Auteur Sujet: Budokai-do [construction1]  (Lu 34511 fois)

Hors ligne Webmestre

  • Administrateur
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2517
  • Sagesse: 86
  • Sexe: Homme
  • Tom Sayers contre John Camel Heenan (1860)
    • Webmartial.com
Budokai-do [construction1]
« le: octobre 10, 2009, 11:15:36 am »
Bonjour à tous,

Dans ce fil de discussion, je vous invite à compléter cet article sur le Budokai-do ci-dessous, qui est en cours de construction pour Wikimartial.

Vous pouvez également proposer des images pour cet article.

Voici donc l'article en construction sur le Budokai-do, dans l'état actuel :
Citer
1. Présentation du Budokai-do

Le Budokai-do est un style de combat plein contact qui vient du Népal et a été introduit en Europe en 1990 par le maitre népalais Sagar Shrestha.
Budo vient de Buddha, inspiré par le temple Swayambu au Népal ou le Budokai-do trouve son origine. Cet art martial est un sport de combat intégral qui contient de nombreuses techniques de coups de poing, de pied ou de genou, des mouvements de rotation pour dévier ou éviter,des projections et balayages, des techniques de soumission utilisées au sol comme des clés et étranglements. Ensuite il y a l’apprentissage des "Yantra" ou Kata, et le "Hatiyar" ou l’art des armes.
La stratégie du Budokai-do est de dévier l’attaque de l’adversaire, le sortir de son équilibre et de le mettre hors d’état de nuire au plus vite.

Méthode d’apprentissage

Le Budokai-do est un style full contact dynamique et réaliste, où on n’apprend pas de techniques superflues ce qui est primordial pour l’apprentissage d’une autodéfense efficace et ce aussi bien pour femmes, enfants que pour les hommes.

Dans le Budokai-do on utilise des positions de combat courtes (position de marche) ce qui nous permet d’être très mobile dans toutes les directions.
On apprend à ne pas rester cloué devant son adversaire mais de bouger autour de lui de manière à sortir de son angle de vue pour l’attaquer.

Les entrainements se font souvent avec partenaire pour apprendre de manière réaliste,et les cours se font d’une manière moderne et sécurisée grâce a l’aide de protections et de boucliers de frappe.
Cette approche du combat a pour avantage qu'en peu de temps on voit un bon résultat ce qui rassure l’élève et fait vite accroitre sa confiance en lui.

Hatiyar (pratique des armes)

Les armes utilisées sont le Khukuri et les armes "agraires", individuellement ou avec partenaire.
L’arme la plus utilisée est le Khukuri qui est l’arme portée par l’armée Népalaise , les très redoutés Gurkhas.

Bashnu (casse)

Ou les techniques de casse sont démontrées à l’aide de bois, tuiles, briques, blocs de glace et pierres. Ces techniques sont aussi requises aux examens.
Les tests de casse sont exécutés avec le poing, le côté de la main, le coup de poing marteau, le coude, la tête, le tibia ou le pied et exigent une grande concentration .

Cours appropriés pour jeunes

Dans chaque club il y a des cours appropriés pour les jeunes. Le Budokai-do apporte aux jeunes un respect en soi, une autodiscipline et une confiance en soi. Ils deviennent plus expressifs et plus attentifs à l’école et ailleurs. C’est une façon idéale de canaliser leur énergie et en plus une manière très efficace de se défendre si nécessaire.

Pratiyogita (Compétitions)

Chaque année des compétitions sont organisées. Ces championnats pour tout les styles, quel que soit l’association ou l’organisation.

- Championnat Open Budokai-do Full Contact de Belgique
- Championnat Open Budokai-do Full Contact d’Europe
- Gala Open “Match-Making” pour débutants et juniors
- Championnat Open International Budokai-do Full contact (tout les deux ans)

Formations de professeur

La formation de professeur est possible pour tout karatéka avec minimum 3 ans d’expérience, quel que soit son sport de combat. Age minimum: 18 ans

La formation consiste en :
- Cours pratiques sous forme d’instructions techniques.
- Cours théorique dont apprentissage d’entrainement, de méthodique, de didactique et d’exigences d’examens.
- Un syllabus et des vidéos soutiennent l’apprentissage.

Avantages de la F.B.A.

- La F.B.A. est une fédération jeune et dynamique qui propose plein d’activités à ses membres aussi bien en France qu’à l’étranger.
- L’association est une équipe coopérante qui soutient ses clubs pour l’organisation de stages, démonstrations ou compétitions.
- Tout les membres inscrits reçoivent un passeport Budokai-do international grâce auquel ils peuvent participer à tout les évènements et entrainements aussi bien en France qu’à l’étranger.
- Le Budokai-do se montre ouvert à tout sports de combat et encourage également de son côté ses membres à participer aux activités d’autres organisations.
- Pour vous inscrire à un club contacter la F.B.A.


2. Origines et histoire du Budokai-do

Maître Sagar Shrestha, fondateur de l'art martial Budokai-do , est né a Nardevi, Kathmandu , au Népal , petit royaume situé entre l'Inde et la Chine.
Depuis son enfance ses jeux consistaient a développer un style de combat. Il n'a jamais suivi de cours et à l'époque la télévision et la vidéo n'existait pas au Népal . Il a commencé à enseigner dès l'age de 12 ans , bien avant que quelconque style de combat soit introduit au Népal.

Le Budokai-do contient des techniques très réalistes car elles se sont développés dans la rue à travers des situations réelles. Maître Sagar Shrestha essayait des techniques dans la rue, et il se rendit compte qu'il ne pouvait guère gagner contre des garçons plus grands que lui quand il attaquait de face.
Un jour un garçon tenta de le frapper, mais il plongea, se retrouvant a côté de lui et il remarqua que le garçon plus grand que lui perdrait son équilibre. Ainsi il put le frapper de l’arrière et stopper l'attaque avec un coup.

Un autre incident a eu lieu a Indrachowk, une place de marché à Kathmandu, ou de grands porteurs étaient à l’œuvre. Un de ces hommes débuta une dispute avec son fils. Le garçon n'avait peut-être que dix ans, mais dans sa rage le père tenta de le frapper violemment. Le garçon esquiva de peur, son père emporté par son poids, se cambra complètement et tomba pour ne plus bouger. Le garçon le secoua essayant de le redresser. Du sang commença a couler de son nez et de l'oreille, il était mort sur le coup. C’est dans ces situations de la vie quotidienne que Maha Guru acquis son enseignement.

Alors Maha Guru Sagar Shrestha commença à perfectionner ses techniques, se concentrant sur le pivotement, l'esquive et la frappe de l’arrière.
Il développa des déplacements en cercles et demi-cercles et travaillait avec ses élèves ce qu'il avait expérimenté en rue.
Plus les techniques s'amélioraient ,et plus les blessures se multipliaient. A cette époque les gens s'entraînaient comme en combat réel, en ignorant le contrôle, et de cette manière le nombre d'élèves diminua fort.

Il se rendit compte qu'une véritable méthode d'enseignement était nécessaire et se retira dans la jungle. Durant toute une période de méditation et d'entraînement il développa son style dans le but d'abord de donner la possibilité a chacun, petit ou grand, fort ou faible de se défendre, ensuite ,d'enseigner une méthode qui permet un entraînement avec moins de blessures.

A son retour a Kathmandu, un désastre l'attendait. Il devint paralysé par une maladie inconnue et cela dura un an et demi. Plusieurs spécialistes étrangers tentaient de le guérir, mais personne ne put élucider le problème. Comme son état empirait, sa famille l'amena a une rivière sacrée et le laissa là pour mourir. Il était pleinement conscient mais ne pouvait ni parler ni bouger. Et puis soudainement il réussit à se redresser et dire un mot. Le lendemain il donnait l'impression qu’il ne s’était jamais rien passé.

Il commença alors à enseigner son nouvel Art Martial dans la vallée de Kathmandu. Ce fut très difficile a cause de la très stricte réglementation gouvernementale qui défendait la pratique des Arts Martiaux. Il devait changer d’emplacement fréquemment et enseignait clandestinement. C'est pourquoi il n'y avait pas de lieu officiel d’entraînement.

Nous pouvons dire en toute sécurité que Maha Guru Sagar Shrestha est le fondateur officiel des arts martiaux au Népal, développant son propre style par pure passion.
En comparant les techniques du Budokai-do avec d'autres styles, vous constaterez qu'il ne leur emprunte rien, mais que tout est neuf et original.

Maha Guru Sagar Shrestha est un vrai Maître qui ne doit son savoir a personne qu'à Dieu qui l'a inspiré. Le nom Budokai-do vient de Bouddha, du fait que Maître Sagar Shrestha  a effectué la majorité de ses entraînements préparatiores au Temple  de Swayambunath. Le nom changera plus tard en Budokai-do, signifiant le chemin du grand guerrier.

Alors qu'à l'origine il utilisait les termes Népalais et Newari, il compris en arrivant en Europe que ses mots étaient trop durs a utiliser internationalement. Il opta alors pour la terminologie Japonaise, plus répandue, dans le but de faciliter la compréhension et l'enseignement.

Dès son arrivée en Europe en 1980, il commença a enseigner a haut niveau. En quelques années le style se répandit dans de nombreux pays.
Le but principal de Maha Guru Sagar Shrestha a toujours été de devenir un Maître dans son domaine et de partager son savoir avec tous, en restant ouvert a toute connaissance. Il souhaite voir le Budokai-do évoluer sans cesse et continue a y travailler chaque instant de sa vie.

3. Philosophie

Yantra

Dans la symbolique traditionnelle du Népal, mais tout autant a notre époque, le Yantra est un support graphique particulièrement apprécié de la méditation, il se compose de signes géométriques proportionnés dont le centrage rappelle la symbolique des Mandala.

Un Yantra est en général formé de triangles, de carrés et de cercles imbriqués qui véhiculent des contenus conscients à la signification connue, et qui d'autre part interpellent directement des structures psychiques inconscientes.
Chaque figure géométrique qui les compose a sa propre signification:
Le triangle équilatéral vers le bas, jal ... l'eau
Le triangle équilatéral vers le haut, agni ... le feu
Le cercle, bayo ... l'air
Le carré, darti ... la terre
Le point, akash ... le ciel

Ces éléments se traduisent dans les enchainements de gestes qui se suivent lors de l'exécution du Yantra. C'est ainsi que la saisie interprètera le feu, les blocages hauts le ciel, les blocages orientés vers le bas la terre , les esquives intérieures l'eau, et les esquives extérieures le vent.

La base des Yantra est de proposer le vide a l'adversaire, en déviant ou en bougeant autour de son attaque afin de le déséquilibrer, puis le saisir ou le frapper pour finir par l'immobiliser au sol.
En travaillant les Yantra de façon assidue vous développerez une facilité a bloquer, frapper et utiliser des techniques de jambes a courte distance.
Il est important de focaliser sur la souplesse des gestes de hanche, du haut du corps, la vitesse d'exécution et la respiration, qui est primordiale à chaque effort.

Il est nécessaire de travailler les Yantra avec un ou plusieurs adversaires afin de comprendre les plusieurs possibilités de réaction qui correspondent aux gestes.

Les Yantra sont demandés dans la progression de l'élève pour le passage des grades.
- les Dai Ek,au nombre de onze, pour la progression jusqu'à Kalo peti pahilo Taha (ceinture noire 1er DAN)
- les Dai Dui, au nombre de onze également, pour la progression des Taha (DAN)
- les Dai Tin pratiqués aux Kukhuri (l'arme traditionnelle des guerriers Gurkhas)

Avant de commencer et en finissant le Yantra vous saluez en joignant les paumes de la main devant le visage.
NAMASTE


4. Techniques

Les positions

- BASNE : (ajouter lien vers illustration)
Position de méditation utilisée pour le salut en début et en fin de cours Utilisée également en combat lors d' une interruption pour soins ou décision arbitrale  (dans ce cas là les poings sont en appuis sur les cuisses).

- TAYAR HUNNE : (ajouter lien vers illustration)
Position de repos debout ( de vigilance )  utilisée lors des explications et démonstrations de techniques. Utilisée également comme position de départ lors de la réalisation des  " YANTRA "

- KHUTTA FATERA :  (ajouter lien vers illustration)
Position de garde statique que l' on utilise en cours pour travailler les techniques répétitives seul et/ou devant la glace. Utilisée également pour le travail d' endurcissement avec partenaire.

- LADAKU AASAN (ajouter lien vers illustration)
Position de combat. C'est la position principale utilisée en BUDOKAI-DO, avec indifféremment mains ouvertes, mains fermées ou panaché.

Les poings (Mukka Hanne)

- Siddha Mukka , est l’ attaque directe et se donne avec (comme toutes les techniques de poing) une rotation des hanches qui accompagne le mouvement circulaire des épaules. Le coude montant à la hauteur de l’ épaule lors de l’ armé........... Attaque pénétrante bras en extension poing horizontal.
(ajouter lien vers illustration)

- Thado Mukka , est une attaque frontale portée directement (sans armer) et se termine bras semi-fléchit avec le poing vertical .......... Attaque claquée.
(ajouter lien vers illustration)

- Ardha Mukka , est un crochet circulaire porté avec un mouvement très amplifié de l’ épaule et des hanches. Il se fait horizontalement pour atteindre côte flottantes et reins. Pour cette technique, il est courant de se désaxer de son adversaire.
(ajouter lien vers illustration)

- Uttano Mukka  , coup de poing circulaire porté en remontant pour passer sous la garde et atteindre le plexus en passant sous les côtes............. Le coup se termine paume orientée vers le haut.
(ajouter lien vers illustration)

- Ghopto Mukka , technique circulaire passant par dessus la garde pour plonger  sur le haut du thorax ou les clavicules , se porte en passant le coude plus haut que l’ épaule ............ Se termine poing vertical , impact avec les “kento” tournés vers le bas.
(ajouter lien vers illustration)


5. Méthodes d'enseignement
6. Compétitions
7. Développement du Budokai-do en France et dans le monde
« Modifié: novembre 19, 2009, 12:05:27 pm par Webmestre »
Abonnez-vous à la newsletter d'actualités de Webmartial ! ;-)p
http://forum.webmartial.com/index.php?topic=1976.0


Avez-vous pensé à inscrire votre club dans le moteur de recherche de clubs ? ???
http://forum.webmartial.com/index.php?topic=637.0

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Budokai-do [construction1]
« le: octobre 10, 2009, 11:15:36 am »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine


Hors ligne Karuna

  • Membre de la Cité
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2708
  • Sagesse: 129
  • Sexe: Homme
Re : Budokai-do [construction1]
« Réponse #1 le: octobre 10, 2009, 11:22:22 am »
 :-)\_ :-)\_ :-)\_ :-)\_ Merci à toi ...OH grand Yaka  :-)\_

Je vais y travailler  #papy#
Pfff obliger de bosser le WE maintenant  :-[  ;)
  

Hors ligne Karuna

  • Membre de la Cité
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2708
  • Sagesse: 129
  • Sexe: Homme
Re : Budokai-do [construction1]
« Réponse #2 le: octobre 10, 2009, 13:16:31 pm »
1a - LES ORIGINES DU BUDOKAI-DO

Maître Sagar Shrestha, fondateur de l'art martial Budokai-do , est né a Nardevi, Kathmandu , au Népal , petit royaume situé entre l'Inde et la Chine.
Depuis son enfance ses jeux consistaient a développer un style de combat. Il n'a jamais suivi de cours et à l'époque la télévision et la vidéo n'existait pas au Népal . Il a commencé à enseigner dès l'age de 12 ans , bien avant que quelconque style de combat soit introduit au Népal.

Le Budokai-do contient des techniques très réalistes car elles se sont développés dans la rue à travers des situations réelles. Maître Sagar Shrestha essayait des techniques dans la rue, et il se rendit compte qu'il ne pouvait guère gagner contre des garçons plus grands que lui quand il attaquait de face.
Un jour un garçon tenta de le frapper, mais il plongea, se retrouvant a côté de lui et il remarqua que le garçon plus grand que lui perdrait son équilibre. Ainsi il put le frapper de l’arrière et stopper l'attaque avec un coup. 

Un autre incident a eu lieu a Indrachowk, une place de marché à Kathmandu, ou de grands porteurs étaient à l’œuvre. Un de ces hommes débuta une dispute avec son fils. Le garçon n'avait peut-être que dix ans, mais dans sa rage le père tenta de le frapper violemment. Le garçon esquiva de peur, son père emporté par son poids, se cambra complètement et tomba pour ne plus bouger. Le garçon le secoua essayant de le redresser. Du sang commença a couler de son nez et de l'oreille, il était mort sur le coup. C’est dans ces situations de la vie quotidienne que Maha Guru acquis son enseignement.

Alors Maha Guru Sagar Shrestha commença à perfectionner ses techniques, se concentrant sur le pivotement, l'esquive et la frappe de l’arrière.
Il développa des déplacements en cercles et demi-cercles et travaillait avec ses élèves ce qu'il avait expérimenté en rue.
Plus les techniques s'amélioraient ,et plus les blessures se multipliaient. A cette époque les gens s'entraînaient comme en combat réel, en ignorant le contrôle, et de cette manière le nombre d'élèves diminua fort.

Il se rendit compte qu'une véritable méthode d'enseignement était nécessaire et se retira dans la jungle. Durant toute une période de méditation et d'entraînement il développa son style dans le but d'abord de donner la possibilité a chacun, petit ou grand, fort ou faible de se défendre, ensuite ,d'enseigner une méthode qui permet un entraînement avec moins de blessures.

A son retour a Kathmandu, un désastre l'attendait. Il devint paralysé par une maladie inconnue et cela dura un an et demi. Plusieurs spécialistes étrangers tentaient de le guérir, mais personne ne put élucider le problème. Comme son état empirait, sa famille l'amena a une rivière sacrée et le laissa là pour mourir. Il était pleinement conscient mais ne pouvait ni parler ni bouger. Et puis soudainement il réussit à se redresser et dire un mot. Le lendemain il donnait l'impression qu’il ne s’était jamais rien passé.

Il commença alors à enseigner son nouvel Art Martial dans la vallée de Kathmandu. Ce fut très difficile a cause de la très stricte réglementation gouvernementale qui défendait la pratique des Arts Martiaux. Il devait changer d’emplacement fréquemment et enseignait clandestinement. C'est pourquoi il n'y avait pas de lieu officiel d’entraînement.

Nous pouvons dire en toute sécurité que Maha Guru Sagar Shrestha est le fondateur officiel des arts martiaux au Népal, développant son propre style par pure passion.
En comparant les techniques du Budokai-do avec d'autres styles, vous constaterez qu'il ne leur emprunte rien, mais que tout est neuf et original.

Maha Guru Sagar Shrestha est un vrai Maître qui ne doit son savoir a personne qu'à Dieu qui l'a inspiré. Le nom Budokai-do vient de Bouddha, du fait que Maître Sagar Shrestha  a effectué la majorité de ses entraînements préparatiores au Temple  de Swayambunath. Le nom changera plus tard en Budokai-do, signifiant le chemin du grand guerrier.

Alors qu'à l'origine il utilisait les termes Népalais et Newari, il compris en arrivant en Europe que ses mots étaient trop durs a utiliser internationalement. Il opta alors pour la terminologie Japonaise, plus répandue, dans le but de faciliter la compréhension et l'enseignement.

Dès son arrivée en Europe en 1980, il commença a enseigner a haut niveau. En quelques années le style se répandit dans de nombreux pays.
Le but principal de Maha Guru Sagar Shrestha a toujours été de devenir un Maître dans son domaine et de partager son savoir avec tous, en restant ouvert a toute connaissance. Il souhaite voir le Budokai-do évoluer sans cesse et continue a y travailler chaque instant de sa vie.

PS: Ce texte m'a été transmis par l'IBF (Internationale BUDOKAI-DO Fédération) et vous est retransmis tel quel, sans aucune modification, ni aménagement de texte ou de tournure!
  

Hors ligne Karuna

  • Membre de la Cité
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2708
  • Sagesse: 129
  • Sexe: Homme
Re : Budokai-do [construction1]
« Réponse #3 le: octobre 10, 2009, 13:28:21 pm »
1b - Présentation du style Népalais

Le Budokai-do est un style de combat plein contact qui vient du Népal et a été introduit en Europe en 1990 par le maitre népalais Sagar Shrestha.
Budo vient de Buddha, inspiré par le temple Swayambu au Népal ou le Budokai-do trouve son origine. Cet art martial est un sport de combat intégral qui contient de nombreuses techniques de coups de poing, de pied ou de genou, des mouvements de rotation pour dévier ou éviter,des projections et balayages, des techniques de soumission utilisées au sol comme des clés et étranglements. Ensuite il y a l’apprentissage des "Yantra" ou Kata, et le "Hatiyar" ou l’art des armes.
La stratégie du Budokai-do est de dévier l’attaque de l’adversaire, le sortir de son équilibre et de le mettre hors d’état de nuire au plus vite.

Méthode d’apprentissage

Le Budokai-do est un style full contact dynamique et réaliste, où on n’apprend pas de techniques superflues ce qui est primordial pour l’apprentissage d’une autodéfense efficace et ce aussi bien pour femmes, enfants que pour les hommes.


Dans le Budokai-do on utilise des positions de combat courtes (position de marche) ce qui nous permet d’être très mobile dans toutes les directions.
On apprend à ne pas rester cloué devant son adversaire mais de bouger autour de lui de manière à sortir de son angle de vue pour l’attaquer.


Les entrainements se font souvent avec partenaire pour apprendre de manière réaliste,et les cours se font d’une manière moderne et sécurisée grâce a l’aide de protections et de boucliers de frappe.
Cette approche du combat a pour avantage qu'en peu de temps on voit un bon résultat ce qui rassure l’élève et fait vite accroitre sa confiance en lui.

Hatiyar (pratique des armes)

Les armes utilisées sont le Khukuri et les armes "agraires", individuellement ou avec partenaire.
L’arme la plus utilisée est le Khukuri qui est l’arme portée par l’armée Népalaise , les très redoutés Gurkhas.


Bashnu (casse)

Ou les techniques de casse sont démontrées à l’aide de bois, tuiles, briques, blocs de glace et pierres. Ces techniques sont aussi requises aux examens.
Les tests de casse sont exécutés avec le poing, le côté de la main, le coup de poing marteau, le coude, la tête, le tibia ou le pied et exigent une grande concentration .

Cours appropriés pour jeunes


Dans chaque club il y a des cours appropriés pour les jeunes. Le Budokai-do apporte aux jeunes un respect en soi, une autodiscipline et une confiance en soi. Ils deviennent plus expressifs et plus attentifs à l’école et ailleurs. C’est une façon idéale de canaliser leur énergie et en plus une manière très efficace de se défendre si nécessaire.

Pratiyogita (Compétitions)

Chaque année des compétitions sont organisées. Ces championnats pour tout les styles, quel que soit l’association ou l’organisation.

- Championnat Open Budokai-do Full Contact de Belgique
- Championnat Open Budokai-do Full Contact d’Europe
- Gala Open “Match-Making” pour débutants et juniors
- Championnat Open International Budokai-do Full contact (tout les deux ans)

Formations de professeur

La formation de professeur est possible pour tout karatéka avec minimum 3 ans d’expérience, quel que soit son sport de combat. Age minimum: 18 ans

La formation consiste en :
- Cours pratiques sous forme d’instructions techniques.
- Cours théorique dont apprentissage d’entrainement, de méthodique, de didactique et d’exigences d’examens.
- Un syllabus et des vidéos soutiennent l’apprentissage.

Avantages de la F.B.A.

- La F.B.A. est une fédération jeune et dynamique qui propose plein d’activités à ses membres aussi bien en France qu’à l’étranger.
- L’association est une équipe coopérante qui soutient ses clubs pour l’organisation de stages, démonstrations ou compétitions.
- Tout les membres inscrits reçoivent un passeport Budokai-do international grâce auquel ils peuvent participer à tout les évènements et entrainements aussi bien en France qu’à l’étranger.
- Le Budokai-do se montre ouvert à tout sports de combat et encourage également de son côté ses membres à participer aux activités d’autres organisations.
- Pour vous inscrire à un club contacter la F.B.A.

PS: L'intégralité de ce texte est la reprise du texte que j'ai installé en page d'accueil du site officiel de la France BUDOKAI-DO Association!

  

Hors ligne Karuna

  • Membre de la Cité
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2708
  • Sagesse: 129
  • Sexe: Homme
Re : Budokai-do [construction1]
« Réponse #4 le: octobre 10, 2009, 13:37:50 pm »
Le travail des formes peut être rattaché aux 2è, 3è et 4è sections ............ effectivement, on y retrouve le principe philosophique de base du style, les techniques y sont compilées pour ne pas perdre ou déformer les techniques et une méthode d'apprentissage est nécessaire à une bonne compréhension et réalisation!
 
YANTRA

Dans la symbolique traditionnelle du Népal, mais tout autant a notre époque, le Yantra est un support graphique particulièrement apprécié de la méditation, il se compose de signes géométriques proportionnés dont le centrage rappelle la symbolique des Mandala.

Un Yantra est en général formé de triangles, de carrés et de cercles imbriqués qui véhiculent des contenus conscients à la signification connue, et qui d'autre part interpellent directement des structures psychiques inconscientes.
Chaque figure géométrique qui les compose a sa propre signification:
Le triangle équilatéral vers le bas, jal ... l'eau
Le triangle équilatéral vers le haut, agni ... le feu
Le cercle, bayo ... l'air
Le carré, darti ... la terre
Le point, akash ... le ciel

Ces éléments se traduisent dans les enchainements de gestes qui se suivent lors de l'exécution du Yantra. C'est ainsi que la saisie interprètera le feu, les blocages hauts le ciel, les blocages orientés vers le bas la terre , les esquives intérieures l'eau, et les esquives extérieures le vent.

La base des Yantra est de proposer le vide a l'adversaire, en déviant ou en bougeant autour de son attaque afin de le déséquilibrer, puis le saisir ou le frapper pour finir par l'immobiliser au sol.
En travaillant les Yantra de façon assidue vous développerez une facilité a bloquer, frapper et utiliser des techniques de jambes a courte distance.
Il est important de focaliser sur la souplesse des gestes de hanche, du haut du corps, la vitesse d'exécution et la respiration, qui est primordiale à chaque effort.

Il est nécessaire de travailler les Yantra avec un ou plusieurs adversaires afin de comprendre les plusieurs possibilités de réaction qui correspondent aux gestes.

Les Yantra sont demandés dans la progression de l'élève pour le passage des grades.
- les Dai Ek,au nombre de onze, pour la progression jusqu'à Kalo peti pahilo Taha (ceinture noire 1er DAN)
- les Dai Dui, au nombre de onze également, pour la progression des Taha (DAN)
- les Dai Tin pratiqués aux Kukhuri (l'arme traditionnelle des guerriers Gurkhas)

Avant de commencer et en finissant le Yantra vous saluez en joignant les paumes de la main devant le visage.
NAMASTE


Texte de Sano Guru Renaud DRORY, Branche Chef pour la France.
« Modifié: octobre 10, 2009, 13:40:40 pm par Karuna »
  

Hors ligne Karuna

  • Membre de la Cité
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2708
  • Sagesse: 129
  • Sexe: Homme
Re : Budokai-do [construction1]
« Réponse #5 le: octobre 10, 2009, 13:45:45 pm »
2 Que dire sur la philosophie d'un Art de combat  :-[ ............ rien de particulier, si ce n'est que seuls la constance dans la pratique et l'effort peuvent permettre de se sentir bien dans sa pratique (mais cela vaut partout  #papy#)
« Modifié: décembre 19, 2009, 13:09:38 pm par Karuna »
  

Hors ligne Karuna

  • Membre de la Cité
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2708
  • Sagesse: 129
  • Sexe: Homme
Re : Budokai-do [construction1]
« Réponse #6 le: octobre 10, 2009, 14:51:19 pm »
3 Techniques

  Le BUDOKAI-DO est un "Art Martial de plein contact"  très complet, car en plus des  techniques autorisées  lors des compétitions Open styles, notre pratique nous amène à travailler régulièrement les saisies et manipulations vestimentaires (qui sont une spécificité) mais également le travail au sol avec clefs, étranglements, immobilisations et autres soumissions .

 Dans cette section, les techniques ..... de base sont  abordées séparément et seront reprise dans la partie " manipulations "

 Pour bien comprendre la forme de ces techniques, il faut garder à l' esprit que le BUDOKAI-DO est un style où l' on progresse en permanence sur son adversaire ..... Donc "zone de sécurité" très courte où les techniques circulaires sont privilégiées.
 
  

Hors ligne Webmestre

  • Administrateur
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2517
  • Sagesse: 86
  • Sexe: Homme
  • Tom Sayers contre John Camel Heenan (1860)
    • Webmartial.com
Re : Re : Budokai-do [construction1]
« Réponse #7 le: octobre 10, 2009, 15:46:15 pm »
2 Que dire sur la philosophie d'un Art de combat  :-[ ............ rien de particulier, si ce n'est que seuls la constance dans la pratique et l'effort peuvent permettre de se sentir bien dans çà pratique (mais cela vaut partout  #papy#)

Ca peut aussi être la philosophie de "combat", les raisons originelles pour lesquelles l'art martial a été créé. Pourquoi Maître Sagar Shrestha a-t-il créé le Budokai-do ? Quelles ont été les raisons de la création de cet art ? Quelle philosophie sous-tendait la création de cet art ?
Abonnez-vous à la newsletter d'actualités de Webmartial ! ;-)p
http://forum.webmartial.com/index.php?topic=1976.0


Avez-vous pensé à inscrire votre club dans le moteur de recherche de clubs ? ???
http://forum.webmartial.com/index.php?topic=637.0

Hors ligne Karuna

  • Membre de la Cité
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2708
  • Sagesse: 129
  • Sexe: Homme
Re : Budokai-do [construction1]
« Réponse #8 le: octobre 10, 2009, 17:11:14 pm »
3a - Les positions

Bien que de nombreuses positions soient pratiquées dans notre style, seules quatre techniques de bases sont impérativement connues et demandées pour les passages de grades.

* BASNE     Position de méditation utilisée pour le salut en début et en fin de cours
                Utilisée également en combat lors d' une interruption pour soins ou décision arbitrale  (dans ce cas là les poings sont en appuis sur les cuisses).

* TAYAR HUNNE     Position de repos debout ( de vigilance )  utilisée lors des explications et démonstrations de techniques.
                          Utilisée également comme position de départ lors de la réalisation des  " YANTRA "

* KHUTTA FATERA    Position de garde statique que l' on utilise en cours pour travailler les techniques répétitives seul et/ou devant la glace.
                            Utilisée également pour le travail d' endurcissement avec partenaire.

* LADAKU AASAN     Position de combat.
                           C'est la position principale utilisée en BUDOKAI-DO, avec indifféremment mains ouvertes, mains fermées ou panaché.
« Modifié: octobre 10, 2009, 22:54:00 pm par Karuna »
  

Hors ligne Karuna

  • Membre de la Cité
  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2708
  • Sagesse: 129
  • Sexe: Homme
Re : Budokai-do [construction1]
« Réponse #9 le: octobre 10, 2009, 17:20:54 pm »
3b -Les poings ... Mukka Hanne

- Siddha Mukka , est l’ attaque directe et se donne avec (comme toutes les techniques de poing) une rotation des hanches qui accompagne le mouvement circulaire des épaules. Le coude montant à la hauteur de l’ épaule lors de l’ armé........... Attaque pénétrante bras en extension poing horizontal.

- Thado Mukka , est une attaque frontale portée directement (sans armer) et se termine bras semi-fléchit avec le poing vertical .......... Attaque claquée.

- Ardha Mukka , est un crochet circulaire porté avec un mouvement très amplifié de l’ épaule et des hanches. Il se fait horizontalement pour atteindre côte flottantes et reins. Pour cette technique, il est courant de se désaxer de son adversaire.

- Uttano Mukka  , coup de poing circulaire porté en remontant pour passer sous la garde et atteindre le plexus en passant sous les côtes............. Le coup se termine paume orientée vers le haut.

- Ghopto Mukka , technique circulaire passant par dessus la garde pour plonger  sur le haut du thorax ou les clavicules , se porte en passant le coude plus haut que l’ épaule ............ Se termine poing vertical , impact avec les “kento” tournés vers le bas.

PS: Reprise du sujet que j'ai déjà posté par ailleurs  :)
« Modifié: octobre 10, 2009, 22:54:19 pm par Karuna »
  

 


* Messages récents

post Re : Question idiote ....du pur lsd
[Discussions générales]
MiKe "白鬼"
Aujourd'hui à 14:26:38
post Re : pour niveau 2
[Kung fu]
MiKe "白鬼"
Aujourd'hui à 14:17:42
post Re : pour niveau 2
[Kung fu]
lsd
Aujourd'hui à 12:11:24
post Re : pour niveau 2
[Kung fu]
MiKe "白鬼"
Aujourd'hui à 09:09:55
post Re : Re : pour niveau 2
[Kung fu]
MiKe "白鬼"
Aujourd'hui à 09:08:04
post Re : pour niveau 2
[Kung fu]
lsd
Aujourd'hui à 02:44:29
post Re : « Une Prière avant l'aube » jeune boxeur anglais incarcéré en Thaïlande
[Boxe thaï (Muay Thaï) / Kick boxing / Full contact]
Laury
juin 24, 2018, 22:11:06 pm
post Re : « Une Prière avant l'aube » jeune boxeur anglais incarcéré en Thaïlande
[Boxe thaï (Muay Thaï) / Kick boxing / Full contact]
niveau 2
juin 24, 2018, 20:37:28 pm
post Re : « Une Prière avant l'aube » jeune boxeur anglais incarcéré en Thaïlande
[Boxe thaï (Muay Thaï) / Kick boxing / Full contact]
niveau 2
juin 24, 2018, 20:35:56 pm
post Re : « Une Prière avant l'aube » jeune boxeur anglais incarcéré en Thaïlande
[Boxe thaï (Muay Thaï) / Kick boxing / Full contact]
Laury
juin 24, 2018, 20:34:30 pm
post Re : « Une Prière avant l'aube » jeune boxeur anglais incarcéré en Thaïlande
[Boxe thaï (Muay Thaï) / Kick boxing / Full contact]
niveau 2
juin 24, 2018, 20:26:09 pm
post Re : « Une Prière avant l'aube » jeune boxeur anglais incarcéré en Thaïlande
[Boxe thaï (Muay Thaï) / Kick boxing / Full contact]
Laury
juin 24, 2018, 19:32:43 pm
post Re : « Une Prière avant l'aube » jeune boxeur anglais incarcéré en Thaïlande
[Boxe thaï (Muay Thaï) / Kick boxing / Full contact]
Webmestre
juin 24, 2018, 11:06:27 am
post Re : Canadian fighter
[Québec]
niveau 2
juin 23, 2018, 22:30:10 pm
post Re : Self-défense ultime!
[Humour]
niveau 2
juin 23, 2018, 18:34:14 pm

* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !