Auteur Sujet: le relâchement dans l'aïkido  (Lu 361 fois)

Hors ligne Steph45

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 5
  • Sagesse: 0
  • Pratiquant de: Aikido
le relâchement dans l'aïkido
« le: avril 21, 2017, 07:22:29 am »
Bonjour,

Je pratique l'aïkido depuis assez peu de temps et il y a un truc qui m'obsède : le relâchement
Autant vous dire que c'est très compliqué pour moi et j'imagine que c'est normal vu mon niveau.
Ceci dit, j'ai vraiment envie de progresser alors si vous avez des conseils pour travailler cet aspect, je suis preneur.
ah et une question bête : comment peut on avoir une saisie ferme et un bras relâché ?
Pour ma part, si je sert le poing, je suis complètement verrouillé jusqu'à l'épaule =(

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

le relâchement dans l'aïkido
« le: avril 21, 2017, 07:22:29 am »

Hors ligne Guitou

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 96
  • Sagesse: 3
Re : le relâchement dans l'aïkido
« Réponse #1 le: avril 21, 2017, 08:36:43 am »
tu es tendu comme un string. Ma première année de pratique, je me contractai par appréhension de la clé. Et c'est un problème car cela peut être dangereux, si la personne qui fait la clé force. Il faut donc apprendre  à être complétement relâché, a avoir le bras souple même quand on  saisi quelqu'un. Et pour ça , balayé l'appréhension, se détendre, faire confiance à ses partenaires

Hors ligne Jacques

  • Futur dragon ?
  • *
  • Messages: 2
  • Sagesse: 0
  • Pratiquant de: AIKIDO
Re : le relâchement dans l'aïkido
« Réponse #2 le: avril 21, 2017, 14:00:35 pm »
Bonjour , peut être une explication sur ce fameux " relâchement"  à ne pas sous entendre le faux ami " re-lâché , mou " .
 Le relâchement dont on t' a parlé et ce que tu comprends est probablement la différence entre tenir et serrer  exemple si tu roules en vélo, moto ou voiture  tu tiens ton volant mais si tu le serres en crispant tes muscles tu n' auras pas une conduite fluide.
En Aïkido plus tu serres, plus tu emploies tes muscles plus tu fais plaisir à Tori, l' exécutant de la technique. :)
Voila ce que j' ai appris après quelques années de pratique.
 
Jacques   

Hors ligne Steph45

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 5
  • Sagesse: 0
  • Pratiquant de: Aikido
Re : le relâchement dans l'aïkido
« Réponse #3 le: avril 21, 2017, 16:27:45 pm »
Mais si je serre, je bloque tout le travail de tori non ?
Je parle bien-sur pour un travail de débutants, en statique par exemple.

existe t'il des exercices spécifique pour travailler sur le relâchement ?
Depuis que j'ai commencé l’aïkido j'ai pris conscience de la tension que je peut avoir en permanence (surtout dans les épaules)
Moi qui me croyais détendu ... C'est fou ce qu'on peut apprendre sur soit avec la pratique des arts martiaux  #circonspect#

Hors ligne 4PIsr

  • Dragon apprenti guerrier
  • *
  • Messages: 772
  • Sagesse: 65
  • Pratiquant de: krav maga - MMA - adorateur de Cthulhu
Re : Re : le relâchement dans l'aïkido
« Réponse #4 le: avril 21, 2017, 16:56:39 pm »
Mais si je serre, je bloque tout le travail de tori non ?
Pas forcement. Plus tu serres, plus la clef est dure à réussir, mais plus elle sera efficace si ça passe.
Et puis de toute façon, les clefs, c'est comme le sparring, si le gars en face est tout mou, tu n'apprends rien, voir pire, tu apprends de travers.
c'est pas au vieux singe qu'on apprend à traire les limaces.

Hors ligne Jacques

  • Futur dragon ?
  • *
  • Messages: 2
  • Sagesse: 0
  • Pratiquant de: AIKIDO
Re : le relâchement dans l'aïkido
« Réponse #5 le: avril 22, 2017, 11:47:45 am »
Je suis d' accord si plus ton partenaire en techniques prédéfinies te serres il te bloquera il bloque ton intention de technique prédéfinie... :-D= j' admet pas clair écrit avec des mots. Exemple  si ton agresseur essaye de bloquer ton mouvement il doit exercer une puissance contraire pour annuler ou bloquer et ensuite dominer . En Aikido on ne s' opposera pas et on le laissera dominer tout en n' étant plus dans la trajectoire initiale- TS- donc ainsi l' on récupèrera  toute sa puissance que l' on pourra alors contrôler.  Pour cela comme cela ne s'explique en logique verbale  le aikido est peut être l'art martial le plus difficile à pratiquer et à enseigner ... mais quel plaisir .
Jacques   

Hors ligne Taxam

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 12
  • Sagesse: 0
  • Sexe: Homme
    • Observatoire des arts martiaux
  • Pratiquant de: Systema
Re : le relâchement dans l'aïkido
« Réponse #6 le: avril 24, 2017, 17:20:23 pm »
Un petit truc simple est de serrer uniquement l'annulaire et l'auriculaire pour ne pas verrouiller tout le bras sur ta saisie. Le grip reste très fort, mais le bras est relax.

Après être souple mais puissant nécessite plus de travail. Cherche à sentir un étirement dans ton bras quand tu attrapes (dans ce cas là triceps poignet et épaule au moins.) Tu seras relâché mais connecté.

Bon courage!

Hors ligne didiersksr

  • Membre de la Cité
  • Enfant dragon
  • *
  • Messages: 281
  • Sagesse: 38
  • Sexe: Homme
    • ISKSR
Re : Re : le relâchement dans l'aïkido
« Réponse #7 le: avril 24, 2017, 22:08:07 pm »
Un petit truc simple est de serrer uniquement l'annulaire et l'auriculaire pour ne pas verrouiller tout le bras sur ta saisie. Le grip reste très fort, mais le bras est relax.
La différence n'est pas sur la contraction, elle se situe plus sur la surface de contact que l'on impose sur la saisie.
Inconsciemment, on verrouille plus sur une saisie avec le haut de la main (index, majeur) qu'avec le bas de la main mais on peut très bien saisir avec le haut de la main sans verrouiller les chaînes musculaires. Par contre, toujours inconsciemment, on sait que cette saisie sera moins probante et on compense pour une contraction (complètement illusoire par ailleurs).
Penser à la différence que l'on a entre tenir une pioche pour biner la terre et empoigner une corde pour tirer quelque chose. Quelle situation a le meilleur grip ?

Pas forcement. Plus tu serres, plus la clef est dure à réussir, mais plus elle sera efficace si ça passe.
Et puis de toute façon, les clefs, c'est comme le sparring, si le gars en face est tout mou, tu n'apprends rien, voir pire, tu apprends de travers.

Pas d'accord, M. Stéradian  :) Tout mou ? c'est le moment de passer en force.

Depuis que j'ai commencé l’aïkido j'ai pris conscience de la tension que je peut avoir en permanence (surtout dans les épaules)
Moi qui me croyais détendu ... C'est fou ce qu'on peut apprendre sur soit avec la pratique des arts martiaux  #circonspect#
C'est dans toutes les disciplines que l'on voit cela. C'est notre propre incompétence qui nous conduit à cela. Mobiliser notre force est plus facile (instinctif ?) dans l'immédiat que d’appréhender le mécanisme (j'allais dire la subtilité, quelle grossièreté) de la technique.
La profondeur de la pensée ne peut s'exprimer que par la richesse des mots.

Hors ligne Guitou

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 96
  • Sagesse: 3
Re : le relâchement dans l'aïkido
« Réponse #8 le: avril 24, 2017, 22:56:16 pm »



Moi qui me croyais détendu ... C'est fou ce qu'on peut apprendre sur soit avec la pratique des arts martiaux  #circonspect#
[/quote]
C'est dans toutes les disciplines que l'on voit cela. C'est notre propre incompétence qui nous conduit à cela. Mobiliser notre force est plus facile (instinctif ?) dans l'immédiat que d’appréhender le mécanisme (j'allais dire la subtilité, quelle grossièreté) de la technique.
[/quote]

Avec le temps, on se rencontre à quel point le relâchement de manière global est essentiel dans la pratique.

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !