Auteur Sujet: Siu Lim Tau, toujours et encore Siu Lim Tau  (Lu 2117 fois)

Hors ligne Le promeneur

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1508
  • Sagesse: 148
  • Sexe: Homme
Re : Siu Lim Tau, toujours et encore Siu Lim Tau
« Réponse #30 le: novembre 29, 2017, 08:33:42 am »
Citer
le livre des changements ne ferait pas mieux ! :)

A choisir je "prends" le Yi King


 :)

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Re : Siu Lim Tau, toujours et encore Siu Lim Tau
« Réponse #30 le: novembre 29, 2017, 08:33:42 am »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

C'est bientôt Noël ! Un dessin chinois offert pour commandes > 100€. Un cadeau surprise dans chaque commande. Cliquez ici pour en profiter !
* Jusqu'au 25 décembre

En ligne mike-b

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 137
  • Sagesse: 16
  • Sexe: Homme
Re : Siu Lim Tau, toujours et encore Siu Lim Tau
« Réponse #31 le: novembre 29, 2017, 11:07:15 am »
avec les baguettes?   ... ou fourchette, couteau?

Bon d'accord, je sors.   |*-p

Hors ligne ombre en plein jour

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2519
  • Sagesse: 267
Re : Re : Siu Lim Tau, toujours et encore Siu Lim Tau
« Réponse #32 le: novembre 29, 2017, 12:54:50 pm »
Fausse manip. :-[
« Modifié: novembre 29, 2017, 13:22:32 pm par ombre en plein jour »

Hors ligne ombre en plein jour

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2519
  • Sagesse: 267
Re : Siu Lim Tau, toujours et encore Siu Lim Tau
« Réponse #33 le: novembre 29, 2017, 13:23:03 pm »
D'où ma question... si tu as une bonne traduction du tao te king, partage les réfs, cela m'intéresse.

Une bonne traduction? #circonspect#

Sachant qu'il est impossible de rendre en français l’extraordinaire polysémie du chinois classique, polysémie dont les auteurs usent et abusent à ravir. Mais polysémie qui invite le lecteur à tracer son chemin dans la foret des sens possibles: ce sont des textes dont il faut se servir, qu'il faut en quelque sorte activer, et non lire comme parole d'évangile (mais il y a tout lieu de supposer que les Évangiles aussi demandaient à être activées pour rendre leur sens).

Sachant qu'il est impossible de saisir la densité et la multiplicité de sens du texte sans connaissance de son intertextualité (les textes auxquels il fait polémiquement allusion, polémiques sous-entendues mais évidentes pour les lecteurs antiques; les textes supposés connus qui sont le fond sur lequel s'inscrit le Laozi), le contexte de pratiques diverses, les écoles philosophiques du temps...

Bref pour interpréter (et détourner éventuellement - l'histoire du taoïsme religieux ne manque pas d'ailleurs de détournements assez extravagants qui sont certainement des trahisons) à sa façon, il faut déjà avoir une certaine connaissance de ce qui est effectivement dit dans le texte.

L'édition habituelle du Laozi est celle d'un jeune et brillant philosophe de la période des Trois Royaumes, mort prématurément, Wang Bi (226-249) associé à l’École du mystère (Xuanxue 玄學). Il a édité et commenté le Laozi et le Yi Jing. La pensée qu'on attribue aux auteurs anonymes du Laozi est donc souvent fondée largement sur l’interprétation de Wang Bi (par ses choix syntaxiques d'abord).

Mais on a découvert en 1972 à Mawangdui dans le Hunan et en 1993 à Guodian, dans le Hubei, des versions beaucoup plus anciennes, qui contiennent d'importantes variantes, un ordre différent...

Sachant tout cela, quelle traduction choisir? ???

Pour ma part, j'ai un peu plus d'une 20aine de traductions, des amis sinologues que je peux mettre à contribution, et - à force de lire, de comparer, de vérifier - quelques notions très sommaires mais tout de mêmes utiles de chinois classique.

D'abord, je recommande d'avoir plusieurs traductions. Cela me parait indispensable; c'est la meilleure façon de comprendre les difficultés et les richesses de la polysémie, et l'impossibilité d'une traduction définitive.

Pour l'exactitude philologique, je recommanderais la traduction de Rémi Mathieu. Elle prend en compte les 3 versions les plus connues ("la version reçue" cad celle de Wang Bi, et les versions les plus complètes de Mawangdui et de Guodian). Les notes, abondantes, aident à s'y retouver et à comprendre le sens.
Mais le style du rendu est hideux, lourd, besogneux, et souvent pas clair du tout pour qui ne connait pas déjà le sens. C'est la rançon de la recherche de littéralité.
Lao tseu, Le Daode jing "Classique de la voie et de son efficience", trad. Rémi Mathieu, 2008.

J'aime bien la traduction d'Arthur Waley (1889-1966), déjà ancienne mais qui est claire et élégante et dont les commentaires  et l'introduction restent d'une grande aide pour qui aborde le sujet. Elle correspond à la "version reçue".
The Way and Its Power, Lao Tzu's Tao Tê Ching and Its Place in Chinese Thought
, translated et edited by Arthur Waley, 1958.[/color]

La version de François Houang et Pierre Leyris (bilingue) est très utilisable et existe en poche dans la collection Point des Editions du Seuil. C'est la "version reçue"
Lao-Tzeu, La Voie et sa vertu, Tao-tê-king, Textes chinois présentés et traduits par François Houang et Pierre Leyris, 1979.

Ma traduction préférée, celle qui, à mon avis, rend le mieux la vitesse du texte, son humour, son insolence, sa concision, sa très puissante expressivité et son inspiration (dimensions essentielles dans une communication immédiate, intuitive et taoïsante) est celle de Jean Levi. Il a parfois des solutions et des partis pris qui peuvent surprendre mais qui, finalement, sur le fond sont très productifs (comme lorsque il glisse mine de rien dans sa traduction une citation de Gérard de Nerval, qui curieusement correspond au sous-texte). Levi a le talent "d'ouvrir" le mots, de faire sentir leurs implications et sous-entendus. C'est la version de Mawangdui.
Le Lao-tseu suivi des Quatre canons de l'Empereur Jaune, Traduction et commentaires de Jean Levi, 2009.

Au passage, j'indique que la meilleure traduction française actuelle du Zhuangzi est celle de Jean Levi:
Les Œuvres de Maître Tchouang, traduction de Jean Levi, 2010.
Il faut prendre cette 2ème édition de 2010 (la 1ère est de 2006) pour les Annexes, qui contiennent la correspondance amicale de Jean Levi et Jean-François Billeter sur la traduction (souvent ils ne sont pas d'accord et c'est passionnant).

Voilà, ouf ;D

« Modifié: novembre 29, 2017, 13:26:40 pm par ombre en plein jour »

En ligne mike-b

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 137
  • Sagesse: 16
  • Sexe: Homme
Re : Siu Lim Tau, toujours et encore Siu Lim Tau
« Réponse #34 le: novembre 29, 2017, 21:19:47 pm »
waahouh!
Je le redirai jamais assez... mais qu'il est bon de n'être qu'un débutant. Tout reste à apprendre! Encore un gros merci OEPJ!!
J'ai la version du seuil que j'aime bien... la version à 2euro que je n'aime pas (celle avec un citron).

Me voilà donc renseigné. Je vais opter pour l'étude de R.Mathieu Lao tseu, Le Daode jing "Classique de la voie et de son efficience", trad. Rémi Mathieu, 2008. et dela traduction de Levi...

Evidemment, je ne peux manquer de relire le tchouang tseu... j'ai également une traduction, mais je ne rechignerai pas à me replonger dans une nouvelle.


J'espère dire moins de conneries après ça...   ;)

J'ai l'un de mes amis en doctorat d'anthropologie qui fait une thèse sur les convoi en Chine du nord, période fin 19ème. Il connait le chinois classique... lui même m'a fait part de la difficulté du laozi... vos paroles se rejoignent!
Il m'a conseillé pour commencé le petit livre du seuil "Lao tseu et le taoïsme" de Kaltenmark, Max...

谢谢

Hors ligne ombre en plein jour

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2519
  • Sagesse: 267
Re : Re : Siu Lim Tau, toujours et encore Siu Lim Tau
« Réponse #35 le: novembre 29, 2017, 22:52:22 pm »
J'ai l'un de mes amis en doctorat d'anthropologie qui fait une thèse sur les convoi en Chine du nord, période fin 19ème. Il connait le chinois classique... lui même m'a fait part de la difficulté du laozi... vos paroles se rejoignent!
Il m'a conseillé pour commencé le petit livre du seuil "Lao tseu et le taoïsme" de Kaltenmark, Max...

Le petit livre de Kaltenmark date un peu, mais il est excellent ;-)p

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !