Auteur Sujet: Le bâton en Wing Chun  (Lu 1234 fois)

Hors ligne ombre en plein jour

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2493
  • Sagesse: 262
Re : Re : Le bâton en Wing Chun
« Réponse #20 le: novembre 10, 2017, 01:08:20 am »
C'est juste.

Je faisais une digression. Et de toute manière, quand il se passe un truc, on ne pense pas à sortir quoi que ce soit. C'est d'ailleurs trop long!

Tout à fait. Il faut que ce soit sorti avant, prêt à être déployer ;D

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Re : Re : Le bâton en Wing Chun
« Réponse #20 le: novembre 10, 2017, 01:08:20 am »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

C'est bientôt Noël ! Un dessin chinois offert pour commandes > 100€. Un cadeau surprise dans chaque commande. Cliquez ici pour en profiter !
* Jusqu'au 25 décembre

Hors ligne nipaipo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1660
  • Sagesse: 198
Re : Re : Le bâton en Wing Chun
« Réponse #21 le: novembre 10, 2017, 07:47:13 am »
Le simple fait d'être ceinture noire de quelque chose fait de toi une arme blanche aux yeux de la loi.

mmm...tu relayes une idée reçue, maintes fois entendue, mais qui n'en demeure pas moins fausse et archi-fausse...en droit français(et probablement dans la plupart des droits d'europe, par extension...puisque l'origine est la même), il n y a pas de caractérisation légale d'un pratiquant d'arts martiaux, quelque soit son grade...et pour cause, on juge un citoyen, des circonstances, pas des aptitudes...

d'ailleurs je souhaite bonne chance à qui voudrait trouver et prouver le grade d'un pratiquant supposé, étant donné la multitude de disciplines, fédérations délégataires ou non, agréées ou non...etc.

si tu ne me crois pas(et c'est ton droit), tous les textes de loi passés et présents sont disponibles sur le site www.legifrance.gouv.fr, je t'invite donc à chercher le texte auquel tu te réfères(et qui donc, comme je l'ai dit au-dessus, n'existe pas...).... #circonspect#

Hors ligne Heimere

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 42
  • Sagesse: 5
  • Sexe: Homme
    • AWCP
  • Pratiquant de: Wing Chun
Re : Re : Re : Le bâton en Wing Chun
« Réponse #22 le: novembre 10, 2017, 13:03:41 pm »
Le simple fait d'être ceinture noire de quelque chose fait de toi une arme blanche aux yeux de la loi.

mmm...tu relayes une idée reçue, maintes fois entendue, mais qui n'en demeure pas moins fausse et archi-fausse...en droit français(et probablement dans la plupart des droits d'europe, par extension...puisque l'origine est la même), il n y a pas de caractérisation légale d'un pratiquant d'arts martiaux, quelque soit son grade...et pour cause, on juge un citoyen, des circonstances, pas des aptitudes...

d'ailleurs je souhaite bonne chance à qui voudrait trouver et prouver le grade d'un pratiquant supposé, étant donné la multitude de disciplines, fédérations délégataires ou non, agréées ou non...etc.

si tu ne me crois pas(et c'est ton droit), tous les textes de loi passés et présents sont disponibles sur le site www.legifrance.gouv.fr, je t'invite donc à chercher le texte auquel tu te réfères(et qui donc, comme je l'ai dit au-dessus, n'existe pas...).... #circonspect#

Oui tu as raison c'est un raccourci. L'avantage de cet énoncé c'est que ça permet de comprendre que tu es pas traité de la même manière que les autres quand tu es supposé avoir une grande maitrise d'un art de combat. C'est beaucoup plus proche de la réalité que dire "mais non, allez-y, on s'en fiche que vous soyez supposés (c'est ce qui compte au final, ce que la société pense de tes capacités, pas leur réalité) savoir vous battre mieux que le reste de la population, personne en tiendra compte :P ". Pour moi ce petit "mensonge" est dans l'intérêt du pratiquant, si ça peut l'aider à garder la tête froide dans des situations normales du quotidien. Genre, ne pas aller chercher la bagarre à la première occasion parce qu'on se sent plus fort que la moyenne.

 Le juge tiendra de toute façon compte de tes capacités dans ton art martial/sport de combat, n'importe quel avocat en tirera profit pour te faire cracher des gros sous, du coup tes soucis vont largement s'aggraver, même si tu te sentais dans ton bon droit. De toute façon l'interprétation faite de la légitime défense en France n'est à mon avis pas en faveur des victimes. Bonne chance à toi si en plus tu es supposé avoir une "grande maitrise" d'un art martial. Il est évident que tu seras attendu au tournant sur la proportionnalité de ta riposte.

Donc oui, légalement c'est faux, après les mauvaises langues diront que le juge fait la loi ;)
"Quand le sage agit, il excelle à montrer sa capacité "

Pratiquant à l'association Wing Chun Paris :)
https://www.wingchunparis.com

Hors ligne mike-b

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 86
  • Sagesse: 12
  • Sexe: Homme
Re : Le bâton en Wing Chun
« Réponse #23 le: novembre 10, 2017, 13:51:23 pm »
On dévie un peu du sujet...

Mais bon, peut-être est-ce nécessaire. En tout cas,j'ai jamais eu besoin d'utiliser mon art en tant que tel dans la rue. J'estime que c'est un recours nécessaire seulement lorsque le processus vital est menacé et il y a de la marge. Cette attitude m'a toujours éviter des emmerdes et avec un peu de jugeote la plupart des embrouilles se règles avec les mots et une gestuelle adaptée. Pas d'agressivité, mais pas de victimisation non plus. Etre à l'écoute m'a souvent permis de détourner l'altercation sur le plan verbal et sur des sujets extérieurs à la situation.
Evidemment, si on a affaire à des gens déterminés ou une personne timbrée, (on le sait très vite) la fuite toute bête demeure le meilleur moyen pour éviter un combat fondamentalement débile. C'est facile à dire, mais dans ces moments là, rangez l'ego, car rien ne se passe comme prévu.

Sinon, je m'amuserais bien à adapter le bâton long du wing chun à la pratique d'un jo! Bon, j'ai encore du temps car je ne sais absolument rien du bâton en wing chun. Mais voilà, je ne peux m'empêcher d'être curieux, d'essayer et de chercher...

Hors ligne nipaipo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1660
  • Sagesse: 198
Re : Re : Re : Re : Le bâton en Wing Chun
« Réponse #24 le: novembre 10, 2017, 17:56:07 pm »
Oui tu as raison c'est un raccourci.

NON....ce n'est pas un raccourci... c'est simplement faux...mais je m'attendais à cette réaction, tant ce genre de mythe est integré dans l'inconscient collectif(c'est comme le coup des lames qui sont autorisées si elles ne sont pas plus longue que la paume...)...y a comme ça des légendes urbaines qui se perpétuent, on ne sait pas d'où ça vient, personne n'a d'exemple concret pour l'étayer, hormis une référence à l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme, qui croit avoir vu l'ours une nuit sans lune, par temps de brouillard...

là où c'est très problématique à mon avis, à titre individuel, c'est qu'on officie dans des disciplines au sein desquels la progression est largement influencée par notre rapport à la réalité, à ce qui est vérifiable ou pas...

Citer
L'avantage de cet énoncé c'est que ça permet de comprendre que tu es pas traité de la même manière que les autres quand tu es supposé avoir une grande maitrise d'un art de combat.


je crois que tu n'as pas compris...c'est bel et bien une idée reçue...et encore une fois, je te propose de le vérifier concrètement, de manière très simple...
cite moi un cas concret, avec verdict, jugement, date, lieux et identité des personnes impliquées vérifiables, où il est dit à quelque moment que se soit, par le juge ou les avocats qu'être pratiquant est une circonstance aggravante...

je te souhaite bien du plaisir...il ne s'agit pas de me croire...il s'agit de vérifier ce qu'on pense être juste...

encore une fois, j'insiste...
1) il n y a pas de textes
2) c'est compliqué à vérifier
3) étant donné la masse de dossiers à traiter, les instances légales(que se soit les juges ou les avocats) ont bien d'autres choses à faire que de remonter tout le passé d'un individu pour voir si par hasard, il aurait pas fait du judo à 12 ans, pour chaque rixe ayant lieu sur le territoire...

à la limite, s'il y a un mort, on prendra peut-être le temps de creuser un peu plus les choses, mais dans un tel cas, la pratique ou non devient peut-être plus encore, le cadet des soucis(le gars n'est pas plus mort avec un pratiquant d'AM qu'il ne l'est avec monsieur tout le monde...)...
pourquoi? comment? dans quelles circonstances? ça, ça va être creusé oui...et la proportionnalité de la riposte, telle qu'elle apparait dans le texte sur la légitime défense, n'a pas non plus avoir avec les aptitudes des uns et des autres...on juge des moyens employés au regard du risque encouru(létal ou non, immédiat ou non)...

ceci étant posé(et je n'y reviendrai plus, parce que bon, je propose du savoir à ceux voulant apprendre, je laisse les croyances à ceux se limitant à croire...), il serait bon aussi d'aborder ce genre de choses avec un peu d'humilité... parce que crier au risque d'assassinat, comme si il y avait des tueurs en puissance plein les dojos, je me marre doucement... à l'heure actuelle, le principal risque d'une majorité de pratiquants sur le territoire, dans une situation de conflit, c'est d'en prendre plein la gueule pour pas un rond  ::)

on est pas dans un film et n'est pas jean-claude vandamme qui veut  :-o~
« Modifié: novembre 10, 2017, 18:07:28 pm par nipaipo »

Hors ligne Heimere

  • Oeuf de dragon
  • *
  • Messages: 42
  • Sagesse: 5
  • Sexe: Homme
    • AWCP
  • Pratiquant de: Wing Chun
Re : Le bâton en Wing Chun
« Réponse #25 le: novembre 10, 2017, 23:09:43 pm »
Dis donc, tu sembles être un grand juriste, tout à fait compétent. On voit que tu maitrises ton sujet, c'est remarquable. :D Clairement tu en connais plus sur le droit que tous les profs que j'ai eu et que tous les praticiens que j'ai rencontré. Merci de tes lumières.

 (Je précise que ta posture de Celui Qui Sait est drôlement bien jouée :D )

 Lorsque j'étais à la fac des praticiens m'ont dit que la pratique martiale/sport de combat était prise en compte par le juge même si pas explicitement mentionné, de toute façon il a son intime conviction. Parce que oui le juge est pas obligé de livrer totalement sa pensée dans les motifs… Par ailleurs des amis avocats m'ont régulièrement dit qu'ils joueraient forcément là dessus pour tenter d'obtenir gain de cause. Enfin tu es bien au courant qu'un avocat va chercher le moindre détail possible pour faire pencher la balance en faveur de son client. Pour le coup, c'est un moyen en or :D Sinon en règle générale, tu es au courant que le juge peut utiliser son interprétation comme il veut pour faire dire à la loi ce qu'il veut ? CF toutes les interprétations contra legem que font les juridictions dans de multiples domaines, y compris la Cour de Cassation (oui j'ai eu des profs assez critiques du droit français alors ils aimaient bien nous faire commenter des motifs contra legem haha) C'est pour ça qu'il y a……… la possibilité de faire appel ! :D Les juges sont des hommes… le coup du "juge bouche de la loi" c'est un fantasme, il faut arrêter :)

 Très sérieusement, tu pensais que jamais sur le territoire français il n'avait été rendu de décision dans laquelle une juridiction prend en compte le fait qu'un bonhomme pratique les arts martiaux ? Et tu penses sérieusement que les avocats/juges ont un oeil expert sur les arts martiaux et savent que tous les pratiquants sont pas des machines de guerre ? Où sont cachées les caméras ? :D

Je résiste pas à citer ici l'avocat écrivant le billet ci-dessous : "Le salarié en question était ceinture noire deuxième dan en karaté et ceinture noire deuxième dan en aïkido.
À ce niveau de compétence, un pratiquant d’arts martiaux peut faire ce qu’il veut avec son agresseur : il peut le repousser, le blesser sans gravité, le blesser très sérieusement et même le tuer." :D

PS : ça m'a pris 15s de trouver ça sur google : j'ai mis plus de temps à écrire ce messager que trouver une source, mais je me suis bien amusé à l'écrire, ça m'a rappelé le temps où j'étudiais le droit. Par ailleurs cet échange bon-enfant est selon moi enrichissant, et pour toi et pour moi. Que nos conceptions soient différentes ça peut se comprendre, tu rappelles des choses intéressantes que je salue, notamment à la fin de ton message, quand tu parles d'humilité et moi je rappelle que les fantasmes de la société peuvent très bien aussi être ceux des juges. Après tout, un juge n'est rien de plus qu'un homme :)

https://www.village-justice.com/articles/Quant-droit-travail-percute-les,20217.html
« Modifié: novembre 10, 2017, 23:17:24 pm par Heimere »
"Quand le sage agit, il excelle à montrer sa capacité "

Pratiquant à l'association Wing Chun Paris :)
https://www.wingchunparis.com

Hors ligne mike-b

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 86
  • Sagesse: 12
  • Sexe: Homme
Re : Le bâton en Wing Chun
« Réponse #26 le: novembre 11, 2017, 00:03:48 am »
Néanmoins, la moindre lame est strictement interdite! Que la lame mesure 1cm ou 30cm, c'est pareil. Si on t'arrête avec ne serait-ce qu'un porte-clés muni d'une petite lame rikiki, le flic peut te la confisquer et biensur te faire ch...... la réalité dément ce que je dis, car les flics ne se prennent pas la tête pour si peu (paperasse etc trop chère, trop fastidieuse pour une lame de 2cm).

Là où il vont te prendre la tête c'est si tu as fait usage de cette mini lame (pour te défendre ou pas).

Le fait de faire des arts martiaux est un argument utilisable contre toi, mais pas une condition qui te catégorise en soi. Cela peut se ranger dans les circonstances aggravantes, mais rien de plus.

De toute manière, il est vain de discuter de ça ici puisque chaque affaire est unique et ne dépend pas de nos avis personnels, mais de celui du juge et des institutions. En attendant, nous sommes des artistes, alors vivons avec art et laissons les basses considérations du droit à ceux qui en sont l'objet.

Pax.

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !