Auteur Sujet: L'aspect mental et émotionnel dans les cours.  (Lu 297 fois)

Hors ligne niveau 2

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1656
  • Sagesse: 113
L'aspect mental et émotionnel dans les cours.
« le: avril 08, 2018, 20:56:25 pm »
 Donc quel est l'approche des instructeurs pour renforcer le mental des élèves, et que font les instructeurs pour le côté émotionnel des élèves.
C'est un sujet qui m'intéresse.

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

L'aspect mental et émotionnel dans les cours.
« le: avril 08, 2018, 20:56:25 pm »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine


Hors ligne mike-b

  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 474
  • Sagesse: 47
  • Sexe: Homme
Re : L'aspect mental et émotionnel dans les cours.
« Réponse #1 le: avril 08, 2018, 22:01:33 pm »
+1 !!!

Hors ligne mike-b

  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 474
  • Sagesse: 47
  • Sexe: Homme
Re : L'aspect mental et émotionnel dans les cours.
« Réponse #2 le: avril 08, 2018, 22:29:35 pm »
Puis-je donner un avis? Je suis un élève, donc mon regard est incomplet et je me trompe peut-être...

Je m'entraine beaucoup seul, puisque je vois mon prof seulement une journée par semaine... tsss foutu taf de m.... Je le précise car ma vision est probablement biaisée.

Du coup, le cours, selon moi, ne commence pas lorsqu'on pose le pieds sur le "tatami", ni ne s'arrête quand on sort des vestiaires. Pour moi, le cours commence justement quand on en sort des vesitaires et ne s'arrête que lorsqu'on pose le pieds sur le "tatami"!

L'entrainement solitaire, chez soi, est selon mon avis la part la plus importante de la pratique. C'est justement ce travail quotidien qui s'étends partout, du taf, en passant par les courses ou en marchant, qui permet de travailler l'aspect mental de sa pratique.
L'attention est pleine et n'est pas "distraite" (si je puis dire) par un prof (et ce, avec tout le respect qui lui est du!), mais plutôt sur soi.
L'introspection est aiguisée par l'entrainement solitaire. Les remises en quesiton, les découragements passagers, les petites victoires personnelles, les combats imaginaires, tout ça contribue à l'aspect mental.

L'émotionnel se gère également au quotidien, lors des conflits avec des inconnus (même si ce n'est que verbal et idiot), au taf (car il faut alors être rusé et sournois), avec la famille (car il faut être magnagnime et juste), avec les proches (car il faut être compatissant) etc... La gestion de la peur, du stress etc s'apprivoisent en tout lieu et tout moment.

Toutefois, je pense que certains exercices de mise en situation sont nécessaires et bénéfiques. Or, si l'on ne peut pas bénéficier de tels exercices, est-ce à nous-mêmes d'aller vers des zones d'inconfort?
Cela ne veut certainement pas dire "adopter des conduites à risque", mais vaincre ses angoisses, affronter plutôt que fuir etc. J'y vois quelque chose de plus subtil qu'une bagarre...

Néanmoins, pour en revenir aux cours (dojo, kwoon, parc) aller de temps en temps chatouiller les zones d'inconfort est primordial!


Hors ligne niveau 2

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1656
  • Sagesse: 113
Re : L'aspect mental et émotionnel dans les cours.
« Réponse #3 le: avril 08, 2018, 22:48:02 pm »
Je crois qu'un instructeur doit agir sur ses élèves au bons moments et par le travail seul l'élève n'arrirera pas au mêmes résultats.

Hors ligne Le promeneur

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1596
  • Sagesse: 155
  • Sexe: Homme
Re : Re : L'aspect mental et émotionnel dans les cours.
« Réponse #4 le: avril 08, 2018, 23:27:12 pm »
Je crois qu'un instructeur doit agir sur ses élèves au bons moments et par le travail seul l'élève n'arrirera pas au mêmes résultats.
oo
 #circonspect# notre prof nous disais je vous montre, explique,  "corrige" ...etc. mais je ne suis pas a l'intérieur de vous.
 Le "déclic" ne peut venir que de l'élève.
Mes premières années je pratiquais tranquillement,  cool, c'était un petit loisir comme un autre, incapable de retenir les plus simples kata, jusqu'au jour ou j'ai compris que si je voulais continuer il fallait que je me prenne en main et "travailler" chez moi après les cours (valable pour toute activité) . Là ou le prof m'a un peu "forcé la main" c'est quand il m'a pris a part pour me préparer pour passer la C.N.  , dont d'ailleurs au départ je ne voulais pas et quand même accepté pour ne pas le décevoir,  de même en fin de compte une "expérience" de passer devant un jury   8)

Donc tout le meilleur prof que l'on peut trouver,  il montre le "chemin" et c'est a soi même de se motiver , travailler,  surmonter parfois ses doutes...etc.

 ;)

Hors ligne niveau 2

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1656
  • Sagesse: 113
Re : L'aspect mental et émotionnel dans les cours.
« Réponse #5 le: avril 08, 2018, 23:35:59 pm »
Je ne crois pas que surmonté ses doutes seul est la même chose que surmonté les doutes que l'instructeur provoque dans un cours.

Hors ligne Le promeneur

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1596
  • Sagesse: 155
  • Sexe: Homme
Re : L'aspect mental et émotionnel dans les cours.
« Réponse #6 le: avril 08, 2018, 23:52:55 pm »
Quand je parle de doute (je pense que chacun a pu parfois avoir un coup de"mou") je parle de soi même,  par contre si c'est douter du prof (ce n'était pas mon propos) la solution la fuite s' il n'y a pas la confiance

Hors ligne lsd

  • Dragon Titan
  • *
  • Messages: 6003
  • Sagesse: 243
  • https://image.thanhnien.vn/665/uploaded/minhnguyet
Re : L'aspect mental et émotionnel dans les cours.
« Réponse #7 le: avril 09, 2018, 00:43:37 am »
aspect mental et émotionnel   #circonspect# j'ai eu a faire avec mes instructeurs en pleins cours et au dehors des cours  !!!SOS!!! pour répondre  et satisfaire mon égo je dois me mettre en avant ,parler aussi de mes instructeurs pffff et puis c'est du passé tout ça ,bref je vais raconter une deuxiéme fois une même histoire ,le temps ou j’apprenais les principes d'une des branches du wing chun viet j'étais jeune et un peu con .....en ce temps-là j'avais un copain arrogant qui pratiqué le shotokan et judoka par dessus le marché ....qui n'hésité pas a me lancer son fameux mawashi  ou le ura mawashi et lsd avec son vinhxuan ying était incapable de réagir  #larmes# aprés cette déception de taille j'avais rdv avec mon maître pour bavarder un peu ....bref je le rencontre et ce dernier remarque que j'étais moins bavard que d'habitude ....
le maître /tu vas bien lsd
lsd /oui ....je vais bien merci ...
le maître /pas de question aujourdhui ...
lsd /non ....
mon maître sent qu'il y'a un truc qui ne cloche pas ...ques qui se passe  ,je répond un peu avec disons mélancolie que je vais bien  ,mon maître insiste ....raconte moi ce qui se passe ...
je raconte alors mon histoire celle de ce copain et mon sentiment d'humiliation pour n'avoir pas su quoi faire face a des coups de pieds puissants du shotokan karaté do ...... (a suivre )
////En plus tous les styles sont inter relier en eux.  Et le ‘’mauvais quelque chose’’ peut cacher quelque fois un trésor.////(niveau 2////

Hors ligne Le promeneur

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1596
  • Sagesse: 155
  • Sexe: Homme
Re : L'aspect mental et émotionnel dans les cours.
« Réponse #8 le: avril 09, 2018, 01:14:29 am »
Un prof enseigne,  mais doit avoir l'oeil sur la progression des élèves,  mais aussi sur "l'ambiance" (autre sujet sur le respect et la rigueur) . Sur ton témoignage, le prof (je ne critique pas) aurait du s' apercevoir du problème.  Mon prof était très observateur et avait vite fait de régler les débordements,  ce qui est normal .
Ceci dit, j'ai toujours rencontré des "gros bras"  d'ou le respect et qu'il y est une discipline pour contrer ceux ne comprennent pas les valeurs de leur AM

 ;)

Hors ligne niveau 2

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1656
  • Sagesse: 113
Re : L'aspect mental et émotionnel dans les cours.
« Réponse #9 le: avril 11, 2018, 17:12:16 pm »
Moi pour les ''gros bras'' quand j'étais plus jeune (entre 40 et 50 ans) je les prenait comme cible afin de démontrer la ''force proche'' sur leurs sternums.  La magie s'oppérait, ils ne revenaient plus.
Aujourd'hui j'utiliserais une autre méthode.
La ''ruse du renard''.

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !