Auteur Sujet: mon retour sur la self  (Lu 1491 fois)

Hors ligne ombre en plein jour

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2493
  • Sagesse: 262
Re : Re : Re : Re : mon retour sur la self
« Réponse #10 le: novembre 29, 2016, 12:26:36 pm »
Effectivement on parle beaucoup de Krav et de Pencak. Après, personnellement, à chaque fois que j'ai vu de la self de rue différente d'une de ces disciplines, je n'y ai vu que du réchauffé, très ressemblant au Krav. Il n'y a que le Wing Chun que j'ai pu observer et qui propose quelque chose de différent et de réellement intéressant.

Sur le fond, je suis d'accord. Mais je n'ai pratiquement jamais rien vu de convainquant. Que des défenses insensées sur des attaques qui n'existent pas, dans des conditions qui n'existent pas. Comme tout ce qui est habituellement montré quand les AM "traditionnels" prétendent à la self.

Je pense cependant que le wing chun est adéquat à la self. A condition
a) de comprendre le fond du wing chun, au lieu d'appliquer bêtement ce qui parait être des techniques. Il faut comprendre les situations réalistes sous-entendues par les "techniques" et enchainements.
b) de comprendre ce qu'implique l'idée de self defense. Ce n'est pas ce qu'on appelle à la légère du "combat de rue" (notion on ne peut plus vague et le plus souvent fantasmatique). C'est 1) que faire pour éviter une agression, 2) que faire si on n'a pas pu éviter l'agression - la détruire. 3) que faire si on n'a pas pu détruire l'agression - là seulement il y a combat... parce qu'on a merdé.

Autrement dit, la self c'est l'évitement ou la destruction des conditions de possibilité de l'agression. Et ensuite la destruction des conditions de possibilité d'un combat. Et seulement en dernière instance savoir combattre.


Le wing chun (art terroriste, furtif) c'est la destruction des conditions de possibilité du combat: il vise à détruire le combat dans l’œuf. En s'emparant de l'espace où il serait possible.

Le wing chun, "art d'assassins" à la base sait aussi se défendre des assassins. Vu dans une autre perspective, de boxe par exemple, comme c'est souvent le cas, c'est en faire un art plaisant mais très inférieur à de la vrai boxe. sa force n'est pas là. Son champs d'application est plus approprié à la self qu'au combat, même si on peut combattre en wing chun.

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Re : Re : Re : Re : mon retour sur la self
« Réponse #10 le: novembre 29, 2016, 12:26:36 pm »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

C'est bientôt Noël ! Un dessin chinois offert pour commandes > 100€. Un cadeau surprise dans chaque commande. Cliquez ici pour en profiter !
* Jusqu'au 25 décembre

Hors ligne nipaipo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1660
  • Sagesse: 198
Re : Re : Re : Re : mon retour sur la self
« Réponse #11 le: novembre 29, 2016, 17:43:38 pm »
Oui, des exercices "préparatoires" au sparring, dans le genre : on attaque chacun son tour avec 2 à 4 techniques de poing au choix, et l'autre doit se défendre en fonction.
Ce qui est drôle c'est que tu avais déjà parlé de ce genre de choses dans un autre sujet

ça peut se présenter sous cette forme, en pratique, la plupart des AM comprennent des exercices semi-codifiés sur le sujet, souvent une base de "flow" sur laquelle on greffe une certaine liberté d'action...mais on parle là d'une pratique traditionnelle, donc assez éloignée de ce que pratiquent la plupart...

ça peut aussi prendre une autre forme, à savoir une orientation purement personnelle de son approche du combat souple...j'entends par là que, pour ma part, quand j'aborde un combat souple, je me fixe à moi-même des limites et objectifs(et l'autre fait ce qu'il veut)...par exemple, je vais me dire "tiens, je suis un peu moyen sur tel ou tel coup, je vais essayer de la placer le plus souvent possible..." ou "tiens, j'ai l'habitude de laisser rentrer l'autre avant de le contrer, je vais essayer de le contrer dans le même temps"...ce genre de choses...en clair, travailler sur ses manques, sortir de sa zone de confort...

maitriser des techniques et des principes, suppose d'avoir une démarche pro-active dans leur application, pendant un certain temps...il ne suffit pas de les travailler dans son coin et d'espérer que tout va ressortir tout seul dans combat...mais pour cela, il faut accepter le risque(pour son égo...donc pas bien grand, le risque...) de se louper et de perdre l'engagement...


Hors ligne Pyrate

  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 574
  • Sagesse: 84
  • Sexe: Homme
    • selfdefense'CHBG
Re : mon retour sur la self
« Réponse #12 le: novembre 30, 2016, 00:41:55 am »
Tout d'abord, je suis d'accord sur pratiquement tout ce que dit nipaïpo. ;-)p

Autrement dit, la self c'est l'évitement ou la destruction des conditions de possibilité de l'agression. Et ensuite la destruction des conditions de possibilité d'un combat. Et seulement en dernière instance savoir combattre.

là aussi, je suis parfaitement en phase.  ;-)p
Et c'est à mon sens le gros + de la self par rapport à un sport de combat ou d'un art martial traditionnel.

Effectivement on parle beaucoup de Krav et de Pencak. Après, personnellement, à chaque fois que j'ai vu de la self de rue différente d'une de ces disciplines, je n'y ai vu que du réchauffé, très ressemblant au Krav. Il n'y a que le Wing Chun que j'ai pu observer et qui propose quelque chose de différent et de réellement intéressant.

Après, si il existe tant d'autres disciplines convaincantes, je pense que nous sommes tous ici intéressés pour que tu nous fasses partager :)

Avant de répondre à ça juste un petit commentaire: Oui les techniques qui ressortent en sparrings appuyés (ou mises en situations) sont basiques, brouillons et imprécises. Effectivement, bien souvent ça ne ressemble que de très loin aux techniques enseignées en statique. Mais l'enseignement en statique a pour but de faire intégrer certains principes à appliquer par la suite dans des oppositions un peu plus musclées.

Pour moi une bonne self doit proposer des mouvements simples, basés sur les gross motor skills. Un nombre de techniques restreint et le plus polyvalents possibles. De bonnes frappes de bourrin acceptant une certaine imprécision.

Enfin, outre les techniques, la manière d'amener les choses est importante. Par exemple, ce soir à l'entrainement, j'ai mis un casque de boxe et un plastron. J'ai agressé mes élèves sur le thème du corps à corps. Le thème était spécifique: je forcais le corps à corps et eux avaient le droit de lutter et de frapper plein pot (j'aurais très certainement mal à la machoire demain matin et je vais surement prendre un doliprane avant de dormir, je ne ferais pas ça trop souvent mais ça remet les pendules à l'heure de temps en temps).

Voilà maintenant quelques disciplines qui me semblent convaincantes.
Attention: les vidéos sont sélectionnées pour illustrer le thème de notre discussion. Elles sont donc très réductrices quant à ce que propose les disciplines présentées ci-dessous.

Urban combatives:
! No longer available
! No longer available

senshido:
! No longer available
! No longer available

Spear System:
! No longer available

Rapide défense: je n'ai pas trouvé de travail en scénario car ils sont relativement discrets en vidéo. Mais pour les avoir déjà rencontré, je conseille à 100%.
! No longer available

ce gars là fait des choses intéressantes:
! No longer available

KMRED (la référence au krav maga est évidente mais l'approche de l'entrainement est radicalement différente):
! No longer available

Et bien sur, je ne résiste pas à mettre une de mes vidéo  ;)
! No longer available
la ceinture ne sert qu'à une chose... tenir le pantalon

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !