Auteur Sujet: exemple d'agression psychologique, qu'auriez vous fait ?  (Lu 3508 fois)

Hors ligne võ sinh rod

  • Dragon guerrier de feu
  • *
  • Messages: 1027
  • Sagesse: 100
  • Sexe: Homme
  • Pratiquant de: Arts Martiaux Vietnamiens (Võ)
Re : exemple d'agression psychologique, qu'auriez vous fait ?
« Réponse #20 le: septembre 26, 2014, 10:59:31 am »
@looping
Citer
A savoir si je serai intervenu devant cette agression précise, sur que oui (je suis déja intervenu lors d'agressions), j'ai 13 ans de plus que ce groupe, surement plus de 20 kg de plus, et c'est composé a 9/10 de filles, pas d'armes en vue (et vu leur age je doute que ce soit des caids) donc pas grand risques.
Un gros +1. Et je n'en doute pas.  ;-)p
Il est toujours bénéfique de se rappeler que les périodes difficiles sont souvent les plus profitables en terme de sagesse et de force intérieure. (Dalaï-lama)

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Re : exemple d'agression psychologique, qu'auriez vous fait ?
« Réponse #20 le: septembre 26, 2014, 10:59:31 am »

Hors ligne lili

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 259
  • Sagesse: 63
  • Sexe: Femme
Re : Re : exemple d'agression psychologique, qu'auriez vous fait ?
« Réponse #21 le: septembre 26, 2014, 11:09:06 am »
Et si elle avait pu éviter de pleurer... (enfin, ça doit juste être moi qui suis intransigeant par rapport à ça)
Non tu n'es pas intransigeant, dans ce cas la le but de l'agression n'etait ni le vol, ni la violence, mais bien de prendre l'ascendant psychologique total sur la victime, les petites baffettes avec le tend la joue ne sont que la demonstration de cette enprise pour montrer aux autres que la victoire est total.
Le but pour la victime dans ce genre de situation est de mettre le doute dans la tete de l'agresseur : attention, si je vais trop loin, la victime va vouloir se revolter et m'arracher la boucle d'oreille en me laissant en sang et ridicule devant mes potes. Pleurer dans cette situation montre a l'adversaire qu'il a gagné et qu il peut tout se permettre.
L'agresseur le dit meme carrement : "tu as vu je lui dit met toit droite elle se met droite" => tend la joue
Comment reagir face a cette situation?
Ca fait vraiment echo a la discution self qu on a eu il y a quelques semaines. La victime est la victime potentielle par excellence : frele, isolée et ne degangeant aucune forme de danger ni physique ni psychologique.
Cette fille ne serra jamais une tueuse en cage fight, je pense qu on est tous d'accord, si elle vient un jour a pousser les portes d un club d AM ou SD, le but recherché serra de la rendre potentiellement dangereuse vis a vis de ses aggresseurs pour ne plus etre percut comme la brebis boiteuse sur laquelle la meute peut se jeter sans risques.
TEchniquement, si j'avais pas pris mes distances en voyant une meute aggressive en train de filmer et apostrophé, si j'avais pas eu le temps de passer derriere le banc et vers d 'autre personne en arriere, ou m'approcher de quelque chose que j'aurai pu utiliser comme arme, j'aurai essayer de vraiment garder mon calme tout en jouant un peu le bluf du dialogue ( haussez un peu la voix? au contraire essayer de poser une voix calme?) mais ce qui est sur c est qu'au tend la joue, ca devenait vraiment trop risqué de rester pacifiste, arrache d'oreille et tacle avant de partir en lui le temps  que le reste de la meute prenne une decision en comprenant ce qui c est passé ( ils sont venu ici pour se marrer, pas pour voir leur copine ruissellé de sang ou se battre)
On ne se bat pas dans l'espoir du succes,
C'est bien plus beau lorsque c 'est inutile

Hors ligne Pyrate

  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 573
  • Sagesse: 84
  • Sexe: Homme
    • selfdefense'CHBG
Re : Re : exemple d'agression psychologique, qu'auriez vous fait ?
« Réponse #22 le: septembre 26, 2014, 13:20:51 pm »
@pyrate,

Citer
Pour ce qui est de la vidéo, ne jamais oublier qu'il est facile de trouver des tas de réponses bien au chaud derrière son clavier...
Bon ok c'est sûr. Cependant je pense que la plupart ici ont une certaine légitimité pour donner des avis et exprimer leur ressenti. On est pratiquant d'arts martiaux et on le fait un peu pour ça aussi.
Quand tu enseignes à tes élèves comment gérer telle ou telle situation, c'est pareil, tu es au chaud dans ta salle avec les collègues. Là aussi c'est facile de trouver des tas de réponses. Pourtant, tu possèdes la légitimité pour le faire.
Je dis ça sans animosité.  :)

Pas de pb. Il n'y avait aucune arrière pensée dans mes propos mais juste un petit rappel qui me semble parfois important de faire. Je me suis d'ailleurs essayé à l'exercice de l'analyse de comportement  ;)

A savoir si je serai intervenu devant cette agression précise, sur que oui (je suis déja intervenu lors d'agressions), j'ai 13 ans de plus que ce groupe, surement plus de 20 kg de plus, et c'est composé a 9/10 de filles, pas d'armes en vue (et vu leur age je doute que ce soit des caids) donc pas grand risques...

Même si le groupe n'a pas l'air très dangereux, il faut quand même faire gaffe. Il y a trois règles de base à toujours respecter lors d'une agression, et ce quelque soient les apparences :
  - toujours considérer l'agresseur comme étant dangereux
  - toujours considérer l'agresseur comme étant armé
  - toujours considérer que l'agresseur a des complices

Et si à postériori, ces règles ne sont pas vérifiées, et bien tant mieux pour nous.  :)

PS : mode troll ON  #troll# : 20 kg de plus que la grosse Alicia Durand? et ben dit-donc...

+1 pour ces 3 règles!  ;-)p

Idem pour ton analyse lili  ;-)p

Quelques commentaires supplémentaires:
Personne n'est intervenu, rien d'étonnant. Il s'agit du fameux effet témoin (ou effet génovese) qui postule que plus le nombre de témoins est important, moins ils auront tendance à intervenir (diffusion de la responsabilité). De nombreuses expériences de psychologie sociale l'ont démontré, la majorité des gens n'interviennent pas. c'est triste mais c'est comme ça.

Sinon, étant donné le gabarit et le peu d'assurance qui se dégage de la jeune fille, je pense qu'elle a plutôt pas mal agit à part quelques erreurs tactiques:
- Comme dit plus haut par d'autres membres, elle aurait du se lever (et ranger son portable) pour limiter la relation dominant/dominé et essayer de se placer du côté opposé au banc.
- Eviter de pleurer est effectivement une bonne chose si on y arrive.

A part ça, elle n'a pas répondu à la provocation et ca, c'est le plus important si elle ne voulait pas entrer dans un combat qu'elle avait peu de chances de gagner.

Un agresseur n'agresse jamais (ou extrêmement rarement) gratuitement. Il a toujours ses raisons, même si pour nous elles semblent ridicules, révoltantes ou même injustifiées.
Ici, elle semble effectivement avoir envie de se marrer mais surtout en imposer à sa petite bande. Elle veut montrer qu'elle est une boss.
Après, le passage à l'acte violent, c'est autre chose. Je ne suis pas certain qu'elle ne souhaitait pas la baston. Mais il lui fallait une raison beaucoup plus sérieuse pour faire tomber cette barrière psychologique qu'on appelle l’inhibition à la frappe. D’où les insultes et humiliations dans le but de faire réagir la victime. La moindre réaction violente (physique ou verbale) du type "C'EST BON, FOUT MOI LA PAIX ESPECE DE P---!" suffit à justifier un bon passage à tabac.


Donc, mon analyse:

dans le cas ou la victime n'est pas du quartier et qu'elle n'a aucune chance de recroiser ses bourreaux, elle a fait ce qu'il fallait à peu de choses près.

Dans le cas ou elle a de grandes chance de les recroiser au bahut, deux options:

- Option 1: Rester calme et courtois mais ferme de manière à faire passer le message "tu ne m'impressionne pas. Je ne veux pas la bagarre mais si c'est vraiment ce que tu souhaite, tu trouveras à qui causer...".
Avantages: limite les risques de blessures et de suites judiciaires et permet à l'agresseur de sauver la face devant sa bande (limite les risques de représailles ultérieures du type attaque en embuscade ou coup de couteau dans le dos au moment ou tu t'y attendra la moins).
Inconvénient: demande une bonne dose de self-contrôle et de confiance en soi.
- Option 2: Lui rentrer dans le lard sans préavis, attaquer avec toute la détermination dont on est capable et tracer la route.
Avantages: Expéditif. En outre, l'humiliation pour l'agresseur est relativement minime car tu n'as pas pris la menace à la légère et l'attaque surprise lui permet d'expliquer à sa bande pourquoi elle a pris une raclée.
Inconvénients: Faut pas te rater sinon tu vas manger + Suites judiciaires...


Juste pour préciser: perso, préserver l'amour propre de l'agresseur m'importe peu mais un agresseur humilié (surtout devant témoins) est un ennemi à vie qui me plantera dès que l'occasion se présentera. Je devrai donc rester sur mes gardes pendant un bout de temps...

Voilà pour mes deux cents.

la ceinture ne sert qu'à une chose... tenir le pantalon

Hors ligne Vakarm

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 346
  • Sagesse: 15
  • Sexe: Homme
  • Pratiquant de: Taekwon-Do (ITF)
Re : Re : Re : exemple d'agression psychologique, qu'auriez vous fait ?
« Réponse #23 le: septembre 26, 2014, 14:13:10 pm »
Voilà pour mes deux cents.

Pas cher pour tout ce bagout :)
Bonne intervention

Hors ligne o-sensei51

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 236
  • Sagesse: 8
Re : Re : exemple d'agression psychologique, qu'auriez vous fait ?
« Réponse #24 le: septembre 26, 2014, 18:02:09 pm »
Pauvre petit poussin..... C'est choquant, y'a pas d'autres mots !

Il semblerait qu'il y avait "un ami" avec elle en plus et qu'il n'a rien fait, pour moi c'est aussi choquant que le reste. Cependant je peux comprendre qu'il y à des gens qui ressentent la peur à l'idée d’être frappé ou tabassé, une peur suffisamment forte pour être paralysé et rester en retrait. Pour ma part je leur aurait permis de prouver leur courage sur ma personne (je me met dans la peau de "l'ami", format crevette, avec zéro technique martiale) question d'éviter que le petit poussin, bien plus fragile émotionnellement et physiquement se fasse elle même tabasser.

Bon j'étais pas là, j'étais pas dans sa peau.

Maintenant il doit composer avec sa conscience qui doit le frapper plus durement et longtemps que ne l'aurait fait ce groupe de petits incompris. Finalement c'est peut être lui qui est le plus à plaindre : "Il est regrettable de laisser passer le moment où l'on aurait du périr." (Shiba Yoshimasa, 1350-1410)



Ne pas oublier que l'on est dans le cadre de la déficience mentale. "L'ami" en question ayant également très probablement un retard mental (même léger), cela implique que cela a forcément "joué" dans cette agression. La preuve, dans la vidéo, on le voit rire niaisement (si c'est bien le type que l'on voit dans la vidéo...). S'est-il rendu compte des conséquences de cette agression ? Je ne sais pas. Le handicap mental biaise forcément les choses. Donc perso, je ne jetterais pas la pierre à l'ami sans savoir son QI.

Pour moi, la seule responsable est cette bande de grosses truies, qui ont très probablement vite repérées que la jeune assise avait un handicap, et était donc plus vulnérable que la "normale".

Hors ligne lsd

  • Dragon Titan
  • *
  • Messages: 5588
  • Sagesse: 223
Re : exemple d'agression psychologique, qu'auriez vous fait ?
« Réponse #25 le: septembre 28, 2014, 16:14:19 pm »
les suites à l'affaire "Alicia Durant"  ressemble étrangement à un feux de foret avec un vent défavorable ...à l'encontre de l’arroseur arrosé  ,

je suis triste car il y'a eu des retombées sur toute sa famille .......
je préfère terminer par une belle note de music ..... La violence a coutume d'engendrer la violence.
"Ce que nous voyons n'est pas forcément la réalité. Mon ennemi est aussi en moi, il fait partie de moi. À l'intérieur de moi-même il y a un anti-moi." Takashi Murakami

Hors ligne looping

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 20
  • Sagesse: 1
Re : exemple d'agression psychologique, qu'auriez vous fait ?
« Réponse #26 le: septembre 28, 2014, 20:30:41 pm »
J'ai du louper un épisode la, y'a eu vengeance?...si oui je pense qu'on va pas pleurer pour alicia...elle a amplement mérité unr correction...mais pas sa famille, sauf si bien entendu ils ont essayé de la défendre...la ce serait bien fait...quelles sont les sources? Car y'a une vidéo qui a tournée sur facebook intitulé "alicia durand se fait exploser la tronche" (un truc ds le genre) mais sur la vidéo c'était pas elle car les 2 qui se fighté faisaient a peine la moitié du poids d'alicia (les 2 ensemble en plus)

Hors ligne lsd

  • Dragon Titan
  • *
  • Messages: 5588
  • Sagesse: 223
Re : exemple d'agression psychologique, qu'auriez vous fait ?
« Réponse #27 le: septembre 28, 2014, 21:28:49 pm »
 "L’adolescente, qui avait giflé une autre jeune fille au Parc de la Pépinière à Nancy, a porté plainte, jeudi 25 septembre 2014, dans une gendarmerie du Lunévillois. Elle se dit victime de harcèlement téléphonique avec menaces de mort et de passages suspects devant sa maison.".................................................
"Ce que nous voyons n'est pas forcément la réalité. Mon ennemi est aussi en moi, il fait partie de moi. À l'intérieur de moi-même il y a un anti-moi." Takashi Murakami

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !