Auteur Sujet: Le kata, un moule à gateau ?  (Lu 5091 fois)

Hors ligne Dents d'acier

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 255
  • Sagesse: 34
Le kata, un moule à gateau ?
« le: avril 20, 2014, 06:03:47 am »
Avec la répétition constante de katas (entre autre choses) je me rend compte que le kata n'est pas seulement un concentré de techniques diverse et d'applications. En dehors des techniques qui le compose c'est aussi une espèce de moule à gâteau destiné à donner, je dirais, une forme ou une façon précise de combattre.

L'auteur ou le fondateur qui créa le kata nous dit : - "voilà comment je me battais, voilà comment j’appréhendais le combat. Pratique toi à faire exactement comme je faisais et tu finiras par voir et penser le combat comme moi".

Je me trompe ?

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Le kata, un moule à gateau ?
« le: avril 20, 2014, 06:03:47 am »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine


Hors ligne cochise

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 186
  • Sagesse: 65
Re : Le kata, un moule à gateau ?
« Réponse #1 le: avril 20, 2014, 07:14:45 am »
(bon même réponse que sur un autre site  @-D )

Ce serait plus précisément un moule à Tarte si l'objectif est de donner des pains ?

A moins que ce soit le four qui transformera et cuira au final ce fameux pain si nourrissant ?

 #cachette#

Hors ligne nipaipo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1670
  • Sagesse: 202
Re : Le kata, un moule à gateau ?
« Réponse #2 le: avril 20, 2014, 10:03:51 am »
la réponse est dans la question...le terme kata signifie "moule/forme"...

dans une certaine mesure, je rapprocherai plutôt la chose de la sidérurgie...on moule une pièce pour lui donner ses formes générales...reste à la sortir du moule pour la finir, car la laisser brut de fonderie n'est sans doute pas le plus intéressant...

Hors ligne Le promeneur

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1596
  • Sagesse: 155
  • Sexe: Homme
Re : Le kata, un moule à gateau ?
« Réponse #3 le: avril 20, 2014, 10:50:30 am »
Citer
Je me trompe ?

non, je réserve ma réponse ... ;)

nipaipo   ;-)p  "court mais bien résumé   :)

Hors ligne cochise

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 186
  • Sagesse: 65
Re : Le kata, un moule à gateau ?
« Réponse #4 le: avril 20, 2014, 11:19:36 am »
Oui jolie parabole nipaipo ....
 ;-)p +1

Hors ligne Le promeneur

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1596
  • Sagesse: 155
  • Sexe: Homme
Re : Le kata, un moule à gateau ?
« Réponse #5 le: avril 20, 2014, 17:18:22 pm »
(bon même réponse que sur un autre site  @-D )


 #cachette#

idem  @-D

Les katas sont aussi le début et la fin du karaté
Le kata est d'abord un combat, dans lequel  le karatéka doit mettre autant d'énergie et de volonté
Le but du kata est d'allier l'efficacité a la perfection  technique ou plutôt de faire sentir au karatéka que la première découle tout naturellement de la seconde.  En  combattant " réellement", corps et âme, celui-ci doit s'approcher d'une forme  extérieur  parfaite
le kata est un moule, une forme (traduction) dans laquelle il faut "couler" le corps et l'esprit pour arriver a la perfection   ( R.H)


D'aucuns ne voient dans ces enchainements qu'une suite de techniques offensives et défensives mais cette définition est profondément réductrice. Il faut lors de la pratique, s'atteler a restituer l'esprit du maitre qui a donné vie au kata. Plus qu'une simple forme, celui-ci a une vie propre.
N'oubliez pas que la pratique isolée des techniques incluses dans les katas ne doit pas être exclusivement motivée par une volonté de peaufiner l'esthétique de la forme ans son ensemble (ah! cela me rappelle un débat)

Le Ten- no- kata et les Taikyoku Nidan et Sandan : personnellement je crois qu'il faudrait définitivement abandonner ces deux derniers et rebaptiser  Taikyoku  Shodan du nom de Taikyoku-no-kata.
En ce concerne le Ten-no-kata, je pense qu'étant donné l'ampleur des modifications techniques qui ont  eu cours depuis sa création dans le domaine offensif et défensif, il vaudrait mieux le délaisser provisoirement et attendre qu'une étude sérieuse n'apporte sa sanction   (S.E)
(divergence du disciple et du maitre ? ( voir la suite ci dessous))


Katas:  de manière  générale on distingue deux grands  groupes (écoles) : la première met l'accent sur le développement  de la force physique et de la puissance musculaire, l'autre est très légère et tres rapide, avec des mouvements tres prompts vers l'avant  et vers l'arrière.
les deux styles développent l'esprit  et le corps et l'un et l'autre n'est pas meilleur que l'autre. Ils ont tout deux leurs points faibles et leurs points forts.
J'ai mis au point deux groupes de katas: Taikyoku et Ten-no-kata.je recommande que ces katas soient étudiés  avec  assiduité (G.F)

Hors ligne Vakarm

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 387
  • Sagesse: 21
  • Sexe: Homme
Re : Le kata, un moule à gateau ?
« Réponse #6 le: juillet 14, 2014, 15:57:45 pm »
Je compare les katas aux gammes en musique...

pratiquer ses gammes, ça aide à développer la technique, à assimiler des enchaînements, à comprendre leur logique, à développer les bons automatismes et à obtenir le résultat le plus juste possible.  Ensuite, à vous d'apprendre à passer d'une gamme à l'autre et à sortir de ces gammes pour développer votre propre musique... puis à improviser et vous adapter au jeux des autres intervenants.

Apprendre ses gammes, c'est long, c'est chiant, c'est redondant...  Mais un jour, on comprend...

Puis pour les nerds comme moi, c'est comme programmer, sauf que la machine, c'est vous...
Hélas cette machine n'exécutera jamais les instructions à la perfection.





Hors ligne FreeWolf

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 39
  • Sagesse: 4
Re : Le kata, un moule à gateau ?
« Réponse #7 le: juillet 14, 2014, 22:00:13 pm »
On apprend pas à se battre avec un kata, on apprend les principes qu'il enseigne et la forme qu'il transmet (d'ou la comparaison avec le moule je suppose) mais les choix stratégique et les préférences technique reste personnelle.

Un Kata forme le corps pour favorisé la technique mais ne modifie pas le corps, il ne rend pas les petit grand et les maigre gros or notre façon de combattre varie beaucoup selon les gabaris et capacité physique.

Les gâteaux peuvent avoir la même forme mais avoir des ingrédients totalement différents.

Hors ligne nipaipo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1670
  • Sagesse: 202
Re : Re : Le kata, un moule à gateau ?
« Réponse #8 le: juillet 15, 2014, 06:11:51 am »
On apprend pas à se battre avec un kata, on apprend les principes qu'il enseigne et la forme qu'il transmet (d'ou la comparaison avec le moule je suppose) mais les choix stratégique et les préférences technique reste personnelle.

d'accord pour les préférences techniques, mais beaucoup moins pour les choix stratégiques...

les principes enseignés dans une forme, sont aussi stratégiques et que la technique qui y est développée, est toujours propre à certains choix stratégiques donnés, parce qu'adaptée à ces derniers et beaucoup moins à d'autres...

dire que les choix stratégiques individuels peuvent être totalement indépendants de l'aspect technico-stratégique développés dans les formes du style qu'on pratique, ça serait comme de dire que les choix d'utilisation d'un véhicule par un individu, ne sont pas affectés par les caractéristiques intrinsèques du véhicule...faire du tout-terrain en ferrari ou de la vitesse en berliet, ça va quand même pas être simple...

En ligne ombre en plein jour

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2642
  • Sagesse: 287
Re : Le kata, un moule à gateau ?
« Réponse #9 le: juillet 15, 2014, 10:03:54 am »
Citer
Un Kata forme le corps pour favorisé la technique mais ne modifie pas le corps, il ne rend pas les petit grand et les maigre gros or notre façon de combattre varie beaucoup selon les gabaris et capacité physique.

Si justement. Dans une certaine mesure.

Dans les AM chinois en particulier, mais aussi dans les karatés "anciens" (voir les styles d'Okinawa), les tao servent à acquérir, entre autres choses, certaines caractéristiques physiques nécessaires aux techniques mises en œuvre par le style.

Certains muscles sont développés au détriments d'autres, certaines articulations sont ouvertes, certains tendons sont renforcés. Ce travail induit des transformations physiques parfois visibles, d'autre fois discrètes. La production d'énergie ne peut être efficiente sans ce travail.

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !