Auteur Sujet: Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?  (Lu 1094 fois)

Hors ligne N.O.

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 28
  • Sagesse: 1
Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?
« le: août 06, 2016, 03:17:24 am »
Bonjour à tous,

Je poste ce sujet ici faute d'un meilleur thème dans ce forum. Alors effectivement vous allez me dire que je ne suis pas sur Doctissimo mais j'ai besoin de l'avis de pratiquants et non de médecins !

Alors voilà, je suis pratiquant de sports pieds/poings depuis 2 ans (karaté kyokushinkai et boxe pieds/poings). Et pour la 3ème fois en l'espace d'à peine 1,5 ans, je dois me mettre au repos à cause d'un coup un peu (beaucoup ?) appuyé dans les côtes, aux poings à chaque fois. La côte n'est jamais fêlée ou cassée, mais à chaque fois je me retrouve avec les classiques douleurs aiguës à la respiration, toux, palpation... et tout mouvement impliquant le thorax bien évidemment. Apparemment ça serait une petite déchirure intercostale (d'après le médecin quand j'avais eu ça la 1ère fois) qui nécessite repos absolu, car apparemment ça ne pourrait pas guérir sans ça.
Oui mais voilà, en me renseignant je constate que ces "bobos" sont très fréquents dans les disciplines pieds/poings, et apparemment il y a des gens qui continuent de s'entraîner en surmontant la douleur (qui reste surmontable) et ça se passe tout à fait bien et finit par guérir.

J'ai donc le *** entre deux chaises, et me tourne vers les pratiquants qui auraient déjà eu voir auraient encore fréquemment ce genre de problème ! Quel est votre avis et comment réagissez-vous : serrage de dents et on s'entraîne quand même (car il y a bien pire et il faut apprendre à surmonter les petites choses) et vous réussissez à guérir malgré tout ? Ou repos absolu jusqu'à guérison ? A raison de 10 jours à quelques semaines d'arrêt complet à chaque fois, et vu que ça m'arrive assez régulièrement, je préfère savoir à quoi m'en tenir pour la/les prochaines fois.

Par ailleurs, si certains ont des conseils pour accélérer la guérison de ce genre de choses, je suis preneur.   ;-)p

Merci à vous !

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?
« le: août 06, 2016, 03:17:24 am »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

C'est bientôt Noël ! Un dessin chinois offert pour commandes > 100€. Un cadeau surprise dans chaque commande. Cliquez ici pour en profiter !
* Jusqu'au 25 décembre

Hors ligne lili

  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 259
  • Sagesse: 63
  • Sexe: Femme
Re : Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?
« Réponse #1 le: août 06, 2016, 05:10:49 am »
Salut N.O,
Je te rassure, la plupart des pratiquants de contact doivent se retrouver dans ce probleme : comment gerer les plus ou moins gros bobos avec l'entrainement.
-Alors premier point, un medecin sportif(http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/metiers/fiche-metier/medecin-du-sport.html) doit devenir ton meilleur ami. Quand je faisais de la compet, j'avais mon medecin pour les grippes (entre autre) et mon medecin sportif. Le premier n'a jamais compris qu'on puisse aimer s’échanger des coups plusieurs fois par semaine, et a hesité a chaque bleus ou bosse a me signaler a SOS femme battues. Donc oui si je lui avais demandé son avis, il m'aurait mise au repos a chaque fois.
Avoir un medecin sportif est un passage obligatoire a partir d'un certain niveau, mais je le conseillerai aussi quand ta pratique est assez violente pour avoir ton genre de probleme.

-Deuxieme point, ton entraineur/prof/sensei doit egallement etre au courant de ton etat physique pour pouvoir gerer tes blessures. Il n'a pas les competences medicales pour t'empecher ou non de venir, mais il te conseillera avec son experience d'eviter tel ou tel exercice "parceque test cotes vont prendre cher".

-Troisieme point, les sports de combats sont une discipline individuelle qui se pratiquent en groupe. Ca veut dire que tu n'es obligé a rien pendant ton entrainement, si tu as peur pour tes cotes pour quelques sceances, et en concertation avec ton prof et ton medecin sportif, va faire des pompes ou des abdos ou ce que tu veux d'autres pendant tes randori.

-Quatrieme point, a l'entrainement, on a pas d'adversaire, mais des partennaires, il ne faut jamais hesiter a leur demander d'y aller plus ou moins fort en fonction de vos etat physique.

Voila, je comprend que trop bien que tout ces conseils ne sont que theorique, et que la tentation de sous estimer les petits bobos en serrant les dents est tres fortes ( me suis retrouvée plusieurs fois completement bloquée du dos et d'une epaule plusieurs semaine consecutives ) en ayant essayer de "serrer les dents" a l'entrainement.
 Donc ne neglige rien surtout pas ton corp, car le but est de sortir plus fort de ton entrainement et pas l inverse.
Entraine toi intelligemment, dans le sens ou ne laisse jamais l'ego(meme blessé, je peux faire cet exercice) prendre le dessus sur ton analyse de tes possibilités.
Bon retablissement
On ne se bat pas dans l'espoir du succes,
C'est bien plus beau lorsque c 'est inutile

Hors ligne Gepec

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 108
  • Sagesse: 8
Re : Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?
« Réponse #2 le: août 06, 2016, 09:44:51 am »
Bonjour à tous,

Je poste ce sujet ici faute d'un meilleur thème dans ce forum. Alors effectivement vous allez me dire que je ne suis pas sur Doctissimo mais j'ai besoin de l'avis de pratiquants et non de médecins !

Alors voilà, je suis pratiquant de sports pieds/poings depuis 2 ans (karaté kyokushinkai et boxe pieds/poings). Et pour la 3ème fois en l'espace d'à peine 1,5 ans, je dois me mettre au repos à cause d'un coup un peu (beaucoup ?) appuyé dans les côtes, aux poings à chaque fois. La côte n'est jamais fêlée ou cassée, mais à chaque fois je me retrouve avec les classiques douleurs aiguës à la respiration, toux, palpation... et tout mouvement impliquant le thorax bien évidemment. Apparemment ça serait une petite déchirure intercostale (d'après le médecin quand j'avais eu ça la 1ère fois) qui nécessite repos absolu, car apparemment ça ne pourrait pas guérir sans ça.
Oui mais voilà, en me renseignant je constate que ces "bobos" sont très fréquents dans les disciplines pieds/poings, et apparemment il y a des gens qui continuent de s'entraîner en surmontant la douleur (qui reste surmontable) et ça se passe tout à fait bien et finit par guérir.

J'ai donc le *** entre deux chaises, et me tourne vers les pratiquants qui auraient déjà eu voir auraient encore fréquemment ce genre de problème ! Quel est votre avis et comment réagissez-vous : serrage de dents et on s'entraîne quand même (car il y a bien pire et il faut apprendre à surmonter les petites choses) et vous réussissez à guérir malgré tout ? Ou repos absolu jusqu'à guérison ? A raison de 10 jours à quelques semaines d'arrêt complet à chaque fois, et vu que ça m'arrive assez régulièrement, je préfère savoir à quoi m'en tenir pour la/les prochaines fois.

Par ailleurs, si certains ont des conseils pour accélérer la guérison de ce genre de choses, je suis preneur.   ;-)p

Merci à vous !

Salut,
J'ai eu des côtes fêlées plusieurs fois, des douleurs aux côtes non identifiées car au bout d'un moment on va plus voir le médecin  :D
Très franchement, la douleur était souvent trop prononcée pour que je n'arrête pas l'entraînement pendant au moins 10 jours + 7-8 jours d'entraînement adapté.
Quand on a mal et qu'on se "répare", le corps est fatigué et on risque de plus l’abîmer qu'autre chose en s'entraînant dans cet état.
De plus, quand je m'entraîne en ayant mal, je suis un peu déconcentré donc pas très productif et je risque de me blesser ailleurs.

Du coup chez moi les blessures arrivaient "par paquets".

Donc pour moi, dans le cas que tu décris, je choisis de m'arrêter car je pense que rater 10 jours d'entraînement ce n'est finalement pas si grave.

Si tu es compétiteur à du haut niveau  et que tu te blesses en phase de préparation d'une compétition c'est un peu différent

Hors ligne N.O.

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 28
  • Sagesse: 1
Re : Re : Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?
« Réponse #3 le: août 06, 2016, 12:49:25 pm »
-Alors premier point, un medecin sportif(http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/metiers/fiche-metier/medecin-du-sport.html) doit devenir ton meilleur ami. Quand je faisais de la compet, j'avais mon medecin pour les grippes (entre autre) et mon medecin sportif. Le premier n'a jamais compris qu'on puisse aimer s’échanger des coups plusieurs fois par semaine, et a hesité a chaque bleus ou bosse a me signaler a SOS femme battues. Donc oui si je lui avais demandé son avis, il m'aurait mise au repos a chaque fois.
Avoir un medecin sportif est un passage obligatoire a partir d'un certain niveau, mais je le conseillerai aussi quand ta pratique est assez violente pour avoir ton genre de probleme.
Oui effectivement, en parcourant le lien le constat est assez radical ! Cependant dans mon cas personnel, je sors de 1,5 ans de kyoku où je ne faisais pas énormément de sparring (1 à 2 fois par mois maxi), et 6-8 mois de boxe pieds-poings loisir dans une salle multi-sports. Et je compte commencer la thai en septembre. Autant dire que pour moi la compétition est encore assez loin ! Mais je m'attends à manger un peu plus sévère que ce que j'ai pu avoir jusqu'à présent, d'où ma question sur ce topic :)

Entraine toi intelligemment, dans le sens ou ne laisse jamais l'ego(meme blessé, je peux faire cet exercice) prendre le dessus sur ton analyse de tes possibilités.
Alors pour être honnête il ne s'agit pas d'une question d'égo en réalité ^^ je n'essaie pas de me prouver à moi-même que je suis "capable de"... si je me pose la question de savoir s'il faut que je m'entraîne quand même c'est pour deux raisons :
- pas envie d'attendre la guérison si je peux éviter de le faire, car c'est trop pénible
- si je m'arrête pour ce genre de petits bobos, qu'est-ce que ça sera quand je ferai du sparring plus souvent à un niveau plus haut... je me disais qu'il fallait peut-être que je m'habitue

Citation de: Gepec
J'ai eu des côtes fêlées plusieurs fois, des douleurs aux côtes non identifiées car au bout d'un moment on va plus voir le médecin
Ahah c'est exactement ça ! On va le voir une fois, et après on se fait un diagnostic tout seul  :D

Citation de: Gepec
De plus, quand je m'entraîne en ayant mal, je suis un peu déconcentré donc pas très productif et je risque de me blesser ailleurs.
Ca aussi je connais... les entraînements où l'on se "force" et on finit par baliser et ne même plus prendre de plaisir car on focalise. Autre raison me poussant au repos...


Bref, merci à vous deux pour ces réponses détaillées. En gros si je résume, il faut pas que je fasse de folie, mais la clé est plutôt au niveau de l'adaptation de mes entraînements. Dans ce cas précis c'est assez difficile étant donné qu'avec une blessure aux côtes on ne peut RIEN faire, puisque quasi tous les exercices mobilisent un strict minimum le tronc  #larmes#

Hors ligne nipaipo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1660
  • Sagesse: 198
Re : Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?
« Réponse #4 le: août 08, 2016, 17:24:21 pm »
un point qui n'a pas été souligné mais...il y a peut-être une réflexion à avoir en amont, sur les causes du truc, au niveau préparation du corps, progression technique et cohérence ou pas, entre l'intensité à laquelle tu t'exposes et ton niveau en pied-poing...

les blessures ça arrive...mais si tu te fais un peu trop régulièrement mettre les cotes en vrac, y a peut-être surtout un gros manque technique/besoin monumental d'apprendre ce qu'est une garde et son usage, ainsi que le maitrise des distances...


Hors ligne N.O.

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 28
  • Sagesse: 1
Re : Re : Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?
« Réponse #5 le: août 08, 2016, 19:28:31 pm »
un point qui n'a pas été souligné mais...il y a peut-être une réflexion à avoir en amont, sur les causes du truc, au niveau préparation du corps, progression technique et cohérence ou pas, entre l'intensité à laquelle tu t'exposes et ton niveau en pied-poing...

les blessures ça arrive...mais si tu te fais un peu trop régulièrement mettre les cotes en vrac, y a peut-être surtout un gros manque technique/besoin monumental d'apprendre ce qu'est une garde et son usage, ainsi que le maitrise des distances...

Alors effectivement, cette théorie était valable à 1ère vue, ce pourquoi j'ai précisé que je n'ai pas fait énormément de sparring jusqu'à maintenant : 1 à 2 fois par mois grand max quand j'étais en kyoku (certains mois je n'en faisais pas), car justement, j'estimais ne pas avoir un assez bon niveau pour en faire souvent. Je n'en fais pas énormément non plus à l'heure actuelle, c'est un peu plus souvent mais ma pratique reste pour le moment axée principalement sur le physique et la frappe sur cible/sac. Je n'ai pas un excellent niveau mais on va dire que je n'ai plus le niveau d'un débutant, et me sens d'ailleurs relativement à l'aise face à ces derniers. Bon après, j'ai toujours été dans des clubs où tout le monde était mélangé, sans distinction de niveau.

Et ce point est justement une des raisons qui m'ont poussé à créer ce topic : si ça m'est arrivé 3-4 fois depuis 1 an et demi, combien de fois cela m'arrivera-t-il quand je commencerai la thai, et que les sparrings deviendront hebdomadaires ? Pas que ça me fasse "peur" de prendre des coups plus souvent, mais effectivement si c'est pour être arrêté 3 semaines sur 5 ça va vite me gonfler... et effectivement, je me posais la question que tu soulignes : peut-être que j'ai un problème en amont ? Je ne sais pas à quel fréquence cela arrive aux autres, en tout cas le fait que je fasse 1m81 pour 71kg et que je sois "fin" de buste n'aide pas (cela dit, les nak muay sont aussi fins que moi en général).

Que conseillerais-tu ? Si tu as des suggestions je suis preneur...

Hors ligne t3va

  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 555
  • Sagesse: 38
Re : Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?
« Réponse #6 le: août 09, 2016, 03:44:07 am »
Petit retour d'expérience rapide : J'ai eu une déchirure intercostale aussi... le truc bien chiant qui ne te fait pas assez mal pour te forcer à arrêter les entrainement (ouais on est tous des drogués quelque part) mais qui te lance suffisamment fort pour bien te faire foirer tes sessions  :S

perso j'avais pris quasi 1 mois de repos quand j'ai vu que ça ne passait pas... ça n'a pas suffit  :-D= enfin pas vraiment, du coup après je m'entrainais en faisant attention au maximum et en endurant la douleur quand elle venait.
Et puis au final ce sont les circonstances qui m'ont permis de guérir complètement vu que ma situation pro et familiale m'a empécher de m'entrainer durant 6 mois.

Du coup vu que j'ai pas de vrai conseil, mon post il sert à rien hahaha

désolé  :D

Hors ligne nipaipo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1660
  • Sagesse: 198
Re : Re : Re : Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?
« Réponse #7 le: août 09, 2016, 06:31:36 am »
Et ce point est justement une des raisons qui m'ont poussé à créer ce topic : si ça m'est arrivé 3-4 fois depuis 1 an et demi, combien de fois cela m'arrivera-t-il quand je commencerai la thai, et que les sparrings deviendront hebdomadaires ? Pas que ça me fasse "peur" de prendre des coups plus souvent, mais effectivement si c'est pour être arrêté 3 semaines sur 5 ça va vite me gonfler... et effectivement, je me posais la question que tu soulignes : peut-être que j'ai un problème en amont ? Je ne sais pas à quel fréquence cela arrive aux autres

pour te donner un ordre d'idée, ça a du m'arriver peut-être 1 ou 2 fois en presque 25ans d'entrainement, avec sparring quasiment à chaque séance...d'où mon interrogation...je n'ai d'ailleurs pas beaucoup été blessé de manière générale...même si j'ai un physique avantageux(grand et trapu, quelque chose comme 1m86 pour 95/100kg), je pense que des blessures récurrentes doivent amener à réflexion, parce qu'être arrêté ou handicapé régulièrement, c'est pas le meilleur moyen de progresser dans quoi que se soit...

Citer
Que conseillerais-tu ? Si tu as des suggestions je suis preneur...

je vais être un peu trash, mais je dirai que trouver un cours, des partenaires et un prof digne de ce nom, ça pourrait être un début....  #circonspect#

et peut-être comprendre ce qu'est ou disons dans ton cas, ce que devrait être du sparring...le sparring ça reste un exercice, au sens où ce n'est pas juste se mettre des pains sans queue ni tête, il doit y avoir une ligne directrice...dans ta séance, quand arrive le moment du sparring, tu dois te fixer un ou deux objectif et t'y tenir, du genre:
-"maintenance je ne bosse qu'en contre"
-"maintenant je bosse surtout des entrée en telle ou telle technique"
-"maintenant je ne bosse qu'en attaque pure"...etc

c'est comme ça qu'on progresse...

ensuite, d'une certaine manière, il y a une part de coopération dans le sparring, un partenaire intelligent(et toi aussi) doit moduler son intensité et la nature des techniques utilisées en fonction du partenaire...si ton partenaire est plus expérimenté/doué que toi, tu capitalises sur tes points forts, si ton partenaire l'est moins, tu en profites pour travailler des techniques où t es moins à l'aise et tu lui laisses quelques opportunités pour rentrer aussi, histoire qu'il progresse un peu...

dans tous les cas, dans diverses disciplines, il existe des exercices pour travailler sa garde et l'adapter aux impératifs du combat, il faut qu'il y ait une progression technique et en intensité, au travers de différents exercices successifs pour arriver au sparring proprement dit...au fur et à mesure des progrès effectués, on augmente la difficulté et ainsi de suite, mais il ne faut pas qu'il y ait un trop grand décalage, sinon c'est la blessure...


Hors ligne N.O.

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 28
  • Sagesse: 1
Re : Re : Re : Re : Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?
« Réponse #8 le: août 09, 2016, 10:19:47 am »
je vais être un peu trash, mais je dirai que trouver un cours, des partenaires et un prof digne de ce nom, ça pourrait être un début....  #circonspect#

et peut-être comprendre ce qu'est ou disons dans ton cas, ce que devrait être du sparring...le sparring ça reste un exercice, au sens où ce n'est pas juste se mettre des pains sans queue ni tête, il doit y avoir une ligne directrice...dans ta séance, quand arrive le moment du sparring, tu dois te fixer un ou deux objectif et t'y tenir, du genre:
-"maintenance je ne bosse qu'en contre"
-"maintenant je bosse surtout des entrée en telle ou telle technique"
-"maintenant je ne bosse qu'en attaque pure"...etc

c'est comme ça qu'on progresse...

ensuite, d'une certaine manière, il y a une part de coopération dans le sparring, un partenaire intelligent(et toi aussi) doit moduler son intensité et la nature des techniques utilisées en fonction du partenaire...si ton partenaire est plus expérimenté/doué que toi, tu capitalises sur tes points forts, si ton partenaire l'est moins, tu en profites pour travailler des techniques où t es moins à l'aise et tu lui laisses quelques opportunités pour rentrer aussi, histoire qu'il progresse un peu...

dans tous les cas, dans diverses disciplines, il existe des exercices pour travailler sa garde et l'adapter aux impératifs du combat, il faut qu'il y ait une progression technique et en intensité, au travers de différents exercices successifs pour arriver au sparring proprement dit...au fur et à mesure des progrès effectués, on augmente la difficulté et ainsi de suite, mais il ne faut pas qu'il y ait un trop grand décalage, sinon c'est la blessure...

Oui, mais malheureusement tout ça reste le cas "idéal". Tout ce que tu me décris là est en effet ce qu'il faudrait faire dans l'absolu, dans le monde parfait. C'est comme ça que tout le monde devrait procéder d'ailleurs, et il n'y aurait presque jamais de blessé, puisque comme tu le dis si bien le sparring doit rester un exercice "intelligent" qui permet d'arriver tout doucement aux choses sérieuses.
Mais dans tout club, même les bons clubs, il y a toujours un bourrin, et ça on ne peut pas y échapper. A chaque fois il s'est agit d'un seul mec, mais pour peu que tu tombes contre lui et qu'il se laisse aller, bah ça suffit, même si c'était le seul. Et pour le coup c'est systématiquement un bourrin qui a 10-15 ans de pratique derrière lui, qui essaye d'aider, de conseiller et de faire "travailler" le novice en face de lui, mais qui malgré tout se lâche un peu sans se rendre compte. Et il suffit d'un coup, pas plus.
Seulement tout le monde n'est pas tout beau et tout rose malheureusement, et les "bourrins" seront toujours présents et il faudra faire avec, notamment dans les disciplines "dures" et les clubs de boxe, mêmes les bons clubs... :/

Hors ligne nipaipo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1660
  • Sagesse: 198
Re : Re : Re : Re : Re : Ouille les côtes ! Continuer de s'entraîner ?
« Réponse #9 le: août 09, 2016, 17:40:11 pm »
excuse moi de te le dire mais...ton message, je l'intitulerai "apologie de la médiocrité ou comment éviter toute remise en cause, de peur du mal de crane"...  ::)

il n'est pas affaire de monde idéal, il est affaire de choix...les clubs à bourrins, ça existe, clairement...souvent parce que le prof laisse faire ou parce qu'il en est lui-même un bel exemplaire...(à ça, plusieurs raisons...ne pas bourriner, être technique, ça demande beaucoup de remise en cause, ça demande du travail pas forcément très gratifiant pour son petit égo, bref, c'est difficile...)
mais alors, si on a deux sous de bon sens, on fait ce que beaucoup ne font pas, on va un peu plus loin que le club au bout de la rue ou celui distillant la disciplines fantasmée(dont le débutant est d'ailleurs infoutu de connaître la différence avec toutes les autres, en général), depuis qu'on a vu le film "trop de la balle" avec l'acteur machin-chose, on va en voir d'autres, on essaye d'autres disciplines, on tâte le fond de l'air et on trie...

et dans les cas où cela concerne un individu unique, ben on travaille pas avec lui, tout simplement...ça marche très bien...alors certes, ça demande un peu de caractère et d'assurance, mais il parait que c'est sensé être des qualités communes chez les pratiquants d'AM/SDC/SELF...

la question essentielle à se poser c'est "quelles sont mes priorités"...comme dit, une blessure une fois de temps à autres, ça arrive et fait partie du jeu...mais bourriner et/ou subir un bourrin jusqu'à être blesser régulièrement, ça n'a jamais fait progresser personne...au-delà même de la progression qu'on attend dans sa discipline, se pose la question des conséquences physiques à moyen ou long terme...parce que le corps a ses limites, il supporte un certain nombre de choses jusqu'au moment où il ne le fait plus, ou fait payer les excès, directement ou indirectement...

je suis sur que beaucoup de gens ici ou dans la vie de tous les jours, vont aller se renseigner sur les performances de tel ou tel achat, telle voiture, tel smartphone, tel canapé ou je ne sais quoi, changer pour un oui ou non, alors que ça reste de l'accessoire et qu'on en supporte peu les conséquences...on se doit d'être autrement plus scrupuleux pour une discipline susceptible de nous faire subir des stigmates à vie...prétendre qu'on ne peut pas faire autrement que subir, c'est faux, c'est grave, c'est intolérable...

et je le dis avec d'autant plus d'assurance qu'avec le recul, si je fais le bilan des différentes disciplines que j'ai été amené à pratiquer et des différents professeurs que j'ai connu, les cours les plus intéressants, techniques, ceux qui m'ont fait le plus progresser et les plus DURS que j'ai connu, n'étaient clairement pas ceux où il y avait le plus de blessures...le problème c'est que la plupart des gens confondent entrainement durs et destruction stupide du corps...tout le charme de la virilité en chaise roulante...

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !