Forums par disciplines > Judo / Sambo / Lutte

Le judo dénaturé par la compétition ?

(1/10) > >>

meiyo:
Bonjour. Je reviens à nouveau tirer à boulets rouges sur certaines pratiques de notre judo national.

Il y a une dizaine de jours, notre prof de ju-jitsu, compétitrice en judo, nous a annoncé que morote geri était désormais interdit en compétition. Elle était assez dégoûtée car c'est l'un de ses "spéciaux". La raison invoquée est la volonté de la FFJDA de revenir à un judo plus technique.

Mes connaissances de cet art demeurent rudimentaires mais je connais quand même des techniques bien plus bourrines. Franchement, quand je vois l'évolution de la discipline, je suis sceptique. Au nom de la compétition, le judo français est un train de perdre peu à peu tout ce qui fait un art martial pour ne plus être qu'un sport. Bientôt on ne gardera des origines que les salutations et la terminologie japonaise.

J'ai lu une fois un article sur le judo des origines, et, même si je comprends que des techniques aient été supprimées comme trop dangereuses, ça me rend malade à quel point cette discipline qui au départ avait un bagage technique riche s'est appauvri.

Quel est votre avis ?

loluchimata:
C'est une généralisation qui semble commune. On fait la même à notre club.

Selon les nouvelles règles de la FIJ, si la main touche la jambe c'est hansoku-make (disqualification) sauf si :

1) l'action des mains fait partie d'un enchaînement
2) l'action des mains est un contre

Donc, en fait, morote-gari n'est pas "illégal", juste limité aux contres et aux enchaînements, comme kata-guruma, sukui-nage, te-guruma, etc. Par contre c'est vrai qu'avec les nouilles qu'on a comme arbitres ::) vaut peut-être mieux pas prendre de risque.

Je ne joue pas avec les gambettes donc cela ne m'affecte pas du tout. Mon judo est encore en développement et pour l'instant je fais beaucoup de balayages et de projections de hanches, mais j'aimerais inclure les amenés au sol dans mon arsenal.

Même en étant pas touché, je suis d'accord que ces nouvelles règles sont des conneries. Le judo est de la lutte en pyjama, et au contact de d'autres disciplines de lutte, le judo s'enrichit, il ne se pourrit pas. Je dirais à tous les petits bureaucrates insignifiants qui essaient de nous forcer dans la gueule leur conception du "beau judo" que Kano a emprunté kata-guruma d'un manuel de lutte occidentale.

Est-ce la faute de la compétition? Oui et non, disons plutôt que c'est de la faute des organisateurs de celles-ci. La compétition fait ressortir ce qui marche et ce qui ne marche pas, et elle est nécessaire. Ces règles ont été instaurées pour avoir plus de projections de grandes amplitudes et donc un judo télévisé plus excitant (en oubliant que personne en Amérique du Nord ne regarde le judo à la télé) et plus payant, mais aussi parce que la tactique à la mode des compétiteurs était de tirer des "double legs" complètement pourris lorsqu'ils étaient en avance d'un shido ou d'un yuko pour éviter le shido pour la non-combativité. Le problème c'est que le judo compétitif est encombré de trop de règles, il faut un doctorat pour interpréter les règles en vigueur de la FIJ. Et leur réponse aux joueurs qui essaient de trouver avantage dans les règles...c'est de mettre plus de règles et donc risquer de faire plus de trous. Franchement, c'est un excellent raisonnement. En plus il y a déjà une règle pour les attaques sans continuité!

Pourquoi est-on puni au judo lorsqu'on attaque pas, et qu'on est pas puni au hockey lorsqu'on joue défensif? À mon avis, faudrait enlever les pénalités pour la non-combativité et allonger les matchs en shiai. 5 minutes c'est rien. Pourquoi pas plus de newaza tant qu'à faire?

Si la FIJ veut absolument garder ses règles de con, il faudrait au moins baisser la pénalité à un shido. Hansoku-make pour toucher à la jambe? Allez vous faire $@@^$%$@

Tov:
Bonjour,
je suis licencié a la fédé de judo en tant que discipline associée. Je suis frappé de recevoir de la pub pour Mazda (qui serait partenaire officiel du judo) revendiquant des vertus martiales ! Quand on est kendoka, c'est surréaliste ces pratiques pour nous. Donc, je ne m'étonnerais pas qu'ils vous obligent à l'avenir à saluer leur drapeau au J.O.
Non, je plaisante. Mais il est vrai que les arts martiaux ont tendances à devenir des "sports d'origines martiales". Par exemple, au kendo, les balayages ont été supprimée il y a bien bien longtemps et finalement, on apprends a ne frapper que les parties protégées par l'armure ! hum... est ce vraiment le plus efficace... Mais un DO est il nécessairement efficace martialement... long débat...

Mais l'évolution est elle étonnante ? On le voit avec les pratiques religieuses, censées rester les mêmes à travers les siècles, elles changent sous la pression sociale ( pour le meilleur ou le pire, à chacun de juger bien sûr).  Alors un art développé pour occire son prochain ( concernant le judo : amener au sol un combattant pour le saigner avec la main de libre) dans un contexte ou la guerre conventionnelle a fait place à la guerre économique n'est il pas forcément influencé par les finalités attendues : le spectacle.


aries:

--- Citation de: Tov le avril 22, 2010, 08:00:46 am ---
... Mais un DO est il nécessairement efficace martialement... long débat...

Mais l'évolution est elle étonnante ? On le voit avec les pratiques religieuses, censées rester les mêmes à travers les siècles, elles changent sous la pression sociale ( pour le meilleur ou le pire, à chacun de juger bien sûr).  Alors un art développé pour occire son prochain ( concernant le judo : amener au sol un combattant pour le saigner avec la main de libre) dans un contexte ou la guerre conventionnelle a fait place à la guerre économique n'est il pas forcément influencé par les finalités attendues : le spectacle.




--- Fin de citation ---
j'ia l'impression qu'il y deux niveaux dans tes propos

1°)Le DO et l'efficacité ?

2°)l'evolution de AM et le spectacle

pour le 1°) je dirai que si tu ne travailles pas dans l'idée d'occire ton adversaire et donc que tu ne mets pas en oeuvre des technqiues potentiellement létales, tu n'es pas dans le DO

c'est la recherche de l'efficacité qui te permet d'être dans une tensione xtrème en engageant un  pronostic vital ,qui permet d'apprendre à gérer ces tensions.

l'efficacité n'est pour moi qu'un moyen pour aller vers le DO

en gros :le jutsu pour aller au DO

pour le 2°), je dirai : et alors, doit on obligatoiremnt suivre le mouvement ?

si l'objectif d'instances gérées par des nouilles ,c'est le spectacle, les pratiquants ne doivent pas forcément suivre.

 Si les compet officielles  sont dans ce cadre, pourquoi ne pas se gérer des interclubs en off ( 1ère règle du fight club on ne parle pas du fight club ;) ), entre clubs partageant la même optique en se mettant au clair sur un règlement maison ?

si les asurrances des clubs les couvrent dans ce cas là pourquoi pas ?

meiyo:
Je pense que la FFJDA va finir par payer cette politique tôt ou tard : lassés de cet amas de règles soit de moins en moins de judokas feront de la compétition (même si je sais que pour accéder à la ceinture noire, c'est quasiment inévitable) soit ils se tourneront vers d'autres disciplines de préhension plus ouvertes comme le sambo ou le ju-jitsu brésilien.

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique