Auteur Sujet: Questions pour vous...  (Lu 10302 fois)

Hors ligne Lexan

  • Membre de la Cité
  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1715
  • Sagesse: 115
    • Yoseikan Budo Genève
Re : Questions pour vous...
« Réponse #20 le: janvier 25, 2012, 14:42:03 pm »
Pour revenir a la question initiale, j'avais vis a vis de l'enseignement de fortes reticences... deja parce que je ne m'estimais pas du tout au niveau, puis surtout que je n'en avais pas forcement envie... la place d'eleve m'allait bien... meme en venant a tous les cours, il y avait la possibilite de ne pas venir si autre chose nous passe par la tete... pas de pression, pas d'obligation...

Puis un jour, en discutant avec Hiroo Mochizuki autour d'un cafe lors d'un stage, il m'a dit que c'etait important d'enseigner, de ne pas garder egoistement ce que l'on avait recu des autres mais qu'il fallait au contraire le partager, le faire decouvrir, l'enrichir avec ses propres experiences et connaissances... Pas que pour developper l'ecole ou par responsabilite morale, mais pour tout simplement rendre le monde meilleur, chacun a son petit niveau...
Alors cela a probablement un petit cote pompeux de penser etre capable a son tour de transmettre qq chose mais en regardant bien, il y a toujours moins avance que nous, toujours quelqu'un a qui nous pouvons donner quelque chose qu'il pourra a son tour transmettre...

Alors j'ai commence a aider a donner les cours (notamment aux enfants) mais en me remettant en cause perpetuellement car je n'etais pas forcement sur des choses importantes a transmettre ni comment le faire... j'ai achete des bouquins sur la pedogogie, d'autres de jeux (comme le livre "dis sensei, on joue ?" ou le livre "comment apprendre la Savate aux enfants ?"), participer a des stages pour me rendre compte qu'enseigner demande d'avoir compris quand meme beaucoup de choses... beacuoup plus que pour une simple pratique. Comment expliquer un mouvement qui nous parait simple et naturel a force d'entrainement et surtout comment reussir a le faire faire a quelqu'un ? Bref, cela m'a beaucoup apporte...

Pour l'argent, je n'en ai jamais demande non plus. Pas pour une histoire de "dette morale" (les enfants a qui j'enseigne sont, comme tous les enfants, ingrats par nature et la plupart ne se souviendront plus de moi une fois arrivee l'adolescence) mais simplement car ca me paraissait naturel de donner ce que j'avais recu prealablement... J'aidais des gens qui m'avaient a l'epoque beaucoup aide (ma situation financiere n'etant jamais au beau fixe, je ne compte plus le nombre de cours que j'ai fait a l'oeil). En enseignant aux adultes j'ai suivi la meme demarche, meme si ce que tu dis sur la dette morale que l'on cree m'a fait reflechir... Autant moi je n'ai pas de souci avec ca, autant je n'avais pas trop pense que certains eleves pourraient en avoir.
J'ai finalement accepte de l'argent de la part de la salle car ce que je recois me permet de payer mes cours en tant qu'eleve...

Je n'arrive pas du tout par contre a percevoir ca comme une "prestation de service" (beaucoup d'eleves y arrivent tres bien je le vois tous les jours) car pour moi il y a tout de meme une notion d'engagement... pas forcement vis a vis de l'ecole ou du professeur, mais vis a vis de soit meme. Et pour moi le fait de poser l'equation cours = prestation = remuneration me gene car je vois que cette relation de "service" dedouanne souvent l'eleve de toute forme de responsabilite. Il paie donc il vient quand il veux, une fois quand ca le chante. Ok, il fait ce qu'il veux et moi meme je ne compte plus les fois ou des imperatifs ou simples envies personnelles m'ont fait deserter le dojo, mais pour moi quand meme ce que le professeur attend, ca n'est pas que les eleves payent avec leur argent, mais avec leur transpiration, leur assiduite, leur volonte...

Apres ca n'est qu'une vision personnelle hein... partielle et partiale...
Certains eleves sont plus assidus quand ils paient, d'autres non... je pense que l'on a chacun la dessus un vecu qui empeche de rendre cette perception reellement objective.


Lexan
Tout voyage commence par un pas...

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Re : Questions pour vous...
« Réponse #20 le: janvier 25, 2012, 14:42:03 pm »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

C'est bientôt Noël ! Un dessin chinois offert pour commandes > 100€. Un cadeau surprise dans chaque commande. Cliquez ici pour en profiter !
* Jusqu'au 25 décembre

Hors ligne Hussard de la mort

  • Membre 2
  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 328
  • Sagesse: 45
  • Sexe: Homme
  • A chacun ses raisons, à chacun ses illusions…
Re : Questions pour vous...
« Réponse #21 le: janvier 25, 2012, 16:12:31 pm »
Munsao

Les mariages bouddhistes au Laos ne se déroulent pas en Sanskrit mais en Pali.


Hors ligne baboche

  • Membre de la Cité
  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 445
  • Sagesse: 15
Re : Re : Questions pour vous...
« Réponse #22 le: janvier 25, 2012, 16:31:26 pm »
Pour revenir a la question initiale, j'avais vis a vis de l'enseignement de fortes reticences... deja parce que je ne m'estimais pas du tout au niveau, puis surtout que je n'en avais pas forcement envie... la place d'eleve m'allait bien... meme en venant a tous les cours, il y avait la possibilite de ne pas venir si autre chose nous passe par la tete... pas de pression, pas d'obligation...

Puis un jour, en discutant avec Hiroo Mochizuki autour d'un cafe lors d'un stage, il m'a dit que c'etait important d'enseigner, de ne pas garder egoistement ce que l'on avait recu des autres mais qu'il fallait au contraire le partager, le faire decouvrir, l'enrichir avec ses propres experiences et connaissances... Pas que pour developper l'ecole ou par responsabilite morale, mais pour tout simplement rendre le monde meilleur, chacun a son petit niveau...
Alors cela a probablement un petit cote pompeux de penser etre capable a son tour de transmettre qq chose mais en regardant bien, il y a toujours moins avance que nous, toujours quelqu'un a qui nous pouvons donner quelque chose qu'il pourra a son tour transmettre...

Alors j'ai commence a aider a donner les cours (notamment aux enfants) mais en me remettant en cause perpetuellement car je n'etais pas forcement sur des choses importantes a transmettre ni comment le faire... j'ai achete des bouquins sur la pedogogie, d'autres de jeux (comme le livre "dis sensei, on joue ?" ou le livre "comment apprendre la Savate aux enfants ?"), participer a des stages pour me rendre compte qu'enseigner demande d'avoir compris quand meme beaucoup de choses... beacuoup plus que pour une simple pratique. Comment expliquer un mouvement qui nous parait simple et naturel a force d'entrainement et surtout comment reussir a le faire faire a quelqu'un ? Bref, cela m'a beaucoup apporte...

Pour l'argent, je n'en ai jamais demande non plus. Pas pour une histoire de "dette morale" (les enfants a qui j'enseigne sont, comme tous les enfants, ingrats par nature et la plupart ne se souviendront plus de moi une fois arrivee l'adolescence) mais simplement car ca me paraissait naturel de donner ce que j'avais recu prealablement... J'aidais des gens qui m'avaient a l'epoque beaucoup aide (ma situation financiere n'etant jamais au beau fixe, je ne compte plus le nombre de cours que j'ai fait a l'oeil). En enseignant aux adultes j'ai suivi la meme demarche, meme si ce que tu dis sur la dette morale que l'on cree m'a fait reflechir... Autant moi je n'ai pas de souci avec ca, autant je n'avais pas trop pense que certains eleves pourraient en avoir.
J'ai finalement accepte de l'argent de la part de la salle car ce que je recois me permet de payer mes cours en tant qu'eleve...

Je n'arrive pas du tout par contre a percevoir ca comme une "prestation de service" (beaucoup d'eleves y arrivent tres bien je le vois tous les jours) car pour moi il y a tout de meme une notion d'engagement... pas forcement vis a vis de l'ecole ou du professeur, mais vis a vis de soit meme. Et pour moi le fait de poser l'equation cours = prestation = remuneration me gene car je vois que cette relation de "service" dedouanne souvent l'eleve de toute forme de responsabilite. Il paie donc il vient quand il veux, une fois quand ca le chante. Ok, il fait ce qu'il veux et moi meme je ne compte plus les fois ou des imperatifs ou simples envies personnelles m'ont fait deserter le dojo, mais pour moi quand meme ce que le professeur attend, ca n'est pas que les eleves payent avec leur argent, mais avec leur transpiration, leur assiduite, leur volonte...

Apres ca n'est qu'une vision personnelle hein... partielle et partiale...
Certains eleves sont plus assidus quand ils paient, d'autres non... je pense que l'on a chacun la dessus un vecu qui empeche de rendre cette perception reellement objective.


Lexan
;-)p
C'est dans la m... que poussent les plus belles fleurs.

Citations de Daniel Desbiens

Hors ligne Poulpe Radieux (munsao)

  • Masta Poulpe 98e dan
  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1561
  • Sagesse: 110
  • Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh Wgah'nagl fhtan
    • Poulpe Radieux
Re : Re : Questions pour vous...
« Réponse #23 le: janvier 25, 2012, 17:20:13 pm »
Munsao

Les mariages bouddhistes au Laos ne se déroulent pas en Sanskrit mais en Pali.



En Alsace, on le fait en Sanskrit !

Et il y a des filles nues sur le karaoké.

Oui je sais, on est des sauvages !
« Modifié: janvier 25, 2012, 17:21:56 pm par munsao »
"Nothing ever becomes real till it is experienced"
- John Keats
"N'utilisez pas l'esprit d'hier pour percevoir les événements d'aujourd'hui."
- Tchouang-Tseu

Hors ligne shototaï

  • Dragon guerrier de feu
  • *
  • Messages: 1111
  • Sagesse: 83
  • Sexe: Homme
  • CARPE DIEM
    • Amicale karaté Provinois Montois
Re : Questions pour vous...
« Réponse #24 le: janvier 26, 2012, 00:55:53 am »
Citer
Vous voulez faire de la boxe pieds-poings votre métier ? Combat de boxe

Le seul diplôme reconnu en France vous permettant d'enseigner la boxe thaïlandaise, le kick-boxing, la boxe française* ou le full-contact contre rémunération est le B.P JEPS activités pugilistiques.

Il y a aussi le DEJEPS  :-o~

Pour répondre au post:

Après une quinzaine d'années de pratique je me suis dit : tiens j'aime bien ma discipline.

Comme dans notre société il faut travailler pour vivre je me suis dit : et si j'enseignais...

J'ai passé les diplômes nécessaires , j'ai ouvert 3 clubs et pendant 15 ans j'ai vécu de cela. Aujourd'hui je commence à lever le pied , j'ai arrété un club cette année et j'en fermerai un autre à la prochaine saison.


Citer
Puis un jour, en discutant avec Hiroo Mochizuki autour d'un cafe lors d'un stage, il m'a dit que c'etait important d'enseigner, de ne pas garder egoistement ce que l'on avait recu des autres mais qu'il fallait au contraire le partager, le faire decouvrir, l'enrichir avec ses propres experiences et connaissances... Pas que pour developper l'ecole ou par responsabilite morale, mais pour tout simplement rendre le monde meilleur, chacun a son petit niveau...
Alors cela a probablement un petit cote pompeux de penser etre capable a son tour de transmettre qq chose mais en regardant bien, il y a toujours moins avance que nous, toujours quelqu'un a qui nous pouvons donner quelque chose qu'il pourra a son tour transmettre...

Pendant que je passais mon BE j'ai fait un stage avec J-P lavoratto , au restaurant je lui dit que quand je le voyais pratiquer  je me sentais bien présomptueux de vouloir enseigner.

Il m'a répondu , un peu comme Mochizuki, qu'il ne pouvait pas y avoir que des grands experts pour transmettre, que quiconque ayant une certaine expérience pouvait tenir ce rôle.

Citer
Là je fais une hypothèse liée à ma pratique mais j'attends vos propres expériences. Dans les arts martiaux japonais, j'ai toujours eu l'impression que ma contribution n'était pas une rémunération mais un dédommagement "minimal". En clair, je participais aux frais de fonctionnement (salle, électricité, assurances...) et après, je devais "payer" mon professeur en écoute, concentration, sueur, volonté... Avec les arts martiaux chinois, en revanche, il m'a semblé que je payais un prix conséquent pour l'apprentissage d'une technique, que je n'étais pas lié aussi fortement par un impératif moral,

La je crois que tu généralises un peu trop , je fréquente les 2 domaines et la relation est exactement la même avec les chinois ou les japonais.

Hors ligne Hussard de la mort

  • Membre 2
  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 328
  • Sagesse: 45
  • Sexe: Homme
  • A chacun ses raisons, à chacun ses illusions…
Re : Re : Questions pour vous...
« Réponse #25 le: janvier 26, 2012, 18:39:01 pm »
La je crois que tu généralises un peu trop , je fréquente les 2 domaines et la relation est exactement la même avec les chinois ou les japonais.

[/quote]

une généralisation de plus ou de moins...

Ce fils de discussion est rempli de généralisations  de toutes façons....

Bénévolat = Mauvais car ils crée un dé-balancement dans l ordre de l'univers
Dons de soi désintéressé = mauvais car il crée des dettes karmiques et le professeur le fait pour se mettre sur un piédestal.
Moines laotien = hypocrites mendiants
Bouddhisme tibétain = Qu'une Théocratie
Les stars pratiquant le Dharma = Mauvais

quoi encore ?

Je pense que l'étude des arts martiaux doit être accompagnée de l’étude des vertus martiales issue du confucianisme traditionnel de la part du professeur et de l'étudiant. Pas seulement les enseigner une fois de temps en temps mais mettre l’emphase a chaque cours et veiller a ce qu'elles soient respectés...  Sans cela C'est la alors qu'il y a dé-balancement, ...qui peut entrainer du négatif des dé harmonies.

Justice / Rectitude / Décision juste.  義 parfois aussi traduit par rectitude ou rigueur

Courage yǒng

Bienveillance 仁 parfois aussi traduit par grandeur d'âme, compassion ou générosité

Politesse 礼 correspondant à l'étiquette apparue en France à la même époque ou d'une manière plus générale, le respect

Sincérité 誠 ou honnêteté

Honneur 名誉

Loyauté 忠義

Humilité  謙虛

Endurance 忍耐

Patience 性心

Patience 性心

Volonté 將要

souvent les gens parle de traditionnel versus moderne et comment maintenant le wushu moderne passe outre a tout ce qui etait l'essence des arts martiaux. blablabla mais je tens a penser que le gros problème des arts martiaux tels qu’enseigné en 2012 est que se soit de la part de certains professeur de wushu moderne ou que certains prof de kung fu traditionnel ces valeurs de sont plus vraiment enseigner, ou si elle le sont elle ne sont qu'un beau parchemin sur un mur...

je travail sans cesses la dessus, en identifiant mes faiblesses...et en essayant de me corriger pour m'améliorer...beaucoup de travail a faire pour moi en étant l'incarnation même du pratiquant qui pique du nez plus souvent qu'autrement concernant ces vertus...




« Modifié: janvier 26, 2012, 19:15:57 pm par Hussard de la mort »

Hors ligne maxxx

  • Dragon guerrier de feu
  • *
  • Messages: 1043
  • Sagesse: 49
  • Sexe: Homme
Re : Questions pour vous...
« Réponse #26 le: janvier 26, 2012, 19:11:58 pm »
Pour le moment on ne voit "enseigner" que lors d'une séance sur 1h ou plus, comme un cours.

Or j'ai l'impression que l'on oublie le fait simple de vouloir partager nos connaissances.

L'enseignant diplômé est avant tout formé pour aménager une plage horaire bien définie avec un effectif et un environnement définis. Et dans le cadre de sa séance, il dispense des bases, des connaissances de façon cohérente, sur un thème défini. L'élève s'exerce alors pour assimiler ces bases le mieux possible.

L'autre type d'enseignement dont je souhaite parler est celui dispensé par les autres membres non diplômés. Bien souvent plus gradés et maîtrisant des connaissances bien spécifiques, ils donneront des conseils et des astuces aux moins gradés. Ceci n'est que ponctuel, mais il s'agit bien d'un enseignement. Je pense ne pas me tromper à dire que je ne suis pas le seul ici à déjà avoir fait ça lors d'un cours. Personnellement je n'ai jamais demandé quelconque contre-partie.
Il ne s'était jamais considéré comme le meilleur, il estimait juste que les autres étaient plus mauvais que lui.
Les deux philosophies sont très différentes. (Brent WEEKS, "L'ange de la nuit")
-
Une technique supérieure surpasse la force. (Jigoro KANO)

Hors ligne fukgie

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 61
  • Sagesse: 7
Re : Questions pour vous...
« Réponse #27 le: janvier 26, 2012, 21:05:31 pm »
Citer
La je crois que tu généralises un peu trop , je fréquente les 2 domaines et la relation est exactement la même avec les chinois ou les japonais.


une généralisation de plus ou de moins...[/quote]

Je crois que c'est à moi que ça s'adresse. Bien, je vais argumenter alors.

J'ai voulu parler de mon expérience. Il m'a semblé que c'était le sujet, non,

J'ai pratiqué l'aïkido, le judo, le karaté shotokan. La plupart du temps, mes instructeurs avaient une autre activité professionnelle.
Par ailleurs, leur pratique était encadrée par des fédérations. Certains étaient d'ailleurs engagés dans la compétition.
Ces différents facteurs conditionnent un rapport assez distancié à la rémunération des cours par les adhérents.


En revanche, nombre d'arts martiaux chinois sont enseignés comme source unique de rémunération.
Certains enseignements revêtent un caractère semi confidentiels.
De manière générale, nombre de "kung fu" ne se rattachent pas à des fédérations nationales et n'y sont pas même affiliés.

A ne pas confondre avec les cours de wushu standardisés qui rejoignent clairement les pratiques nippones.

Le phénomène "underground" a été amplifié par les organisations pyramidales que nous connaissons tous et qui n'enrôlaient que des instructeurs sans profession pour verrouiller le système. Ladite organisation était enregistrée en France au Ministère...de la culture!

En toute logique, le rapport à l'argent n'est pas le même dans les deux configurations précitées.

Par ailleurs, concernant le Tibet.

J'ai eu l'occasion de visiter plusieurs villages et temples de la diaspora tibétaine. J'ai compris ce que signifiait l'expression "régime théocratique". Et oui, j'ai vu les moines dans l'opulence, les autochtones dans la misère devant les temples, et la population laïque dans un état guère plus enviable dans les villages alors qu'un bonze à une terrasse sirotait son coca en tapant sur son HP Pavillon, son Apple 4G posé à côté de sa montre suisse. On ne me l'a pas raconté, je l'ai vu!

Et pour finir,

Si certaines stars s'intéressent au bouddhisme tibétain, à l'instar de nos bobos, je peux le concevoir assez facilement en constatant la rente que ce sont faite les quelques pseudo gurus français. Il s'agit juste d'un alibi à la mauvaise conscience comme a pu l'être la psychanalyse en son temps. On vit dans un monde profondément inégalitaire. On fait partie de ceux qui se goinfrent. Mais on n'est pas des pourris: on est bouddhistes! On est au dessus de ça. Bizarrement, toutes ces belles âmes ne sont guère intéressées par le bouddhisme Chan. Et pour cause...

Je n'apprécie pas nécessairement certains jugements à l'emporte pièce de munsao, mais sur ce coup-là, je plussoie l'essentiel. Il faut bien faire un peu dans l'outrance pour contrebalancer la vision "bisounours" de l'Asie que certains développent dans le déni. Au XVIIIe, ils avaient le mythe du bon sauvage.

Quand j'avais 6 ans, au judo, il y avait écrit sur des autocollants en forme de fleurs de prunier: "respect", "volonté", "justice"...

Quand j'avais 25 ans, dans la salle d'OC, mon prof me disait que devant l'adversaire, mon état d'esprit devait être "commets juste une erreur, fils de p. et je te tue!"

La vérité doit être quelque part entre les deux...

Hors ligne Poulpe Radieux (munsao)

  • Masta Poulpe 98e dan
  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1561
  • Sagesse: 110
  • Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh Wgah'nagl fhtan
    • Poulpe Radieux
Re : Questions pour vous...
« Réponse #28 le: janvier 26, 2012, 21:50:22 pm »
"Quand j'avais 6 ans, au judo, il y avait écrit sur des autocollants en forme de fleurs de prunier: "respect", "volonté", "justice"...

Quand j'avais 25 ans, dans la salle d'OC, mon prof me disait que devant l'adversaire, mon état d'esprit devait être "commets juste une erreur, fils de p. et je te tue!"

La vérité doit être quelque part entre les deux..."


Et une entrée dans LGDAMSTC :

"Quand j'avais 6 ans, au judo, il y avait écrit sur des autocollants en forme de fleurs de prunier: "respect", "volonté", "justice"...

Quand j'avais 25 ans, dans la salle d'OC, mon prof me disait que devant l'adversaire, mon état d'esprit devait être "commets juste une erreur, fils de p. et je te tue!"

La vérité doit être quelque part entre les deux..."


Tu es sur que tu veux pas entrer dans Tortuga? (recrute, recruuute)


Mentalités dans les armartio :

"Nothing ever becomes real till it is experienced"
- John Keats
"N'utilisez pas l'esprit d'hier pour percevoir les événements d'aujourd'hui."
- Tchouang-Tseu

Hors ligne Hussard de la mort

  • Membre 2
  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 328
  • Sagesse: 45
  • Sexe: Homme
  • A chacun ses raisons, à chacun ses illusions…
Re : Questions pour vous...
« Réponse #29 le: janvier 26, 2012, 22:04:44 pm »
Merci de ton témoignage Fukgie, je ne m'adressais pas a toi personellement mais je suis heureux de te lire Munsao aussi.

Je ne dit pas qu'il n'y a pas eu théocratie au Tibet. Oui il y en a eue une c'est clair. Et c'était vraiment dégueu. Mais le seul fait qu'il y ait eue cela ne permet pas de généraliser sur le Bouddhisme Vajrayana. Car Oui même si il y a eu théocratie et il y quand même des enseignants authentiques et sincères. Même chose pour les stars pratiquant le bouddhisme tibétain il ne faut pas non plus généraliser et juger de leur sincérité dans leur pratique seulement pcq certains l'on peut etre fait pour des raisons égoistes. Certaines Stars oui pratique le bouddhisme Chan/Zen. J'en connais un : Leonard Cohen. Peut être beaucoup d'autres aussi mais ils ne font pas état publiquement de leur  pratique.




 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !