Auteur Sujet: Aikido et résistance  (Lu 948 fois)

Hors ligne Sei

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 50
  • Sagesse: 1
  • Sexe: Homme
Aikido et résistance
« le: août 30, 2015, 01:08:42 am »
Salut à tous!

Simple question, en Aikido (dans une optique de self, pas de tradition!) certaines techniques me semblent réservées aux pratiquants, car l'agresseur semble se laisser faire en chutant!
Ce que je veux dire, c'est que si l'agresseur ne sait pas chuter, je pense qu'il peut parfois résister même s'il aura une (légère?) douleur au poignet!
J'en viens au fait: avez-vous déjà essayé de mettre de la résistance lorsqu'on essaie de vous faire une clef/projection? Si oui, que cela a-t-il donné?
Il serait intéressant de voir ce que donnerait une version plus "moderne" de l'Aikido (hors "Real Aikido" car je ne suis pas convaincu par cet art).
"Je ne crains pas l'homme qui a pratiqué 10.000 coups une fois, mais je crains l'homme qui a pratiqué un coup 10.000 fois."

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Aikido et résistance
« le: août 30, 2015, 01:08:42 am »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

Promo été 2017, spéciale clubs et grosses commandes !
-15% pour tout achat supérieur à 500 euros !
Cliquez ici pour en profiter !

* Jusqu'au 7 août
Armes
Kung Fu
Jeet Kune Do
Nunchaku
Sanda
Tai Chi
Boxes
Karaté
Kendo
MMA
Taekwondo
Protections
Service perso
Culture asiatique

Hors ligne 4PIsr

  • Dragon apprenti guerrier
  • *
  • Messages: 776
  • Sagesse: 65
  • Pratiquant de: krav maga - MMA - adorateur de Cthulhu
Re : Aikido et résistance
« Réponse #1 le: août 30, 2015, 02:00:49 am »
si tu résistes à une clef de poignet, ton poignet casse :) . Mais c'est vrai qu'en situation réelle, l'agresseur ne va pas faire une telle pirouette.
c'est pas au vieux singe qu'on apprend à traire les limaces.

Hors ligne grimlock

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 40
  • Sagesse: 4
    • Paresse martiale, mon blog
Re : Aikido et résistance
« Réponse #2 le: août 30, 2015, 11:27:18 am »
Réservées aux pratiquants ? Non.
Disons que plutôt, certaines "atténuations" sont plus possibles avec de l'entraînement. Mais un kote gaeshi verrouillé, ça fait plus que surprendre :)

Hors ligne Sei

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 50
  • Sagesse: 1
  • Sexe: Homme
Re : Aikido et résistance
« Réponse #3 le: août 31, 2015, 01:24:57 am »
Avec un ami on s'est battus pour rigoler (on s'entraîne parfois chez moi) et lorsqu'il essaie de mes placer des clefs j'arrive souvent à me tourner rapidement et à le pousser avec la main libre comme je suis bien plus costaud que lui! Et j'y arrive pour la plupart de ses clefs. Je dis qu'il fait de bonnes clefs et lui dit que je suis très résistant à ça mais je me demande contre un expert en Aïkido (ou du moins un bon pratiquant) ce que ça donnerait.
"Je ne crains pas l'homme qui a pratiqué 10.000 coups une fois, mais je crains l'homme qui a pratiqué un coup 10.000 fois."

Hors ligne bokken

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 322
  • Sagesse: 18
  • Sexe: Homme
  • 七転八起 – « sept fois tombé, huit fois debout »
    • Sur les pas de Mars
Re : Aikido et résistance
« Réponse #4 le: août 31, 2015, 05:21:25 am »
Les cles sont bien souvent mises en force comme simple levier articulaire. S'il n'y a pas de kuzushi alors quelqu'un avec de bon appuis pourra juste supporter la clef, surtout s'il est plus costaud... ce sera juste un rapport de force.
Créer les conditions pour qu'une clef puisse fonctionner c'est l'objet de l'entrainement dans une discipline comme l'aikido et d'autres (aikijujutsu, jujutsu, etc...).
La clef en elle même c'est un peu l'arbre qui cache la forêt.

Hors ligne lili

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 259
  • Sagesse: 63
  • Sexe: Femme
Re : Aikido et résistance
« Réponse #5 le: août 31, 2015, 17:42:37 pm »
L'art des clefs est vraiment un travail ingrat : on se concentre sur les articullations visées par la clefs, alors que leur reussites demandent de travailler sur le corp entier de l'adversaire.
En kung fu on travaille pas mal des qinas(techniques de clefs) pourtant assez simple, mais si on a pas la compréhension global de la mecanique du corp entier de l'adversaire, on s expose vraiment a une efficacité toute relative en fonction du positionnement de l'adversaire.
J'adore le travail des aikidoka, qui voient l application d une clef comme l'aboutissement d un travail de positionnement global de l adversaire (notion de "ki" du copr, plutot que notion de travail superficiel sur les membres).
Bien placé, une clef n'offre comme unique solution que la rupture ligamentaire, mais pour atteindre cela, il faut empecher toute possibilité de rapport de force ou d'esquive par deplacements, et meme si ces concepts sont repris dans pas mal de pratiques martiales, rien n egalle le travail des aikidoka dans ce domaine.
On ne se bat pas dans l'espoir du succes,
C'est bien plus beau lorsque c 'est inutile

Hors ligne didiersksr

  • Membre de la Cité
  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 292
  • Sagesse: 38
  • Sexe: Homme
    • ISKSR
Re : Aikido et résistance
« Réponse #6 le: août 31, 2015, 22:22:12 pm »
Gassho,

Des visions différentes et des points de vue intéressants. Néanmoins (ben oui, avec un début comme ça, ça pouvait que contester  :) ), il y a quelques points sur lesquels je ne m’inscris pas. rien de méchant !!!

...car l'agresseur semble se laisser faire en chutant!...
Sur une clé que tu as subi quelques fois en tant que plastron, tu réalises assez vite qu'il vaut mieux jouer le jeu plutôt que souffrir. Quand tu sens que la clé est en place, tu fais les gestes nécessaires. Sur un travail de perfectionnement, on peut faire l'effort de résister sinon... Donc oui, on peut avoir l'impression que le geste du partenaire est très complaisant (si c'est en démo, on fait en plus un peu de cinéma, normal !). Sur un néophyte, on ne verra pas la même réaction mais le résultat sera quand même là. Un exemple, tous les débutants, mais alors tous, ont tendance à partir en arrière sur les premières clés qu'ils subissent. Le problème est généralement que c'est pire que d'aller sur l'avant. Après quelques semaines, tout le monde se met à genoux sur une clé mais ce n'est pas le réflexe normal. Seuls les pratiquants agissent de cette manière.

si tu résistes à une clef de poignet, ton poignet casse :) ...

Salut 4PIsr,
Sur un membre supérieur, le poignet est l'articulation la plus difficile à abîmer : le coude saute plus facilement et l'épaule n'en parlons pas, c'est du petit bois. De plus, au niveau du poignet, il y a pas mal de possibilités qui sont peu dangereuses mais qui infligent une douleur infernale

Avec un ami on s'est battus pour rigoler (on s'entraîne parfois chez moi) et lorsqu'il essaie de mes placer des clefs j'arrive souvent à me tourner rapidement et à le pousser avec la main libre comme je suis bien plus costaud que lui! Et j'y arrive pour la plupart de ses clefs. Je dis qu'il fait de bonnes clefs et lui dit que je suis très résistant à ça mais je me demande contre un expert en Aïkido (ou du moins un bon pratiquant) ce que ça donnerait.
Je n'ai jamais travaillé l'aïkido, donc je ne parle que relativement à ma discipline. Mais la puissance ou la force de celui qui subit n'a qu'une influence : ta technique doit être un peu plus léchée dans ce cas. Je te garantis que, quelque soit ta stature, tu te retrouves à genoux et que tu tapes pour que ça s'arrête. Il existe d'autres particularités qui peuvent poser problème : un des mes élèves est hyperlaxe et CA, ça demande un travail bien particulier...  De manière générale, une clé passée en force (sauf sur quelqu'un de très souple) est un échec : il y a quelques principes de biomécanique à comprendre pour que les clés passent.


Sur le travail des clés, je comprend sans mal qu'il puisse y avoir des interrogations, des doutes. Pourtant, en utilisant un nombre très restreint de principes de base, on peut vraiment se donner des possibilités pertinentes et certaines, y compris en self.

Shitsureshimas
« Modifié: septembre 01, 2015, 06:09:52 am par didiersksr »
La profondeur de la pensée ne peut s'exprimer que par la richesse des mots.

La vérité... c'est que le bon vieux temps était épouvantable.
'Johan Norberg'

Hors ligne grimlock

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 40
  • Sagesse: 4
    • Paresse martiale, mon blog
Re : Aikido et résistance
« Réponse #7 le: août 31, 2015, 22:24:45 pm »
Oulà, les aikidokas travaillent, mais ne sont pas à mon avis forcément les spécialistes ultimes (ce qui en plus serait ridicule, comme prétention). Il y en a plus d'une discipline qui ont des répertoires et des méthodes très abouties.
Pour ma part, j'ai vraiment "apprécié" les clés du kokodô jûjutsu... Entre autres.

Hors ligne lili

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 259
  • Sagesse: 63
  • Sexe: Femme
Re : Aikido et résistance
« Réponse #8 le: août 31, 2015, 22:52:23 pm »
@didierskrs : pour les clefs de poignet je confirme : tres peu de chance de briser le poignet, mais douleur tres intense, c'est pour cela que ces clefs sont tres utilisé dans les forces de l'ordre pour maintenir des apprenhendés : tres efficaces et peu de chance de bavures. Il me semblent d'ailleurs que ce type de clefs soient utilisé en systema de facon pedagogique pour apprendre a gerer la douleur avec un travail de respiration/relaxation pour les contrer (a confirmer par les experts systema).
Pour ce qui est du contre "cinema", je te rejoins tout a fait, on apprent tres vite qu'il vaut mieux aller dans le sens de la clefs, et que resister par force ne sert a rien, faire une roulade quand on a le coude tordu n'est absoluement pas naturel pour notre pauvre cerveau paniqué par la douleur, pourtant c est de loin la meilleure solution.
@grimlock :
Je ne remet absollument pas en cause les techniques de clefs d'autres discipline, on en a des tres bien aussi en qina, mais il faut avouer que la theorisation de celles ci est bien plus abouti en aikido ou l'ensemble de la pratique vise a mettre l'adversaire en position ou il ne peut pas se echapper a la clef. Je qualifierai nos techniques de clefs comme opportunistes, alors qu en aikido, tout est etudier pour pouvoir les placer de facon optimal : positionnement, etude du mouvement global du corps, biomecanique des membres etc.
Loin de moi l'idée de comparer les differentes approches mariales relatives au clefs entre differente disciplines, on peut trouver des strategies differentes mais aussi efficace dans d'autres discipline : generatino de la douleur maximal en hapkido, preference pour les clefs "instinctives" en krav, ou concept global de force opposées en systema permettant de s'adapter tres simplement adifferentes situations inconnues.
On ne se bat pas dans l'espoir du succes,
C'est bien plus beau lorsque c 'est inutile

Hors ligne lsd

  • Dragon Titan
  • *
  • Messages: 5588
  • Sagesse: 223
Re : Aikido et résistance
« Réponse #9 le: septembre 01, 2015, 16:57:59 pm »
https://www.youtube.com/watch?t=19&v=xUt5QJrNOU8 c'est juste pour un petit partage amical  :)
"Ce que nous voyons n'est pas forcément la réalité. Mon ennemi est aussi en moi, il fait partie de moi. À l'intérieur de moi-même il y a un anti-moi." Takashi Murakami

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !