Auteur Sujet: [Bushido] Faut-il être plus viril que sincère ou l'inverse ?  (Lu 1512 fois)

Hors ligne Alain Ternaute

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 77
  • Sagesse: 3
    • Bushido Ryû (Ardennes - FR)
Bonjour,

En abordant l'éthique du Bushido, j'ai l'impression de faire face à un paradoxe :
Les valeurs du Bushido réclament la virilité, qui consiste à ne pas communiquer l'expression de ses faiblesses à autrui.
Et ce même Bushido réclame la sincérité.
Mais qu'est-ce que cacher ses sentiments si ça n'est pas un manque de sincérité ?

D'où ma question :
Faut-il être plus viril que sincère ou plus sincère que viril ?
Et la question subsidiaire suit :
Dans quelle mesure et pourquoi ?

J'aime ce genre de réflexion éthique trollesque. ;D



Mon opinion :

Le principe d'honneur du Bushido semble renforcer l'idée de virilité, et fait donc penser qu'il est plus important d'être viril que sincère.
C'est d'ailleurs ce que l'on peut observer dans la psychologie asiatique, très empreinte de ce stoïcisme : je suis souvent surpris par les limites éthiques de cet excès de virilité.

À mon avis, il faut rester plus sincère que viril. La virilité n'est utile que pour éviter un préjudice à autrui. Si elle risque au contraire de porter préjudice, alors pour moi, elle est nuisible.
Le problème d'un excès de virilité, c'est qu'en ne communiquant pas ses faiblesses à ses pairs, il y a déformation de la réalité. Et cette déformation devient inévitablement préjudiciable à tous lorsque la vérité éclate : la confiance disparaît et l'honneur en pâtit.
L'honneur qui repose sur du vide me semble une imposture qui peut être bien préjudiciable : la présomption détruit beaucoup plus la réputation que l'humilité.
Quand à la confiance et à la transparence, cet excès pose problème aux décideurs :
Comment établir avec justesse les rôles si l'on ignore les faiblesses de chacun ? Je touve cela très imprudent de masquer ses risques d'échecs, d'autant plus s'ils sont graves.

Et vous  ? Quel est votre avis sur la question ? :)

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

Méga-promo sur les grosses commandes ! -15% pour tout achat supérieur à 300 euros ! Cliquez ici pour en profiter !
* Jusqu'au 22 janvier

Hors ligne M_Thai_Sim

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 101
  • Sagesse: 3
Re : [Bushido] Faut-il être plus viril que sincère ou l'inverse ?
« Réponse #1 le: mars 27, 2015, 15:09:17 pm »
Mon avis c'est que tu as une drole de définition de la virilité.

Virilité: Caractère propre au sexe masculin ; courage, fermeté, énergie.


Hors ligne 4PIsr

  • Dragon apprenti guerrier
  • *
  • Messages: 795
  • Sagesse: 67
  • Pratiquant de: krav maga - MMA - adorateur de Cthulhu
Re : Re : [Bushido] Faut-il être plus viril que sincère ou l'inverse ?
« Réponse #2 le: mars 27, 2015, 15:42:54 pm »
Virilité: Caractère propre au sexe masculin ; courage, fermeté, énergie.

courage, fermeté, énergie? Sans vouloir paraitre démago, ces 3 critères s'appliquent très bien aux femmes.   :-/~)-#

Quand au bushido qui nous incite à être sincère tout en cachant ses émotions? Il y a un nom pour ça : la schizophrénie  #troll#.
« Modifié: mars 27, 2015, 15:45:05 pm par 4PIsr »
c'est pas au vieux singe qu'on apprend à traire les limaces.

Hors ligne Alain Ternaute

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 77
  • Sagesse: 3
    • Bushido Ryû (Ardennes - FR)
Re : Re : [Bushido] Faut-il être plus viril que sincère ou l'inverse ?
« Réponse #3 le: mars 27, 2015, 17:44:38 pm »
"Schizophrénie" !? Rho-la-laaa ! J'aurais jamais osé  :-o~

Mon avis c'est que tu as une drole de définition de la virilité.

Virilité: Caractère propre au sexe masculin ; courage, fermeté, énergie.
La virilité consiste à être dépourvu de sensibilité. Les anges sont des êtres sensés être purement virils, par exemple, parce qu'en ayant aucun corps, ils n'ont aucun sens et donc aucune sensibilité.
Pour nous autres, qui sommes des êtres sensibles, la virilité pure est assez incompatible (à moins d'être schizophrène, tiens). Donc, par extension chez l'être humain, on parle de virilité lorsqu'on fait comme si la sensibilité n'existait pas : méprisant ses faiblesses et cultivant sa force... courage, fermeté, énergie, comme tu dis.

Un taux de testostérone élevé développe un tel comportement viril, mais ça n'est pas forcément propre au masculin : il y a des garçons manqués chez les deux sexes. Des hommes particulièrement exaltés/précieux, et des filles implacables/tranchées, on en connaît tous. Même si, n'en déplaise aux féministes actuel(le)s en lutte contre les stéréotypes de Mère Nature : c'est une généralité naturelle que l'homme soit plus viril que la femme à cause de cette fameuse hormone. :)

Hors ligne martial70

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 89
  • Sagesse: 7
Re : [Bushido] Faut-il être plus viril que sincère ou l'inverse ?
« Réponse #4 le: mars 27, 2015, 21:12:33 pm »
En reponse a cette preoccupante question existancielle , peut on distinguer deux etats :

le 1er dans le cadre professionnel pour assumer pleinement notre metier il est indispensable de garder la tête froide donc faire preuve de virilité que l'on soit homme ou femme

le 2eme le cadre personnel où les sentiments peuvent pleinement s'exprimer et où la sincérité est indispensable pour développer des liens amoureux filiaux et d'amitié.
Donc si on applique la virilité dans le 1er cadre et la sincérité dans le 2nd on respecte bien les principes du Bushido.

En soit il n'y a pas de paradoxe entre ces deux comportements juste savoir les appliquer au bon moment. Car a vouloir trop en faire et tout faire a la fois comme suivre le  Bushido a la lettrr sans reflexion on se perd.

réflexion de ma femme
(pitite vision féminine  #ninja#

Hors ligne Alain Ternaute

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 77
  • Sagesse: 3
    • Bushido Ryû (Ardennes - FR)
Re : Re : [Bushido] Faut-il être plus viril que sincère ou l'inverse ?
« Réponse #5 le: mars 27, 2015, 21:42:05 pm »
Merci. Les femmes sont souvent fortiches sur les questions d'éthique : elles trouvent raison à presque tout... :)

C'est vrai que le cadre extérieur demande de prendre plus sur soi que sur les autres. Le foyer, c'est différent. Mais je ne crois pas que ce soit vrai pour tout :
Si, par exemple, on se permet d'avouer ses faiblesses/problèmes d'adulte à ses enfants, ça ne convient pas tellement à leur âge. De même, si on ne communique pas ses limites de travail à son supérieur, on aura des problème qui peuvent d'ailleurs porter préjudice à l'équipe complète s'il y a...

Hors ligne Dents d'acier

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 255
  • Sagesse: 34
Re : [Bushido] Faut-il être plus viril que sincère ou l'inverse ?
« Réponse #6 le: mars 29, 2015, 01:05:47 am »
Dans l'optique du bushido La virilité emporte l'idée du courage et de la détermination. La sincérité quand à elle n'a absolument rien à voir avec les sentiments (dans l'optique du bushido) mais emporte plus l'idée d’être vrais, authentique.
Les deux notions sont complémentaire, par exemple si vous vous impliquez sans ménager vos efforts dans une cause social sans rien attendre en retour pour vous même ou sans arrières pensées, vous faite preuve à la fois de virilité et de sincérité.


Hors ligne Alpin1892

  • Gratian'oi Bootboy
  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 143
  • Sagesse: 3
  • Sexe: Homme
Re : [Bushido] Faut-il être plus viril que sincère ou l'inverse ?
« Réponse #7 le: mars 29, 2015, 13:42:26 pm »
Bonjour,

Je suis un peu étonné par cette utilisation du terme virilité qui semble être choisi pour traduire (je suppose) le terme japonais du bushido : virilité vient de vir, viri, l'homme (au sens masculin, pas Homme avec un grand H  ;) )

Donc utiliser cette notion comme une notion applicable aux femmes est un peu étrange (c'est d'ailleurs une notion qui repose, à mon humble avis, sur un certain nombres de préjugés traditionnels propres aux sociétés patriarcales, en tout cas la question mérite d'être posée...  :( )

Si on prend cette notion, je pense qu'on peut en effet la rallier, au delà du fait de masquer ses faiblesses, au fait de ne jamais en faire preuve (encore aujourd'hui une grande partie de la culture Japonaise est fortement empreinte de cette vision de voir les émotions, même dans les situations les plus extrême, comme une faiblesse). Je pense, par contre, que l'idée serait donc d'INTELLECTUELLEMENT faire preuve d'une sincérité totale avec les autres. On peut tout à fait contrôler ses émotions (ou du moins leurs manifestations), et admettre leur existence.

Après, le bushido est un code de conduite, et comme tout code de conduite et de façon plus large toute idéologie, il convient d’être démystifié : il est sujet à interprétations, à contradictions internes, à manipulations, ou à mauvaise adaptation selon le contexte.

Pour résumer, je dirai que le mieux, pour concilier, devrait être de faire preuve de sincérité à l’égard des autres sur notre conduite, nos pensées, et nos sentiments, sans jamais cependant montrer ouvertement ses faiblesses. La dissimulation d'une chose au regard des autres n'implique pas son inexistence, donc ce n'est pas forcément un manque de sincérité, du moins de mon point de vue.
"L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne"
Pierre Desproges

Hors ligne Alain Ternaute

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 77
  • Sagesse: 3
    • Bushido Ryû (Ardennes - FR)
Re : Re : [Bushido] Faut-il être plus viril que sincère ou l'inverse ?
« Réponse #8 le: mars 29, 2015, 15:05:47 pm »
@Dents d'acier : Le problème demeure. :)

La virilité implique la détermination, bien entendu. Mais autant la détermination peut devenir du courage, autant elle peut être à l'inverse de l'entêtement.
Le courage répond à une logique éthique : c'est un sacrifice pour le bien. Mais comment être courageux si l'on ne sait déterminer cette logique éthique qui trie le bon agir du mauvais ?
Si par exemple, on s'entête dans un rôle qui nous dépasse au lieu d'en référer humblement à plus compétent que soi, on peut se croire courageux alors qu'il n'en est rien : notre entêtement porte au contraire préjudice à notre rôle.

Si l'on est sincère, c'est différent :
Ce faisant, on communique extérieurement ses limites et son état.
Je te rejoins sur le fait que la sincérité n'est évidemment pas du sentimentalisme ou de l'extraversion. La sincérité, l'authenticité et l'attitude vraie implique de se montrer tels que l'on est : avec nos habilités et notre potentiel présent.
Mais alors si l'on affiche ses limites, ses échecs, etc. on affiche un potentiel limité (ne serait-ce qu'humainement). Et on peut prendre cela pour de la faiblesse ou de la lâcheté.
Cacher cela derrière un masque stoïque, revient à afficher un potentiel au beau fixe, mais il vient inévitablement des moments où l'on est plus authentique : la façade qu'on affiche ment sur nos capacités et nos états.

Donc au final, la problématique reste : comment déterminer dans notre attitude la limite entre "c'est mon problème" (je m'engage à résoudre ça parceque je m'en juge capable) et "c'est le problème d'un autre" (je juge que c'est à un autre que revient cette charge) ?

Et pour terminer, je répète ce que j'évoquais au début : il y a aussi la notion d'honneur, qui tend à dissuader d'être sincère. Parce que si l'on avoue ne pas avoir respecté son engagement, rempli son rôle, exécuté sa mission... on perd son honneur. Mais bon... c'est une question annexe.



Je suis un peu étonné par cette utilisation du terme virilité qui semble être choisi pour traduire (je suppose) le terme japonais du bushido
Non-pas traduire "Bushido", mais une des valeurs ou principes qu'il développe.
La virilité dont on parle ici est une attitude (virilité), pas une apparence masculine (virilisme). Je pense que l'erreur propre à une certaine idée d'hégémonie masculine serait plutôt qu'on réseve cette attitude aux hommes, justement, alors que les femmes en sont aussi capables (même si elle sont naturellement moins portées à l'adopter spontanément).

En effet, si la virilité c'est nier ses faiblesses, c'est risible d'absurde. Nous sommes d'accord. ;D
Reste justement cette idée de contrôle de ses émotions, et c'est là que le problème se pose : quand doit-on les faire subir à autrui, et quand les prendre sur soi ?

La dissimulation d'une chose au regard des autres n'implique pas son inexistence, donc ce n'est pas forcément un manque de sincérité, du moins de mon point de vue.
Tu veux dire qu'omettre une vérité n'est pas un mensonge ? Ça dépend de l'intention, il me semble :
Si c'est pour déformer une réalité, alors c'est un mensonge. Si c'est pour éviter d'embarrasser d'information inutile, c'est sincère.

Et je crois bien que le Schmilblick est résolu, du fait :
L'astuce serait de rester sincère lorsque les informations induites sont utiles à communiquer, et de faire preuve de virilité quand ces infos sont inutiles.
 ;-)p

Qu'en pensez-vous ?

Bon, il reste la question de l'honneur : doit-on être sincère jusqu'au déshonneur si nécessaire ?
Mais bon, c'est un sujet un peu annexe, vu le titre de la discussion.

Hors ligne Alpin1892

  • Gratian'oi Bootboy
  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 143
  • Sagesse: 3
  • Sexe: Homme
Re : [Bushido] Faut-il être plus viril que sincère ou l'inverse ?
« Réponse #9 le: mars 29, 2015, 15:23:54 pm »
Citer
Non-pas traduire "Bushido", mais une des valeurs ou principes qu'il développe.
La virilité dont on parle ici est une attitude (virilité), pas une apparence masculine (virilisme). Je pense que l'erreur propre à une certaine idée d'hégémonie masculine serait plutôt qu'on réseve cette attitude aux hommes, justement, alors que les femmes en sont aussi capables (même si elle sont naturellement moins portées à l'adopter spontanément).

Non, je me suis mal fait comprendre, je voulais dire, pour traduire le terme correspondant utilisé dans le bushido (qui est écrit en japonais à l'origine).  :-X

Oui, je sais, mais ce que je pointe, c'est l’étymologie du mot. Le terme virilité induit que cette attitude est celle d'un homme puisque son origine vient du mot fait pour designer l'homme au sens sexué du terme. Ce pourquoi je suppute que le terme garde quelques consonances sexistes issues de la longue tradition patriarcale des sociétés de castes occidentales. Sinon je m'improviserai pas en biologiste amateur, surtout sachant qu'une grande majorité des attitudes spécifiques aux sexes sont plutôt "genrées", et donc dans une grande mesure "créées" et entretenues socialement. Cependant il doit clairement exister des différences uniquement propres au sexe, ce pourquoi je dis que la question reste en suspens à mes yeux.  #circonspect#

Citer
Tu veux dire qu'omettre une vérité n'est pas un mensonge ? Ça dépend de l'intention, il me semble :
Si c'est pour déformer une réalité, alors c'est un mensonge. Si c'est pour éviter d'embarrasser d'information inutile, c'est sincère.

Et je crois bien que le Schmilblick est résolu, du fait :
L'astuce serait de rester sincère lorsque les informations induites sont utiles à communiquer, et de faire preuve de virilité quand ces infos sont inutiles.
 ;-)p

Qu'en pensez-vous ?

Bon, il reste la question de l'honneur : doit-on être sincère jusqu'au déshonneur si nécessaire ?
Mais bon, c'est un sujet un peu annexe, vu le titre de la discussion.

C'est pas exactement ce que je voulais dire. Ce que je veux dire c'est qu’être sincère ne signifie pas obéir aux désirs des autres. Je peux tout à fait être sincère avec quelqu'un dans mon refus de lui communiquer une chose ou une autre. Je lui dissimule mes sentiments mais sans dissimuler mon intention de ne pas les lui exposer. Tu vois ce que je veux dire ?
Perso du coup je ne ferai pas entrer là-dedans le concept d'"utile"... Parce que de nouveau on suit encore une certaine subjectivité pour le déterminer. Ou alors il faudrait dire "utile selon soi".

Pour ce qui est de l'honneur, je trouve que c'est déjà en soi un concept dur à déterminer... D'autant plus qu'il obéit entièrement soit a un set de règles collectifs, enquel cas il ne prend pas en compte les differences de sensibilités,  soit a la subjectivité de son auteur, enquel cas il perd toute valeur universelle.  #yinyang#
"L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne"
Pierre Desproges

 


* Messages récents

post Re : Formes, mannequin de bois et armes.
[Kung fu]
mike-b
Aujourd'hui à 05:43:02
post Re : Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
Heimere
janvier 17, 2018, 23:01:25 pm
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
mike-b
janvier 17, 2018, 22:30:12 pm
post TOP Merci pour Interview Amitiés de L'ancien 😑
[Condition physique]
jomtien
janvier 17, 2018, 21:58:36 pm
post Re : Formes, mannequin de bois et armes.
[Kung fu]
Heimere
janvier 17, 2018, 21:52:01 pm
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
lsd
janvier 17, 2018, 19:33:06 pm
post Re : Re : Re : Re : Re : Taekwondo vs danse
[Québec]
BloodyRoots
janvier 17, 2018, 19:12:59 pm
post Re : Re : Re : Re : Taekwondo vs danse
[Québec]
Vakarm
janvier 17, 2018, 18:26:32 pm
post Formes, mannequin de bois et armes.
[Kung fu]
mike-b
janvier 17, 2018, 14:38:57 pm
post Re : Débutant en kyokushin et remise en question
[Kyokushinkai]
Denden
janvier 17, 2018, 14:26:12 pm
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
mike-b
janvier 17, 2018, 14:23:45 pm
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
Le promeneur
janvier 17, 2018, 12:59:05 pm
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
Rì Shí
janvier 17, 2018, 11:03:56 am
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
ombre en plein jour
janvier 17, 2018, 10:35:43 am
post Re : Posture de combat: Main forte devant ou derrière?
[Self-défense]
jomtien
janvier 17, 2018, 09:27:54 am

* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !