois tombé, huit fois debout »
    • Sur les pas de Mars
Re : Arts martiaux japonais au XVIIIème siècle
« Réponse #25 le: novembre 03, 2012, 09:07:44 am »
Imaginez : vous êtes japonais et vous vivez au XVIIIème siècle.

Quels arts martiaux avez-vous à votre disposition sachant que le judo et le karaté n'existent pas encore ?

Eh bien, sachant que le port du sabre est interdit à partir de 1876, je crois que naturellement au 18e je m'orienterais vers une discipline qui enseigne le sabre ainsi que d'autres armes à plus courte distance (sabre court, O'tanto, tanto), le tout dans une optique plus de duel/combat civile que combat sur les champs de bataille (plus réduit à l'époque sous la pax tokugawa).

Et forcément, j'irais voir les origines de mon école actuelle, du côté du yoshin ryu (Akiyama et Totsuka ha Yoshin ryu) et du côté kenjutsu du shinkage ryu... Mais c'est l'intérêt historique d'un étudiant actuel, pas un japonnais de l'époque  ;D

 


* Messages récents

post Re : Re : Re : Re : Taekwondo vs danse
[Québec]
Vakarm
Aujourd'hui à 18:26:32
post Formes, mannequin de bois et armes.
[Kung fu]
mike-b
Aujourd'hui à 14:38:57
post Re : Débutant en kyokushin et remise en question
[Kyokushinkai]
Denden
Aujourd'hui à 14:26:12
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
mike-b
Aujourd'hui à 14:23:45
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
Le promeneur
Aujourd'hui à 12:59:05
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
Rì Shí
Aujourd'hui à 11:03:56
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
ombre en plein jour
Aujourd'hui à 10:35:43
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
jomtien
Aujourd'hui à 09:27:54
post Re : une vietnamienne ....du taichi yang ........accompagnée d'une belle mélodie
[Philosophie / Spiritualité]
didiersksr
Aujourd'hui à 01:00:20
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
ombre en plein jour
janvier 16, 2018, 20:00:47 pm
post Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
Rì Shí
janvier 16, 2018, 16:39:43 pm
post Re : Re : Taekwondo vs danse
[Québec]
BloodyRoots
janvier 16, 2018, 14:55:02 pm
post Re : Re : Débutant en kyokushin et remise en question
[Kyokushinkai]
Guitou
janvier 16, 2018, 14:32:02 pm
post Re : Taekwondo vs danse
[Québec]
mike-b
janvier 16, 2018, 14:21:50 pm
post Re : Taekwondo vs danse
[Québec]
niveau 2
janvier 15, 2018, 22:40:49 pm

* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !