Auteur Sujet: question fluidité-rapidité ?  (Lu 1612 fois)

Hors ligne thorir

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 21
  • Sagesse: 7
Re : question fluidité-rapidité ?
« Réponse #10 le: juillet 24, 2015, 20:00:05 pm »
Echanges riches et courtois, c'est chouette  :-D=
Merci.

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Re : question fluidité-rapidité ?
« Réponse #10 le: juillet 24, 2015, 20:00:05 pm »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine


Hors ligne Kio

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 282
  • Sagesse: 28
Re : question fluidité-rapidité ?
« Réponse #11 le: juillet 24, 2015, 20:50:57 pm »
Merci ombre en plein jour, ces concepts sont un excellent point de départ pour un travail de timing dans l'attaque ou plutôt une attaque dans l'attaque adverse ce qui permet de gagner un temps sur le tempo adverse. Je tente, tant bien que mal, de travailler cette notion d'explosion dans l'attaque mais le départ  dans le bon timing est toujours compliqué à  trouver. Bien sûr la réaction en contre ou sur un décalage est plus facile mais on recherche toujours le petit plus.

Hors ligne võ sinh rod

  • Dragon guerrier de feu
  • *
  • Messages: 1046
  • Sagesse: 104
  • Sexe: Homme
  • Pratiquant de: Arts Martiaux Vietnamiens (Võ)
Re : question fluidité-rapidité ?
« Réponse #12 le: juillet 24, 2015, 23:06:22 pm »
La fluidité, que dire? Il faut travailler ses enchainements un peu lentement en ne zappant aucun moment et en maintenant un flux continu. Il faut chercher la coordination de tous les segments du corps. Dans les arts qui possèdent des exercices de mains collantes ou de poussée (chi sao, tui shou) c'est la même chose. Même travail mais avec partenaire. Ne pas travailler par à coups, ne pas accélérer le rythme pour surprendre, garder toujours le contact. Laisser l'autre "entrer" et soi-même "répondre", et réciproquement. Bien achever chacune de ses techniques (sinon on "zappe" le principe qu'elle contient).
Dans les arts chinois (et d'autres aussi sans doute), on travaille également le rebond qui, associé à l'explosion, permet de gagner en puissance et en réactivité, mais aussi en vitesse et en fluidité. L'entrée n'en est que plus efficiente.
Explosion + rebond = une bonne combinaison de travail.
Comme les copains, le travail en recherche de vitesse maximum n'existe pas vraiment. Plus tu penses à aller vite plus tu contractes et au final tu freines.
;-)p excellent.

Pour moi, "relâchement". Libère ton corps, laisse le geste se faire. Plus tu sera relâché dans ta technique, mieux se sera et plus tu seras fluide. ATTENTION, je ne te parle pas d'être un bout de guimauve non plus  ;D. Les arts martiaux internes m'ont énormément apporté sur la question dans ma pratique externe. Au début, j'étais plus dans le genre tout dans le physique, dans la contraction.

C'est une partie des AM car le travail en puissance et un peu plus raide est je pense utile aussi, intéressant et instructif. Jusqu'à un certain point. Et ce même si la puissance développée à mains nues sur un travail fluide et rapide (genre coup de fouet ou rebond) est souvent bien suffisante surtout quand on voit pas d'où ça vient.

Il est toujours bénéfique de se rappeler que les périodes difficiles sont souvent les plus profitables en terme de sagesse et de force intérieure. (Dalaï-lama)

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !