Auteur Sujet: Traitement de l’information lors d’un combat  (Lu 336 fois)

Hors ligne Sifu

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 57
  • Sagesse: 2

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Traitement de l’information lors d’un combat
« le: février 16, 2017, 15:30:11 pm »

Hors ligne MantisHH

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 43
  • Sagesse: 5
  • Sexe: Homme
  • Pratiquant de: 7 Star Mantis Kungfu
Re : Traitement de l’information lors d’un combat
« Réponse #1 le: février 17, 2017, 21:56:11 pm »
peut-être n'ai je pas bien compris mais je "vois" :-) cela un peu différemment.
A l'image 56 notre cerveau a quand même vu 56 images donc il peut estimer la suite des mouvements/images à venir.
Et donc l'analyse se fait sur une extrapolation de la suite 1-56 et à la prise de décision en 70 l'expérience aidant on prend peut-être avec une plus grande probabilité la bonne décision i.e la situation 70 n'est peut-être pas loin de celle anticipée entre 56 et 70...

 j'espère que je suis clair  ???
 

Hors ligne ombre en plein jour

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2417
  • Sagesse: 246
Re : Traitement de l’information lors d’un combat
« Réponse #2 le: février 18, 2017, 11:40:34 am »
Je pense déjà que la métaphore est fausse, si métaphore il y a, et que si c'est une théorie qui se veut scientifique, elle est inutile, voire qu'elle induit en erreur en faisant de la vitesse et de la précision les éléments centraux du déclenchement de la réponse à la perception d'une attaque, dans le cas particulier du wing chun, qui n'est pas un art sportif.

Je pense que le déclenchement d'une attaque n'est pas de l' "information" mais, si on tient à rester dans cette imagerie venue d'une théorie des telecom appliquée à n'importe quoi, un peu partout à tort et à travers -  ce qui n'est pas à mon avis une bonne idée - plutôt du "bruit" enrobant une "information" dont la perception est insuffisante. Peut importe de quelle façon ce "bruit" et cette "information" sont traités par le système nerveux (l'information précise serait par exemple dans un 25eme de sec.). Ce n'est pas le système nerveux qui prend la décision, ni le cerveau; la décision est prise en amont virtuellement par la personne sous forme d'un protocole, qui dans le wing chun est le "pont". C'est en pratique la perception globale et vague d'un événement naissant qui importe. Et en wing chun il s'agit d'aller combler/réaliser/couler le pont par une action aléatoire mais selon un certain configuration de sécurité, pour confisquer l'espace du combat, prendre le centre, déstructurer jusqu'à l'intention de l'attaquant.

Je ne pense pas qu'on gagne en compréhension à croire scientificiser les choses en y appliquant des théories scientifiques en dehors du domaine où elles sont valides. La théorie de l'information assaisonnée de spéculations tirées anarchiquement des sciences cognitives fait des ravages en faisant écran à une compréhension plus empirique des efficiences martiales.
« Modifié: février 18, 2017, 15:41:34 pm par ombre en plein jour »

En ligne niveau 2

  • Dragon guerrier
  • *
  • Messages: 974
  • Sagesse: 62
Re : Traitement de l’information lors d’un combat
« Réponse #3 le: février 19, 2017, 23:01:12 pm »
Il y aurait beaucoup à redire sur les textes fournis par le fameux ‘’Sifu’.  Je ne crois pas qu’il va apporter les changements, ça serais illogique et non scientifique de sa part.
Lorsqu’un instructeur d’arts martiaux compose une litanie de textes basé sur la logique et la science et un coup partie, pourquoi pas de la trigonométrie tant qu’à y être, cela démontre son peu de connaissance dans l’art qu’il dit enseigné.
Lorsque les ‘’mots’’ remplace trop les ‘’maux’’ il y comme un problème au niveau ‘’martial’’.
Que voulez-vous je suis de la vielle école.  Pas de douleurs pas de gains.
Niveau 2 qui se tient loin des ‘’pompeux’’.

 


* Messages récents

* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !