Auteur Sujet: Provoquer le déclic d'un pratiquant  (Lu 1545 fois)

Hors ligne Vakarm

  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 494
  • Sagesse: 24
  • Sexe: Homme
Provoquer le déclic d'un pratiquant
« le: juillet 09, 2015, 15:16:33 pm »
Bonjour

J'aimerais avoir votre avis au sujet d'un jeune de 16 ans qui fréquente le même club que moi, (taekwon-do ITF) que j'aimerais aider à passer au niveau supérieur, d'abord en sparring, mais je crois que ça aurait une influence sur tout le reste. 

Vous savez le genre de mec qui a tous les attributs physiques. Grand, habile, vif, souple, stable...  On lui demande des enchaînements absolument débiles et il va réussir du premier coup. Il a tout pour être une formidable machine de combat...  Sauf qu'il est tellement craintif. S'il se bat contre un plus petit, ou un adversaire très défensif, on peut entrevoir tout son potentiel, comme s'il oubliait ses craintes et se contentait de s'amuser.  Mais dès qu'il fait face à quelqu'un de plus menaçant ou agressif, il prend instinctivement une position haute et étroite, il devient statique et sa garde devient tellement fermée que la contre-attaque est quasi impossible. Bref, il fige.

J'en conclu que s'il y avait moyen de le mettre en confiance un tant soit peu, ça serait un plus pour ses performances, mais pour les autres sphères de sa vie qui en bénéficieraient.

Il excessivement peur de se faire mal.  C'est bien normal, mais faut pas que ça tue toute capacité à se défendre. Vous allez me dire que le sparring est loin de la réalité... Oui, mais si on fige devant quelqu'un aux armes rembourrés et limité par un cadre sportif, il est quand même permis de croire qu'on pourra figer aussi sans cadre.

En self il est pas mauvais, parce qu'il sait qu'on ne lui fera pas mal... Avec bien d'autres étudiants, la solution serait justement de les mettre devant un certain risque... ça les obligeraient à « faire sortir le méchant » mais lui me semble partir de trop loin.

J'en parlait avec notre prof : à son avis y'a qu'à attendre, le jeune n'a que 16 ans, faut pas lui mettre la pression. C'est ce que je fais pour l'instant, je me contente de l'encourager...après-tout c'est pas mon rôle officiel de le pousser.  C'est difficile aussi, de savoir s'il est «poussable».  Mais bon, peut-être qu'il vous rappelle quelqu'un ou que c'est un cas qui puisse vous être familier, alors, selon vous?

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Provoquer le déclic d'un pratiquant
« le: juillet 09, 2015, 15:16:33 pm »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine


Hors ligne 4PIsr

  • Dragon guerrier
  • *
  • Messages: 814
  • Sagesse: 70
  • Pratiquant de: Muay Thaï - Crossfit - adorateur de Cthulhu
Re : Provoquer le déclic d'un pratiquant
« Réponse #1 le: juillet 10, 2015, 14:50:54 pm »
Malheureusement, la seule méthode que je connaisse est celle que j'ai vécue. Un jour, j'en ai tout simplement eu mare d'en prendre plein la gueule, et alors je me suis réveillé. La méthode consiste donc à pousser un peu l'élève pour qu'il se décide enfin à se lâcher. Le danger, c'est que si on brusque trop l'élève, il y a des chance qu'il s'en aille...

Si je pouvais donner un conseil, ce serait de le prendre à part (après la fin du cours par exemple), et de faire quelques combats un peu musclés, sans qu'il soit gêné par le regard des autres. Le mieux serait de le faire avec un sparring partner avec qui il s'entend bien, de sorte que ce soit comme un jeu.
c'est pas au vieux singe qu'on apprend à traire les limaces.

Hors ligne Passe-lacet

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 145
  • Sagesse: 20
  • Sexe: Homme
Re : Provoquer le déclic d'un pratiquant
« Réponse #2 le: juillet 10, 2015, 15:32:51 pm »
Est-ce bien la peur de prendre des coups et d'avoir mal ou est-ce la peur de s'opposer à autrui ?

Hors ligne Vakarm

  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 494
  • Sagesse: 24
  • Sexe: Homme
Re : Re : Provoquer le déclic d'un pratiquant
« Réponse #3 le: juillet 10, 2015, 18:26:34 pm »
Est-ce bien la peur de prendre des coups et d'avoir mal ou est-ce la peur de s'opposer à autrui ?

C'est vraiment la peur d'avoir mal parce que son comportement va varier beaucoup selon le contexte.  Contre des débutants, on voit bien qu'il est à l'aise.  C'est contre des combattants plus agressifs (parfois juste en apparence) qu'il fige.

Malheureusement, la seule méthode que je connaisse est celle que j'ai vécue. Un jour, j'en ai tout simplement eu mare d'en prendre plein la gueule, et alors je me suis réveillé. La méthode consiste donc à pousser un peu l'élève pour qu'il se décide enfin à se lâcher. Le danger, c'est que si on brusque trop l'élève, il y a des chance qu'il s'en aille...

Oui, comme ton exemple, pour moi ça a carrément été un déclic... Ça n'a pas été progressif, on peut délimiter l'avant et l'après. C'est sans doute différent pour certains?

Mais le but c'est pas d'être plus agressif ou téméraire, c'est surtout d'avoir l'esprit libéré par l'anxiété et d'arriver à réagir. Le problème dans le cas du type en question, c'est qu'on part de beaucoup plus loin à la base. Il faudrait que ça puisse se faire progressivement. Sinon si on le confronte un tant soit peu, c'est clair qu'il va se sauver et perdre encore plus en confiance.

Citer
Si je pouvais donner un conseil, ce serait de le prendre à part (après la fin du cours par exemple), et de faire quelques combats un peu musclés, sans qu'il soit gêné par le regard des autres. Le mieux serait de le faire avec un sparring partner avec qui il s'entend bien, de sorte que ce soit comme un jeu.

Oui, sans doute, il a tendance à rester dans sa zone de confort...
C'est certain qu'à un certain point, c'est à lui de vouloir en sortir.

Ce qui me dérange, c'est que l'élève monte en grade malgré tout, puisqu'il répond à tous les critères.  Mais à ce rythme on va se retrouver avec un autre expert qui n'arrive pas se défendre.

Merci


Hors ligne Renko

  • Membre 2
  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 399
  • Sagesse: 0
Re : Provoquer le déclic d'un pratiquant
« Réponse #4 le: juillet 11, 2015, 01:50:53 am »
Il faut qu'il accepte d'avoir mal.....

C'est pas tout le monde qui a le mental pour des combats de haut calibre.. Parfois, on la ou on ne la pas.

Personnellement dans le dojo, tout vas bien qu'importe le gabarit, au pire je vais me faire casser le nez ou je vais me casser un orteil, dans le pire pire piiiiire des cas une commotion cérébrale mais faudrait être sacrément mal chanceux..

Mais rendu dans la vrai vie, dans des situations que j'aurais règler à grand coup de poings, j'ai tendance à overthinker et penser à ce qui pourrait arriver de pire comme mal tomber sur le ciment et mourrir... et ça me bloque. Y'a que la rage qui me fait passer cette barrière et c'est rarement pour le mieux....


Donc, le déclic.. Apprend lui à avoir mal et de passer par dessus ça....  Sinon, bah il l'avait pas c'est tout. Une autre ceinture noire qui tomberas au premier coup de poing dans la gueule, et ils sont légions.....

Hors ligne Dents d'acier

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 255
  • Sagesse: 34
Re : Provoquer le déclic d'un pratiquant
« Réponse #5 le: juillet 11, 2015, 08:25:13 am »
Fait lui comprendre que la peur n’est pas réelle. Elle est un produit de ses pensées qu'il crée lui mème de toute pièce… Le danger ou la douleur peuvent être très réel. Mais la peur est SON propre choix.

Au pire initie le au bushido, s'il se leve le matin en admirant le soleil tout en se disant que c'est une superbe journée pour mourir, je doute qu'un bete coups de pied l'effrait :
"Quand tu te retrouveras au carrefour des voies et que tu devras choisir la route, n'hésite pas : choisis la voie de la mort. ".
"Que l'idée de la mort soit imprimée dans ton esprit chaque matin et chaque soir. Quand ta détermination de mourir en quelque moment que ce soit aura trouvé une demeure stable dans ton âme, tu auras atteint le sommet de l'instruction du bushido."

Hors ligne Passe-lacet

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 145
  • Sagesse: 20
  • Sexe: Homme
Re : Provoquer le déclic d'un pratiquant
« Réponse #6 le: juillet 11, 2015, 10:13:40 am »
Peur d'avoir mal donc ? Alors il faut l'habituer progressivement à la douleur, de manière contrôlée avec des exercices de type kitae waza de karaté : chocs sur les avants-bras, low kicks dans les cuisses, zuki dans les abdos, etc, etc....
Fait intelligemment, c'est à dire si c'est lui qui règle le niveau de puissance envoyée par son partenaire et qui demande, ou non, d'aller plus fort, çà doit fonctionner avec le temps. Surtout ne pas le mettre avec le bourrin de service qui se la jouera à celui qui encaisse le mieux !!!

Hors ligne Vakarm

  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 494
  • Sagesse: 24
  • Sexe: Homme
Re : Provoquer le déclic d'un pratiquant
« Réponse #7 le: juillet 13, 2015, 20:28:33 pm »
Merci pour vos avis.

Plus j'y pense, plus je crois que l'idéal, avec lui, serait qu'il ne se rende pas vraiment compte de l'objectif derrière le processus. Ça serait beaucoup plus simple si on avait le partner idéal pour lui.

Malheureusement, le club est jeune et les gars de son gabarit et de son âge sont rare...  En fait il semble que les AM au Québec aient peu de popularité avec les jeunes adultes et pré-adultes. Mais c'est un autre sujet.

Hors ligne Renko

  • Membre 2
  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 399
  • Sagesse: 0
Re : Re : Provoquer le déclic d'un pratiquant
« Réponse #8 le: juillet 14, 2015, 03:13:31 am »
Malheureusement, le club est jeune et les gars de son gabarit et de son âge sont rare...  En fait il semble que les AM au Québec aient peu de popularité avec les jeunes adultes et pré-adultes. Mais c'est un autre sujet.

En effet, à mon école on a un GAP assez énorme à partir de 16 ans à environs 25 ans... Surtout de nos jours, les jeunes de cette âge la veulent tous faire du "MMA" ... Les vieux style ont moins la cote.

Hors ligne Dents d'acier

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 255
  • Sagesse: 34
Re : Re : Re : Provoquer le déclic d'un pratiquant
« Réponse #9 le: juillet 15, 2015, 03:13:08 am »

En effet, à mon école on a un GAP assez énorme à partir de 16 ans à environs 25 ans... Surtout de nos jours, les jeunes de cette âge la veulent tous faire du "MMA" ... Les vieux style ont moins la cote.


C'est pas tellement grave, un "vieux" me disais qu'avant il fallait etre vigilant pour reperer ceux qui étaient sérieux dans le paquet de "clowns" qui s'inscrivaient dans un club d'AM, question de bien s'en occupper pour leur assurer une progression cohérente sans perdre trop de temps avec les "clowns" qui n'étaient là que pour assouvir leurs fantasmes et qui finissait toujours par se décourager peu importe les efforts investi sur eux (surprise ! Faut galerer pour obtenir des résultats et non... on ne peut pas marcher pas dans les airs). Aujourd'hui le nombre de personnes sérieuse qui s'inscrivent aux clubs d'AM n'a pas changé, c'est l'autre catégorie d'inscription qui à déserté pour s'en allé principallement en MMA.
Il y à moins de roulement d'éleves mais ils restent plusieurs années.
« Modifié: juillet 15, 2015, 03:16:49 am par Dents d'acier »

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !