Auteur Sujet: Le YI QUAN ( / et Taï Ki Ken)  (Lu 9619 fois)

Hors ligne zendoken

  • Initiateur de Yi Quan (boxe interne)
  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 62
  • Sagesse: 8
  • Sexe: Homme
  • Jean-Philippe Erbin (Yon en basque)
    • Portail International (anglais)
Le YI QUAN ( / et Taï Ki Ken)
« le: septembre 08, 2010, 19:35:03 pm »
Le Yi Quan, des origines

Le Yi Quan est une des grandes boxes chinoises du XXème siècle, même si la réserve des autorités communistes sur les arts martiaux l'a mise en arrière plan de bien d'autres boxes arrivées en Occident...

Le Yi Quan connaissait un grand succès en Chine dans les années 1930 / 1940 car il faisait indéniablement ses preuves sur les plateformes de combat libre. Il était une épure, une efficience, dans "l'espace concret" entre les trois grands arts martiaux internes chinois:

§ le Xing Yi Quan
(origine majeure via le maître Guo Yun Shen du fondateur du Yi Quan, Wang Xiang Zhai),
§ Le Pakua Zhang ou Ba Gua Zhang, boxe de mouvement circulaire taoïste,
§ le Tai Ji Quan ou Tai Chi Chuan, boxe de formation / déformation taoïste

Dans l'école de Yi Quan de maître Ming Shan en France (et en Chine), on précise de façon attestée que le Liu He Ba Fa dite Boxe de l'Eau, considéré comme un quatrième art interne chinois, est aussi tout à fait présent dans le travail de création du Yi Quan.

Le Yi Quan, une méthode

Le Yi Quan reprend l'ensemble des caractéristiques des arts martiaux chinois de combat mais comme un art interne de synthèse du XXème siècle.

Il est basé, pour le travail de base, sur des pratiques posturales nommées parfois Zen debout (Chan Li / Ritsu Zen en japonais), mais le plus souvent Postures de l'Arbre (Zhang Zhuang). Le travail de pratique spécifique (ondulatoire - six forces) de la posture de l'arbre peut se nommer Huo Bu Zhuang (courant Ming Shan, proche du Liu He Ba Fa notamment, et de l'époque 1930).

Ensuite vient l'exercice du mouvement lent, sur son axe stable (Sheu Li), et en translation, déplacement, avec exercice lent du pas (Mo Ca Bu).

Il y a un travail du son ventral (Shi Sheng) et un travail d'explosivité (Fa Li) lié aux différentes forces directionnelles (6) dans la posture et aux dénivelés (continuité / discontinuité) entre pratique immobile et mouvement.

Puis un travail d'évolution libérée mais structurée (Quan Wu, danse de la boxe). Enfin il y a la partie de travail propre au combat, travail des coups (recevoir / donner) avec le moment du combat lui-même (Jiji / Shi Zuo).

Le Yi Quan, combat et santé

Si la création du Yi Quan (et toute sa méthode de travail) est le fait de l'expérience et la volonté de combat libre dans les années 20, 30, 40 (les combattants les plus notoires étaient dejà souvent maîtres d'une discipline autre et venaient se former dans cette méthode fort moderne à l'époque), dans les années 1950 et sous gouvernement communiste en Chine, le Yi Quan a investi un pan considérable de pratiques de soins y compris dans les institutions médicales officielles (hopitaux, etc...).

Pendant ce temps, une branche japonaise, le Taï Ki Ken, du fait d'un disciple japonais du fondateur du Yi Quan, demeurant en Chine comme diplomate pendant l'occupation japonaise (Kenichi Sawaï), a continué de croître avec fidélité dans le Japon d'après-guerre dans la filiation de combat (qui est la matrice du Yi Quan), en confrontation avec les écoles les plus rudes de Budo (Karate / Kendo).

En Chine, notamment pour la pratique médicale, le travail postural a été plus codifié, et selon ces standards (et des gymniques lentes visant à les appuyer - Sheuli / Mocabu / Quan Wu), ses bienfaits médicaux, y compris sur des affections très graves, et dans toutes thérapies de régulation, ont été attestés par les autorités correspondantes. La pratique du combat de Yi Quan a pu être transmise dans la Chine communiste mais seulement dans une discrétion attentive.

Qui, Quoi, Où, Donc

Cette présentation ne se veut absolument pas exhaustive. Nous sommes au pas d'une reconnaissance de type Initiateur de Yi Quan Santé dans l'école franco-chinoise de maître Ming Shan (Paris). Maître Ming Shan est dans la filiation la plus centrale du Yi Quan.

Le fondateur du Yi Quan fut Wang Xiang Zhai. Son successeur fut Yao Zong Xun. Cui Rui Bin de nos jours est le successeur de Yao Zong Xun (avec les deux fils de Yao Zong Xun). Maître Ming Shan, en France, est disciple à genoux (enseignement sans retenue ni entrave) de maître Cui Rui Bin. Pour ma part, je suis élève en formation privée de maître Ming Shan, et situé aux limites du territoire national, aux limites du Pays Basque, et du monde ibérique.

Jean-Philippe Erbin (Yon)
association loi 1901 "L'art interne du Zen Do Ken, énergie Zen et Pyrénées basquaises"
64470 Tardets-Sorholus / Pyrénées basquaises (et Hendaye-Irun / Côte Basque)


« Modifié: novembre 23, 2010, 18:30:52 pm par zendoken »
La hauteur que le ciel n'a pas, la montagne l'a. La hauteur que la montagne n'a pas, le ciel l'a...

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Le YI QUAN ( / et Taï Ki Ken)
« le: septembre 08, 2010, 19:35:03 pm »
Boutique Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine


Hors ligne zendoken

  • Initiateur de Yi Quan (boxe interne)
  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 62
  • Sagesse: 8
  • Sexe: Homme
  • Jean-Philippe Erbin (Yon en basque)
    • Portail International (anglais)
Re : Le YI QUAN ( / et Taï Ki Ken)
« Réponse #1 le: septembre 09, 2010, 15:17:58 pm »

Remarques de maître Ming Shan (maître de Yi Quan)
au sujet de l'article présent de présentation:

" ... Wang Xiang Zhai a fait des combats mais jamais sur la plateforme lei tai. Yao Zong Xun a fait des combats. Kenichi Sawai (occupant japonais en Chine, ndr) était un (...) entraineur militaire, pour cela il n'a pas reçu à l'époque tout l'enseignement de Yi Quan. Zhao Dao Xin, à partir de 17 ans, est monté sur la plateforme de combat lei tai. "

La hauteur que le ciel n'a pas, la montagne l'a. La hauteur que la montagne n'a pas, le ciel l'a...

Hors ligne Webmestre

  • Administrateur
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2520
  • Sagesse: 86
  • Sexe: Homme
  • Tom Sayers contre John Camel Heenan (1860)
    • Webmartial.com
Re : Le YI QUAN ( / et Taï Ki Ken)
« Réponse #2 le: septembre 09, 2010, 15:19:54 pm »
Salut zendoken,

Merci pour cette présentation du Yi Quan, +2 points de sagesse  :-D=

Je t'invite à te présenter sur le forum "Présentation des membres"  ;-)p
http://forum.webmartial.com/index.php?board=3.0
Abonnez-vous à la newsletter d'actualités de Webmartial ! ;-)p
http://forum.webmartial.com/index.php?topic=1976.0


Avez-vous pensé à inscrire votre club dans le moteur de recherche de clubs ? ???
http://forum.webmartial.com/index.php?topic=637.0

Hors ligne zendoken

  • Initiateur de Yi Quan (boxe interne)
  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 62
  • Sagesse: 8
  • Sexe: Homme
  • Jean-Philippe Erbin (Yon en basque)
    • Portail International (anglais)
Re : Le YI QUAN ( / et Taï Ki Ken)
« Réponse #3 le: septembre 09, 2010, 15:49:45 pm »

Merci, Webmestre,

mais je ne souhaite pas pour l'instant manifester ma personne au delà de ce que sont les véritables engagements de discipline, la mienne, celle des autres...

En Yi Quan, l'on dit, à base du travail de matérialisation des postures et des mouvements lents, sur place puis alors en pas lents, puis alors en évolutions - phrases d'évolutions, qu'on tricote sa trame...

Ou bien qu'on la "détricote"... Si l'on s'agite d'abord, avant d'être ancré et suffisamment massif, et si l'on se manifeste hors du corps de sa discipline, de sa posture courante, de sa posture à soi.

Si je songe à être plus présent en termes d'échanges (de mots ici), je me rappelerai de votre invitation, postée ci-dessus. Car votre site semble une bonne plateforme de confrontation de connaissances et opinions, assez sérieuse.

Merci donc, et donc à une autre fois,

Jean-Philippe Erbin (Yon)
créateur du concept et de l'expérience Zen Do Ken
entre bouddhisme Zen et Yi Quan en terres basques


« Modifié: octobre 03, 2010, 15:49:47 pm par zendoken »
La hauteur que le ciel n'a pas, la montagne l'a. La hauteur que la montagne n'a pas, le ciel l'a...

Hors ligne zendoken

  • Initiateur de Yi Quan (boxe interne)
  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 62
  • Sagesse: 8
  • Sexe: Homme
  • Jean-Philippe Erbin (Yon en basque)
    • Portail International (anglais)
Re : Le YI QUAN ( / et Taï Ki Ken)
« Réponse #4 le: septembre 24, 2010, 00:54:30 am »

Bonjour à tous,

Et bien, Webmestre, aussi vrai que les vents portent les grains,
j'ai décidé de me présenter comme membre de Webmartial, à l'adresse indiquée ci-dessus.

Un certain subterfuge, mais mon authenticité...

voici donc, pour ceux qui le souhaitent, notre mot indiqué ci-dessous:
http://forum.webmartial.com/index.php?topic=2797.0

« Modifié: octobre 03, 2010, 15:48:40 pm par zendoken »
La hauteur que le ciel n'a pas, la montagne l'a. La hauteur que la montagne n'a pas, le ciel l'a...

Hors ligne zendoken

  • Initiateur de Yi Quan (boxe interne)
  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 62
  • Sagesse: 8
  • Sexe: Homme
  • Jean-Philippe Erbin (Yon en basque)
    • Portail International (anglais)
Re : Le YI QUAN ( / et Taï Ki Ken)
« Réponse #5 le: octobre 03, 2010, 15:43:25 pm »

Bonjour à tous,

J'ai bloqué le fil de discussion sur ma page de présentation personnelle (Présentation des Membres / zendoken, voir lien ci-dessus). Je laisse pour l'instant ouvert le fil de discussion sur ce présent article de présentation du Yi Quan (/ et Tai Ki Ken).

Des pratiquants avertis de cette discipline pourront y répliquer leur point de vue, pourvu qu'il n'y ait pas diffamation, ni dépréciation (même sous forme de - belles - vannes).

Nous pouvons de la confrontation, ou juste du partage d'un fil de diverses opinions, construire ou libérer quelque chose... Autre, autrement. Plus à la source.

D'autres personnes, non averties, auront peut-être des questions légitimes. Nous, ou d'autres, essaierons d'y répondre.

Merci, et au revoir.

« Modifié: octobre 16, 2010, 19:04:27 pm par zendoken »
La hauteur que le ciel n'a pas, la montagne l'a. La hauteur que la montagne n'a pas, le ciel l'a...

Hors ligne zendoken

  • Initiateur de Yi Quan (boxe interne)
  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 62
  • Sagesse: 8
  • Sexe: Homme
  • Jean-Philippe Erbin (Yon en basque)
    • Portail International (anglais)
Re : Le YI QUAN ( / et Taï Ki Ken)
« Réponse #6 le: octobre 17, 2010, 02:54:18 am »

Nourrir la pratique, nourrir l'esprit de la pratique...

PRESENTATION

Conscient que le Yi Quan est, en temps réel (le cours du XXème siècle), plus une boxe de la modernité chinoise, que de son passé, mais sachant qu'il a repris, comme gage de modernité et de laïcité, des éléments premiers et fondamentaux de l'histoire ancienne chinoise (tout comme se sont constituées les bases des acquis modernes occidentaux dans leurs référents d'Occident), nous vous livrons cette réflexion sur un éventuel rapport du Yi Quan à la spiritualité, et celle-ci transcrite de nos jours, à une puissance poètique, une "poiesis" dit-on en grec et en philosophie. Nous avons transposé cette réflexion de l'une de nos contributions dans WebMartial.

CADRE

Le Yi Quan qui, au début du XXème siècle, a repris au coeur de sa stratégie martiale, le travail intense postural, qui était une constante dans les cercles internes / réservés des disciplines martiales chinoises, et qui était une pièce ancienne pour ne pas dire archaïque des confrontations religieuses de l'Antiquité (avec le rapport à la puissance naturelle), est-il une présence contemporaine des héritages spirituels et méditatifs d'Extrême-Orient ?

La principale posture est couramment nommée, dans sa transcription japonaise, Ritsu Zen (Zen debout), et effectivement est attestée en Chine comme Chan Li (même traduction). Le Yi Quan est une discipline moderne et laïque, qui d'ailleurs s'est intégrée jusque dans la Chine communiste, même des années 1950. Peut-on considérer que par une certaine matière poètique, il y ait un lien entre des attitudes très religieuses à l'origine (dans l'optique méditative) et des attitudes tout à fait modernes (dans leur choix de démarquer la valeur culturelle et sociale) ? Les uns face à la puissance de la nature des choses, les autres face à la puissance de l'industrie des choses ?

Le principe du Yi Quan est que le recouvrement / la sagesse du corps n'existe que dans la pratique des contradictions (forces opposées entre elles dont l'étude permet un jeu dans la durée, et ainsi une intégration reportée vers d'autres terrains de confrontation, etc...). Ainsi d'un point de vue nerveux, tendineux, musculaire, osseux, l'ensemble de l'acuité physique est reportée comme les mouvements de marées et leurs vagues internes, dans un espace de vie disons compris...

FIGURATION

Le travail d'énergie, dans le Yi Quan (pour relater le concret de la pratique...), c'est quelque chose qui n'est pas soi ou à soi: ... La ou les postures de l'arbre, la base (60 à 70 % du temps) des entrainements, ça ressemble au Zen, de fait on l'appelle le Zen debout. Vu de l'extérieur, on croirait que rien ne se passe (quoique dans mon école, on ne fait pas l'arbre mort, mais plutôt un arbre qui ondule, assez puissament, vif ou avec largesse).

Energétiquement, on sait qu'un arbre crée un champ de vie, par son tronc, ses branches (voire ses feuilles), tout autour de sa structure. On sait que c'est un microcosme, et que dans cette "aura" qu'il façonne sur son lieu même, c'est un univers relativement autonome de ce qui l'entoure, et qui a une force autonome qu'il nourrit face au contexte. Les oiseaux aiment bien ça d'ailleurs (...).

Donc, c'est cette autonomie de force, ce nourrissement, cette modulation relativement indépendante, qui fait l'objet des postures de l'arbre, avec des techniques de pratique (attention...) qui consistent à joindre les circuits de cette globalité du corps, en éprouvant les forces dites contradictoires (pousser/tirer, etc...) au niveau musculaire, tendineux, nerveux... C'est là qu'est la force interne, dans cette cohérence de nos recours charnels les plus mineurs, jusqu'aux os.

A un bon niveau (au dessus du mien je crois), ..., le Yi Quan ne réagit pas tactiquement au frottement ou à la pression du geste de l'adversaire mais à sa teneur énergétique tout de suite ressentie je crois. Ainsi notamment, le Yi Quan, par le calme et la puissance des entrainements, reconnait tout de suite, parfois avec quelques temps d'avance (fortes anticipations), les teneurs agressives, la violence en acte (forme de souffle), qui se dirigent vers soi. Et il ne réagit pas tactiquement au contact, ..., mais à l'expression (laquelle ? c'est senti et compris par le corps bien avant d'être compris par l'intellect ), l'énergétique de ce qui l'approche, le rejoint.

Le travail presque méditatif (type Zen) mais massif et naturaliste (type taoïste ou chamane) des postures dans la nature des heures et des heures, c'est une notion très lente (attention...) d'écoute, à toute conjoncture, temps et nature, qui s'écoule en rapport à notre situation. C'est à ce niveau là, qu'en fonction d'une agression qui arrive, il peut y avoir "force explosive" (ça se travaille comme technique aussi, il y a le cumul de puissance, et le lacher). Mais il faut que la pratique assidue, de jours en jours, aille au delà de la saisie (le flash, l'écran...) de la conscience, car l'image du truc (...) c'est plutôt un coup que l'on se donne (à soi-même) qu'autre chose.

Notre contribution à WebMartial s'arrête donc à cette contribution,
à notre présentation personnelle (Présentation des Membres) et à la discussion que nous avons tenté de mener:
 http://forum.webmartial.com/index.php?topic=2844.0
et en laquelle nous nous sommes trouvés presque seul.

Nous nous excusons auprès des membres de WebMartial, s'il y a lieu, de n'avoir pas tenu les échanges en toute intelligibilité...


« Modifié: octobre 18, 2010, 15:58:21 pm par zendoken »
La hauteur que le ciel n'a pas, la montagne l'a. La hauteur que la montagne n'a pas, le ciel l'a...

 


* Messages récents

post UFC 254 - /Khabib Nurmagomedov vs Justin Gaethje
[MMA / Combat libre / Free Fight]
Tony Montana
octobre 25, 2020, 13:40:31 pm
post Re : Re : Re : Re : Liste des clubs de Jeet Kune Do
[Jeet kune do]
ombre en plein jour
octobre 23, 2020, 15:24:58 pm
post Re : Re : Re : Liste des clubs de Jeet Kune Do
[Jeet kune do]
Rodgeur
octobre 22, 2020, 22:30:42 pm
post Re : Re : Liste des clubs de Jeet Kune Do
[Jeet kune do]
ombre en plein jour
octobre 22, 2020, 22:16:01 pm
post Re : Liste des clubs de Jeet Kune Do
[Jeet kune do]
Rodgeur
octobre 22, 2020, 19:54:38 pm
post Re : mails
[Règles du forum / Conseils et astuces]
Le promeneur
octobre 19, 2020, 13:24:38 pm
post Re : mails
[Règles du forum / Conseils et astuces]
Webmestre
octobre 19, 2020, 12:47:43 pm
post mails
[Règles du forum / Conseils et astuces]
Le promeneur
octobre 19, 2020, 11:10:49 am
post Re : Question idiote ....du pur lsd
[Discussions générales]
Le promeneur
octobre 16, 2020, 19:47:07 pm
post Re : Question idiote ....du pur lsd
[Discussions générales]
Le promeneur
octobre 16, 2020, 10:35:54 am
post Re : Re : Question idiote ....du pur lsd
[Discussions générales]
ombre en plein jour
octobre 16, 2020, 09:47:39 am
post Re : Re : Question idiote ....du pur lsd
[Discussions générales]
ombre en plein jour
octobre 16, 2020, 09:41:05 am
post Re : Question idiote ....du pur lsd
[Discussions générales]
lsd
octobre 16, 2020, 00:51:34 am
post Re : Mma
[Blog de Webmartial]
GalaxieM104
octobre 10, 2020, 11:27:47 am
post Re : Intérêt des positions en karaté
[Arts martiaux / Sports de combat]
GalaxieM104
octobre 10, 2020, 11:13:07 am

* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !