Auteur Sujet: Etirements après l'effort : 37% de blessure en plus !  (Lu 396 fois)

Hors ligne jomtien

  • เฟรดดี้
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2666
  • Sagesse: 149
  • Sexe: Homme
  • ORIGINE DU MUAYTHAI
Etirements après l'effort : 37% de blessure en plus !
« le: janvier 06, 2016, 11:51:03 am »
 ETIREMENTS APRES L'EFFORT
 37% de blessure en plus !
 ça calme !! .....

 L'idée selon laquelle l'étirement serait un "plus" pour mieux récupérer est totalement infondée

Toutes les études concordent le principe soutenant le bien fondé des étirements aux effets « anti-blessure musculaire » n'est pas recevable !!

L'équipe du professeur Lally a montré que sur une cohorte de 600 marathoniens , ceux qui étaient des adeptes des étirements post course accumulaient 37% de blessure en plus !!!

 Eh oui ...

 L'effet antalgique
 En étirant un muscle on l'habitue à un certain seuil de douleur sur un niveau élevé d’amplitude articulaire .

Faut-il rappeler que la douleur est un rappel à l'ordre quand la raison n'est pas un principe évident !
 De ce fait on augmente le risque de blessure par cet effet « anti douleur » de l’entrainement poussé sur les étirements.

La douleur est aussi un signe d’alerte , repousser le signal d’alerte peut avoir des effets désastreux !!

>> pour en savoir plus >>
 Les anglais appellent cela le « stretch tolérance » , des experts français comme Cometti ( UFR STAPS de Dijon) appelle cela « l’effet antalgique »

Un muscle s’adapte en fonction de la longueur à laquelle il est majoritairement sollicité afin que les fibres (sarcomères) fonctionnent à leur longueur optimale .

  Il est donc totalement utopique d’espérer un meilleur rendement musculaire et donc moins de blessure en pratiquant à outrance des étirements qui vont engendrer des modifications qui ne seront pas adaptés au type d’effort du sport pratiqué
=>>
 les étirements passifs = compression sur les capillaires sanguins

Conseiller des étirements après l'effort c'est oublier que cela va comprimer les capillaires et du coup diminuer la régénération sanguine ...

Bref, l'opposé de ce que l'on recherche après un effort !

>> pour en savoir plus >>
 Les étirements passifs sont d’une efficacité limitée. Il s’agit d'une simple mise en tension d’une chaine musculo-tendineuse qui est gardée très peu de temps 10 à 20 secondes.


 LES ETIREMENTS SONT UTILES , quand :

   règle n°1 :
 Ils sont positionnés comme une véritable séance de travail spécifique avec des trois objectifs précis :

1. assouplir la chaine musculaire pour optimiser l’amélioration (qui restera modérée) de l’amplitude articulaire

2. favoriser le relâchement musculaire avec une phase d’étirements intermittents dits « dynamiques »

3. éviter la réduction d’amplitude du mouvement qui peut parfois se constater après un microcycle à dominante "endurance de force" par exemple

   règle n°2 :
 ils sont effectués sur le principe « étirer-contracter-relâcher-étirer »

Une première séance sous la conduite d'un professionnel (kiné, ostéopathe, préparateur physique formé...) est fortement intéressante

   pour en savoir plus ....
 Cette technique du« étirer-contracter-relâcher-étirer » s'appelle la FNP
 ( Facilitation Neuro- Musculaire Proprioceptive )
 Bien que la FNP puisse prendre plusieurs formes, son principe reste le même; alterner la contraction et le relâchement d’un groupe musculo-tendineux.

  En pratique cela donne :

  phase 1 : étirement statique passif:

 Pour commencer, on amène doucement le segment de membre à sa limite tensionnelle, c’est-à-dire jusqu’à l’angle à partir duquel on ressent une tension prononcée mais non douloureuse, puis on maintient cette position pendant 10 secondes.

   phase 2 :

 On maintient la position précédente, on va contracter le muscle dominant pendant 6 à 8 secondes en créant une résistance à l’aide d’un partenaire, d’un objet (par exemple une bande élastique, un bloc ou une barre)

version +
 on va contracter le muscle opposé (antagoniste)

   phase 3 :

 On déplace doucement le segment à sa limite tensionnelle en évitant de ressentir une douleur .... et on maintient la position pendant 30 secondes.

Pour chaque muscle ciblé, répétez cette séquence de 2 à 4 fois pour maximiser vos résultats.

  On est patient !!

 La rigueur et la patience sont de mise; vous gagnerez à intégrer ce type d’étirement 2-3 fois par semaine et à vous laisser entre 3 et 12 semaines pour profiter de résultats durables.

   règle n° 3 :

  Ils viennent en renfort pour sortir d'une tendinite étirements permettent d'assouplir les chaines musculaires....
 Plus une chaîne musculaire est souple moins elle fera subir de tensions aux tendons

   règle n°4 :

 la prudence reste de mise
 Les étirements ne sont pas la solution miracle des tendinites et autres courbatures ou déchirures musculaires ...
 Il est fondamental de toujours s'interroger de manière multidirectionnelle lorsqu'une blessure arrive !!

Souvent c'est un ensemble de facteurs qui en sont la cause .

Prenons le cas de la tendinite du fascia lata (TFL) qui est très souvent la conséquence du célébrissime syndrome de l’essuie-glace avec une friction du tendon sur la face externe du genou au cours de l’enchaînement flexion-extension de la jambe sur la cuisse.

Très souvent le diagnostiqué clinique reste "exclusif" avec comme unique explication le phénomène mécanique d'un appui du pied droit qui viendrait s’écraser vers l’intérieur en fin de foulée. et provoquer de ce fait une légère rotation du bassin qui viendrait faire frotter le fameux tendon fascia lata ....
 Possible mais cela n'explique pas tout .... parfois d'ailleurs la cause est tout autre :
 stress, alimentation, forte acidose, efforts inhabituel répétitifs, sont aussi des causes de tendinites ....

J'ai collaboré avec un skieur alpiniste de très bon niveau qui n'avait jamais été confronté à une TFL.
 Celui-ci a été confronté à une sévère tendinite cet hiver lors d'une modeste randonnée en ski de randonnée avec des amis en mode "balade" après avoir réalisé une succession de très longues traversées en fort devers toujours sur le même côté avec la même jambe placée en hyperextension côté aval ...

Article écrit par Moniteur de Ski



  “On n'est jamais trop âgé pour s'instruire. ”

Benjamin Franklin

 Une Photo prise il y a 2 ans et Bientôt 65 ans Aïe, Aïe,
« Modifié: janvier 06, 2016, 12:32:03 pm par moderation »
Kru Freddy Lepine entraîneur BPJEPS Muaythai Kickboxing et Sports de Contact
8 Khan
Le Maître, c'est la vie elle-même, où nous sommes en état d'apprentissage permanent. Citation de Jiddu Krishnamurti ...

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre


 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !