Auteur Sujet: définition d'un art martial? [construction3]  (Lu 14716 fois)

Hors ligne Maître Quarante

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 146
  • Sagesse: 23
  • Sexe: Homme
Re : définition d'un art martial? [construction3]
« Réponse #20 le: janvier 26, 2013, 13:09:17 pm »
Oui :)
C'est pour ça peut-être que ce n'est pas facile de définir un domaine aussi large.
L'association avec "champ de bataille" est intéressante pour la richesse des techniques collectives, des stratégies, de la réflexion avant la "bagarre générale" - ça permet aussi pour ceux qui sont intéréssés de voir la partie historique ou encore des techniques impossible à faire au dojo (arts équestres et par extension moderne conduite spéciale de véhicule, arts de l'espionnage et de la désinformation, utilisation du terrain ou je ne sais quoi encore...)
Le combat martial peut aussi être collectif, où là, chacun pourra (pourrait) exprimer sa "pratique" (son bagage technique personnel).
Et c'est vrai que ça sous-entend des moyens humains... mais certains groupes ont ces moyens humains. Qui sait si demain il n'y aura pas une guerre civile ou une révolution? Selon certaines sources... non, on va faire du hors sujet.

Pour la survie c'est plus large que la simple notion de combat, on peut aussi avoir besoin de "survivre" ou plus globalement de trouver une solution face à un obstacle autre qu'un ennemi en chair et en os, en étant seul (sans adversaire "physique") : là aussi les arts martiaux authentiques et complets comme ceux que j'apprends ne s'arrêtent pas à la technique de la "baston"...
sans oublier dans tout ça tout le développement "invisible" c'est à dire le fameux "connais-toi toi-même" et toutes les choses qui font la différence entre Art martial et sport de combat.
Même au niveau du combat réel : un sport de combat va se limiter souvent au corps à corps, tandis que dans un art martial tous les moyens sont bons pour remporter la victoire, ce qui inclut plein de choses : disparaître (fuir pour éviter le combat), jouer avec la psychologie quand c'est possible, répondre à coup de fusil à pompe (image qui se traduirait par utiliser n'importe quoi pour le transformer en arme), utiliser les forces de l'ordre comme bouclier... et encore là je ne parle que de choses "terre à terre" finalement.

_

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Re : définition d'un art martial? [construction3]
« Réponse #20 le: janvier 26, 2013, 13:09:17 pm »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

C'est bientôt Noël ! Un dessin chinois offert pour commandes > 100€. Un cadeau surprise dans chaque commande. Cliquez ici pour en profiter !
* Jusqu'au 25 décembre

Hors ligne Maître Quarante

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 146
  • Sagesse: 23
  • Sexe: Homme
Re : définition d'un art martial? [construction3]
« Réponse #21 le: janvier 26, 2013, 13:31:09 pm »
que des mots, que des mots...oui et non...

le truc c'est qu'il y a quand même des histoires bien distinctes, des séparations nettes, bien réelles, peu importe les mots qu'on met dessus...
dans ce gloubiboulga, appelé "arts martiaux", on trouve:

-quelques rares disciplines de guerre.
-des discipline de combat en milieu civil(même si elles ne sont pas destinées au péquin de base)
-des disciplines d'approfondissement personnel
-des disciplines à grosse orientation ou composante sportive...

les choses sont compliquées pour plusieurs raisons...

-déjà les AM sont bien plus vastes que les seuls AM japonais...chose d'autant plus problématique que justement, tout ne s'est pas forcément passé de la même manière et/ou dans la même période de temps dans les autres nations...

-y a des disciplines qui sont nées "jutsu" et auxquelles ont a collé ensuite un "DO" voir un peu de sport, sans que ça soit toujours justifié, tandis que d'autres ont été créées DO et voulues comme telles...

-je nuancerai aussi ce qu'a dit le camarade "maitre quarante", si la caste des samourai a été dissoute en 1868, ça faisait déjà un bail que la plupart d'entre eux n'avait plus sorti l'arme du fourreau ou au moins jamais vu un champs de bataille à proprement parler...

-on gagnerait aussi à bien prendre avec des pincettes, certaines idées reçues sur le "bushido"...la plupart des "infos"(avec de grosses guillemets)et règles attribuées au bushido viennent de l'oeuvre de Nitobe qui est largement postérieur à la période concernée et particulièrement empreinte d'idéalisme nationaliste...

si certaines valeurs existaient, elles existaient entre membre d'une même caste ou vis à vis d'une hiérarchie, mais ne s'appliquait pas du tout au petit peuple qui était au mieux quantité négligeable, main d'oeuvre gratuite(des serfs), au pire source d'amusement ou accessoire d'entrainement, juste bon à baptiser les sabres fraichement forgés... ::)

donc quelque part, se réclamer des valeurs du japon féodal...c'est assez particulier... :-o~


+1

Je dirais peut-être qu'on peut faire une distinction "globale" entre les arts martiaux à la base (base qui est la même depuis la préhistoire dans tous les continents = survivre, se protéger) et ce qu'on appelle les AM dans le monde contemporain, où la "force" (le besoin, la nécessité) de survivre est moindre, et avec tout l'apport "mentale-morale" des décennies qui font les arts martiaux pas seulement guerriers (jutsu) mais plus structurés, analysés, et pas seulement "physiques".

Tout à fait vrai par rapport à la caste des samouraï, etc, c'est très global, et ça explique d'une part les petites écoles retranchées et les "maîtres de l'ombre" ne voulant absolument pas perdre les héritages ou la lignée, et la transformation progressive des jutsu en do (pour ne prendre que le Japon comme référence).
D'ailleurs le concept "Do"/Tao remonte a bien plus longtemps que le 19ème siècle, car on en parlait déjà... ben depuis qu'il y a le taoïsme puisque c'est issu de cette philosophie.
Et comme le taoïsme est un "dérivé" (une explication) du yin et du yang c'est à dire des lois du positif et du négatif, ça existait depuis... l'atlantide (mais bien sur ce n'était pas "clairement" "défini").

Le Bushidô est eneffet un "truc moderne", la vraie source étant le Yumiya no michi, entre autres, puis le Bukke Sho Hatto et autres "règles" au fil des siècles qu'on trouvera facilement sur internet (ou sur le site sciences martiales pour les détails très exacts et la construction précise de ces "lois").

Il ne faut pas confondre dans ma tentative d'explication les valeurs du Feodal Japan avec les techniques issues de la même période. Les valeurs ne sont que des repères historiques, pour le plaisir de les connaître comme les idéogrammes par exemple.
Le petit peuple dont je parle n'est pas celui du Moyen-Age européen ou du Jap féodal, mais celui « d'ici et maintenant » - un concept très important dans les a.m. et une "règle" souvent rappelée par les Sôke et autres Shihan ou Menkyô Kaiden (ou encore Sifu, etc.)

:)
_

Hors ligne Synthra

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 284
  • Sagesse: 11
  • Sexe: Homme
    • Kang Shu Bao
Re : définition d'un art martial? [construction3]
« Réponse #22 le: février 08, 2013, 20:46:59 pm »
Voilà mon pavé, toujours à améliorer avec des critiques constructives et de nouvelles informations   

Qu'est-ce qu'un art martial?

Néologisme inventé au XXème siècle pour traduire l'expression japonaise "budo",composé des idéogrammes "bu" ("wu" en chinois) signifiant "arrêter la lance", soit par extension "guerre" ou "défense", et de "do" ("tao" en chinois) signifiant la "voie", le "chemin", "l'accomplissement" (notion sur laquelle un sujet pourra être fait pour parle du "do").
Dès le départ, on voit que l'utilisation du termes "art martial" est inadapté, ou "art" est à comprendre dans son origine latine ("ars", habilité, compétence technique).
Art martial serait donc à mettre en rapport avec "bujutsu" ("wushu" en chinois) où "jutsu" signifie "technique", "méthode"...

A l'origine, des méthodes de combat sont apparues par temps de guerre, durant les quelles les guerriers se sont aperçu que l'utilisation de techniques adaptés permettaient d'avoir plus de chances de survivre... En gros de la pure défense personnelle avec pour but souvent la mort de l'adversaire!
C'était les anciens bujutsu et wushu, testé sur le terrains, ce qui ne fonctionnait pas était oublié, ce qui était efficace gardé.
Cependant, sous l'influence de groupes religieux pratiquant les techniques de combats et durant certaines périodes de paix, les méthodes de combats sont petit à petit devenu un moyen de développement spirituel ("do", "tao"). En gros purifier le corps pour purifier l'esprit, savoir maîtriser son corps pour être en harmonie avec la nature et avec soi, se connaître plus profondément, recherché la paix intérieur etc... Une sorte de retour au sens premier de "wu"/"bu": arrêter la hallebarde, préserver la paix, combattre la guerre.

Pour clarifier, un art martial (dans le sens populaire) a pour origine les termes budo et wuji (en chinois).
Il s'agit d'une "voie" à suivre pour apporter une paix intérieur et extérieur basé sur les anciennes techniques de combat (bujutsu/wushu).
La recherche de l’efficacité martial (présente à différent degré en fonction de l'am, autre notion qui mériterai un pavé), du geste parfait, juste (je n'ai pas dit esthétique), de l'entraînement du corps (musculation, renforcement, souplesse) et de l'esprit (gestion du stress, méditation, remise en question , créativité, "code" de conduite) ont pour but de former un individu accompli pouvant faire face à l'adversité en paix (adversité sur le plan physique mais également spirituelle, dont le but ultime est pour beaucoup d'am de faire face à la mort en paix, serein, et dans la vie de tout les jours).
Un art martial doit donc former l'individu à des techniques martiales, des principes de combat, des méthodes de renforcement du corps (renforçant ainsi l'esprit), ainsi qu'aux valeurs humaines et à la maîtrise de soi.
L'art martial est également sincère: l'efficacité martiale recherché dans les anciennes techniques de combat n'est plus qu'une facette des arts martiaux, mais l'évolution des techniques et leur efficacité en situation réel est un autre sujet qui ne rentre pas dans cette ébauche de définition...

Un art martial est donc un apprentissage de techniques de combats (sans pour autant toujours recherché une efficacité sur le terrain) à partir desquelles la recherche de la perfection du geste, de la formation du corps (et de l'esprit) a pour but de former un individu en paix intérieurement et maître de soi (permettant ainsi d'être en paix avec l'extérieur), en bonne santé et avec des valeurs humaines.
Cette recherche de la perfection et de l’apprentissage donne ainsi un but à l'existence du pratiquant, un sens à sa vie, clé du bonheur. 
"Petit à petit, l'oiseau fait son nid!", Shi de Cheng.
Tout est Kung Fu, chaque instant est un entraînement.

Hors ligne paix

  • Dragon guerrier de feu
  • *
  • Messages: 1102
  • Sagesse: 96
  • Sexe: Femme
Re : définition d'un art martial? [construction3]
« Réponse #23 le: février 09, 2013, 11:23:11 am »
Citer
Cette recherche de la perfection et de l’apprentissage donne ainsi un but à l'existence du pratiquant, un sens à sa vie, clé du bonheur. 
#circonspect#...je n'sais pas mais, :P je ne suis pas très d'accord avec toi sur cette partie!

 :)...mais c'est pas grave! #cavalerie# moi aussi je suis à la recherche de ce qui donne un vrai sens à ma vie, la clé du vrai bonheur quoi!
you never know how strong you are...until being strong is the only choice you have.

Hors ligne GalaxieM104

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 118
  • Sagesse: 6
Re : définition d'un art martial? [construction3]
« Réponse #24 le: juin 20, 2016, 22:00:54 pm »
Coucou ici

Un lieu adéquat pour citer Maitre Lee Kwan Young, le Maitre de Taekwondo en France : "le monde est pile et face, pourquoi vous voulez pensez que pile ?

Car de fait, je ne peux me convaincre que des techniques de combats à mains nues, permettant de tuer, n'aient été développées que pour permettre aux castes supérieures d'annihiler des serfs ...

Il y a peut être un juste milieu entre art de la guerre et auto défense, ou alors c'est simplement les 2, le pile et le face d'une même pièce.

J'en resterai donc sur les du mots sage.
 #papy#


En ligne niveau 2

  • Dragon guerrier de feu
  • *
  • Messages: 1208
  • Sagesse: 80
Re : définition d'un art martial? [construction3]
« Réponse #25 le: juin 21, 2016, 00:07:21 am »
Pile et face c’est très bien mais il faut voir plus loin.

Je dirai pile et face, et les côtés…

Qu’en pensez-vous?

Hors ligne GalaxieM104

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 118
  • Sagesse: 6
Re : Re : définition d'un art martial? [construction3]
« Réponse #26 le: juin 22, 2016, 14:07:34 pm »
...
Je dirai pile et face, et les côtés…

Qu’en pensez-vous?


C'est tout a fait compatible de l'idee.
Le logo yin/yang illustre bien cela, un peu de l'un dans l'autre et de l'autre dans l'un, permetant qu un concept bipolaire, soit en fait bien plus ...

 ;-)p

« Modifié: juin 22, 2016, 14:09:22 pm par GalaxieM104 »

En ligne niveau 2

  • Dragon guerrier de feu
  • *
  • Messages: 1208
  • Sagesse: 80
Re : définition d'un art martial? [construction3]
« Réponse #27 le: juin 22, 2016, 15:25:48 pm »
Lorsque nous disons que dans le symbole Yin-Yang tout si trouve, c’est que les petits points qui se trouvent dans chaque côté, prennent de l’explantions et de cette façon arrivent à passés de l’autre côté.

Mais il ne faut pas oublier aussi la ligne en (S) du centre.  Elle est très importante.

Hors ligne fulleur

  • Dragon guerrier de feu
  • *
  • Messages: 1498
  • Sagesse: 80
Re : définition d'un art martial? [construction3]
« Réponse #28 le: juillet 22, 2017, 13:21:41 pm »

art martial

art = maitrise du geste  martial = lié a l affrontement.

 condification de mouvements,de gestes,de réactions ,lié a une certaine situation récurent dans le but de l enseigner.

exemple = il me lance une Pizza maniere A, je l attrappe de maniere X;et je la pose dans l assiere de maniere B , je repete cette récurence jusqu a la maitrise parfaite.
je codifie,je noticfie et je pourrai l enseigner,ouvrir mon école ...


Le probleme est que dans la vrai vie,personne ne lance leur pizza constament de maniere A










Hors ligne jomtien

  • เฟรดดี้
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2749
  • Sagesse: 153
  • Sexe: Homme
  • Livres sur le Siam Thaïlande
Re : définition d'un art martial? [construction3]
« Réponse #29 le: juillet 22, 2017, 13:55:12 pm »
Origine le Muay Boran Boxe Ancienne sans Armes utilisée sur champs de Bataille Donc Art Martial Archive Ayuttaya 7 siècles



Muay Boran
Le Muay boran, qui se traduit par "Ancienne Boxe", est antérieur au Muay thai. L’objectif du Muay Boran est d’aider un guerrier à survivre une bataille quand il a perdu ses armes.

Le combat avec armes correspondant à la pratique du Krabi Krabong.
 Le Muay Boran est un style efficace ayant pour objectif de maximiser la portée et l’impact - les dommages - de chaque coup porté; ceux ci pouvant sérieusement blesser ou même tuer l’adversaire.


Le Muay Boran souligne l’utilisation de techniques extrêmement puissantes de coudes et de genoux, toujours expédiées à pleine puissance, et de combinaisons avec intention de détruire l’adversaire rapidement que possible, avec dans l’idée que d’autres pourraient venir ou attaquer.

Portrait d'un Nack Muay
Le Muay Boran a été classé en 4 styles :
- Le Muay Thasao (Nord)
- Muay Korat (Esarn ou nord-est)
- Muay Lobburee (ouest)
- Muay Chaiya (sud)
« Modifié: juillet 22, 2017, 14:11:10 pm par jomtien »
Kru Freddy Lepine entraîneur BPJEPS Muaythai Kickboxing et Sports de Contact
8 Khan
Le Maître, c'est la vie elle-même, où nous sommes en état d'apprentissage permanent. Citation de Jiddu Krishnamurti ...

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !