Auteur Sujet: De la raideur à la souplesse  (Lu 1661 fois)

Hors ligne MiKe "白鬼"

  • Dragon guerrier
  • *
  • Messages: 914
  • Sagesse: 65
  • Sexe: Homme
De la raideur à la souplesse
« le: avril 27, 2018, 13:00:21 pm »
Bonjour, j'aimerais ouvrir un tread sur un sujet important mais pas souvent abordé, ou alors de manière superficielle ou éparse.

N'avez-vous pas remarqué lors d'un contact avec un partenaire qui ne pratique pas ou seulement depuis peu, la raideur quasi instantanée de ses bras?

On a beau les rassurer, quoi que l'on dise, que l'on tente le tui shou ou le chi sau , qu'on aborde d'autres mouvements harmonieux avec les bras, en formant des cercles, des spirales et surtout ne nécessitant aucune force mais seulement de la souplesse et du laisser-aller, on arrive trop souvent au même scénario: crispation, résistance, un peu de méfiance certainement et beaucoup de volonté de contrôle... et pourtant, s'ils savaient que ce sont tous ces ingrédients qui permettent justement leur perte de contrôle...

J'aimerais échanger ici les divers méthodes de décrispation (pour soi ou pour autrui) dans le cadre des arts martiaux. Discuter des méthodes de relax musculaire afin d'atteindre cette élasticité caractéristique (≠ de la mollesse ou de la flasquitude!!) que l'on peut sentir chez les pratiquants confirmés.

J'aimerais également comprendre les mécanismes biologiques, l'aspect physiologique ou anatomique d'une telle crispation initiale, combien même la volonté aspire au contraire? Élasticité du poing, du geste "attaque-défense en un", du déplacement etc...


Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

De la raideur à la souplesse
« le: avril 27, 2018, 13:00:21 pm »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine


Hors ligne ombre en plein jour

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2850
  • Sagesse: 307
  • Pratiquant de: wing chun
Re : De la raideur à la souplesse
« Réponse #1 le: avril 27, 2018, 14:09:19 pm »
Il y a des entrainements qui ont aboutit à une compacité musculaire qui fait qu'avec la meilleure volonté du monde le pratiquant ne peut pas se "décrisper" (très caractéristique chez ceux qui passent du shotokan au wing chun) tant qu'un entrainement différent n'a pas modifié la fibre.

Il y a aussi le cas de gens parfaitement détendus dont les avants bras maigres vont produire une impression de dureté, de fer.

Pour se détendre... il faut se détendre. L'image intérieure la plus efficiente, c'est: "se débarrasser de sa force". Par exemple, frapper en y mettant le moins de force possible mais le plus de poids possible. Moins de force encore. Encore moins...  ;D

Laisser tomber son bras, comme un bras mort.

Demander à un partenaire de chasser votre garde. Ne pas résister. Laisser la bras tourner au niveau du coude.

L'image du marteau est assez bonne aussi: on ne plante pas un clou en crispant les muscles.

Tout cela doit aller avec un travail des tendons et un travail d'ouverture articulaire (c'est dans les formes en général).

Le plus important, en particulier pour les pratiquants de wing chun:
Ne pas faire les formes en crispant, ne pas marquer d'impact au terme des frappes. Les faire très doucement et sans force.
Et hop!

Hors ligne MiKe "白鬼"

  • Dragon guerrier
  • *
  • Messages: 914
  • Sagesse: 65
  • Sexe: Homme
Re : De la raideur à la souplesse
« Réponse #2 le: avril 27, 2018, 14:26:13 pm »
Citer
Il y a aussi le cas de gens parfaitement détendus dont les avants bras maigres vont produire une impression de dureté, de fer.

Je connais cette caractéristique, mais pas au niveau des bras!  ;)
hum... non c'est plutôt au niveau du gainage du tronc. Je suis plutôt fin, donc musculairement sec, et le fait de toujours se déplacer en vélo ou en marchant rapidement a gainé les abdos et le dos. Résultat, certains croient toujours que j'suis crispé quand il me donne un coup. Mais en fait non...

j'ai remarqué aussi le souci shotokan. Mais que dire d'un aikidoka? Cela m'a frappé. s'enrouler les bras l'un autour de l'autre en tourbillonnant (mouvement circulaire vers l'intérieur, si tu vois ce que je veux dire), un peu comme certains chi-sau vietnamiens très souples, a été une expérience qui m'a beaucoup fait réfléchir sur cette crispation. La personne n'est pas quelqu'un de sec, et pas de bras "en fer".
Elle fait aussi du kenjutsu. J'imagine qu'il en faut de la souplesse pour atteindre rapidité et fluidité! Idem en aikido!

Cela m'a frappé car ce n'est pas la première fois, et même lorsqu'on dit clairement de se détendre et de laisser aller les rotations, je ressens alors chez lui tout plein de nœuds et de résistances. Le mouvement n'est pas fluide comme avec mon prof par exemple, et pourtant, cet aikidoka ne débute pas! J'ai rencontré le même problème avec un ami qui fait de la grue chez Plée. Je n'ai pas rencontré ce souci chez un pratiquant de taichi (un ami de longue date que j'ai en commun avec Raphaël-No, sur kwoon).






Hors ligne Le promeneur

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1833
  • Sagesse: 168
  • Sexe: Homme
Re : De la raideur à la souplesse
« Réponse #3 le: avril 27, 2018, 15:23:16 pm »
pakua, hsing i, taichi, chacun a des exercices préparatoires :rotations, torsions, balance, équilibre, vrilles, plasticité...etc je ne peux pas tout expliquer cela ici trop long. Par  contre quand un autre lieu arrivera a ré-ouvrir  ;)  (ko) tu peux aller voir dans les dossiers que j'ai ouvert  ;)

Hors ligne MiKe "白鬼"

  • Dragon guerrier
  • *
  • Messages: 914
  • Sagesse: 65
  • Sexe: Homme
Re : De la raideur à la souplesse
« Réponse #4 le: avril 27, 2018, 16:07:45 pm »
dozê.
多謝

Hors ligne nipaipo

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1746
  • Sagesse: 208
Re : De la raideur à la souplesse
« Réponse #5 le: avril 27, 2018, 16:23:59 pm »
je ne partage pas forcément l'avis d'ombre quant à la crispation ou l'impact dans les frappes, dans les formes...il y a des tas de styles qui font appel à un travail en impact et/ou contraction dans les formes, pour des raison de travail tendineux et qui ne sont pas forcément raides/crispé dans l'application...

pas plus convaincu par le "faites de mouvements relachés"...

je pense qu'il faut entrevoir un point important...la crispation, la raideur...ce ne sont pas des phénomène indépendants...ce sont globalement des conséquences d'une absence de structure, d'une déficience des trajectoires...

parce que le corps est incapable de conserver une cohérence en leur absence, il essaye par réflexe, d'y pallier en se raidissant...

c'est là où, dans une certaine mesure, "travailler relâché", ce qui est en général une manière diplomatique pour désigner un travail sans aucune forme de résistance, peut avoir exactement l'effet inverse de celui recherché...car on ne travaille pas ou peu la structure pendant ce temps...on cultive donc une impression de relâchement qui, soit évolue vers la mollesse, soit disparait au profit d'une crispation à la première sollicitation(car il s'agit bien d'appliquer face à une résistance, à l'arrivée)...

ça ne veut pas dire que je ne trouve aucun intérêt au travail relâché, entendons nous bien...mais c'est pas donné à n'importe qui et je doute justement que ce soit le plus indiqué pour qui a des problèmes à ce niveau...

un travail en pression/résistance, en s'imposant le mouvement, me semble nettement plus productif...

Hors ligne MiKe "白鬼"

  • Dragon guerrier
  • *
  • Messages: 914
  • Sagesse: 65
  • Sexe: Homme
Re : De la raideur à la souplesse
« Réponse #6 le: avril 27, 2018, 18:40:42 pm »
Citer
.il y a des tas de styles qui font appel à un travail en impact et/ou contraction dans les formes, pour des raison de travail tendineux et qui ne sont pas forcément raides/crispé dans l'application...

Cela me fait penser à sanchin, goju-ryu, alternant dur et souple. Essentiel. Je pense au travail isométrique aussi....

Mais bon, laissons ça de côté pour l'instant pour ceci :

Citer
c'est là où, dans une certaine mesure, "travailler relâché", ce qui est en général une manière diplomatique pour désigner un travail sans aucune forme de résistance, peut avoir exactement l'effet inverse de celui recherché...

Je ne suis pas d'accord. Il doit y avoir résistance, mais seulement lorsque tu sens subtilement l'amorce du mouvement adverse pour entrer dans ta sphère. Le relâchement pendant la phase circulaire neutre (je ne sais pas si c'est clair dit comme ça), lors d'un chi-sau par exemple, permet d'écouter, d'être en harmonie et de rester ouvert. A aucun moment on ne doit se "laisser-faire" ou pire... "résister". Le mouvement est comme deux eaux qui se mélangent. L'étreinte est fluide... si l'exercice est bien fait, le contact est subtil et minimal. Dès lors où l'on "appuie" ou l'on "se décolle", on donne une info. Les eaux éclatent, l'étreinte aboutit et on se retire (*).

Citer
car on ne travaille pas ou peu la structure pendant ce temps...

Si... la structure est toujours là! On est debout, assis, allongés si tu veux. La structure demeure. Le moindre mouvement des mains est en fait un mouvement corporel entier. On donne l'impression de ne pas bouger... mais tout est en mouvement. La rotation des mains en chi-sau ou en tourbillon intérieurs dans chaque main nécessite un ancrage au sol, du moins en wing chun. Ce n'est pas pour rien que la position de base est tant travaillée dans les formes ainsi qu'en chi-sau.
La structure est ce qu'on travaille en premier dans ces exercices: avant de mélanger, on apprend à prendre conscience de sa sphère. Dès qu'une force cherche à pénétrer, on offre en retour la même. Ni plus, ni moins.
Ne retiens, ni ne repousse. C'est cela la structure de départ, du moins dans mon école.

Citer
on cultive donc une impression de relâchement qui, soit évolue vers la mollesse, soit disparait au profit d'une crispation à la première sollicitation(car il s'agit bien d'appliquer face à une résistance, à l'arrivée)...

Si cela arrive, c'est dommage. La mollesse est un échec. Il faut alors reprendre tout depuis le début. La sollicitation entraine une réaction, mais jamais de crispation. La mise en action du corps par une sollicitation est fluide et en harmonie avec la sollicitation. Le seul moment où tu peux percevoir une sorte de crispation, est le moment de l'impact. L'impact est une pénétration. et personne ne pénètre de façon crispée. Le corps n'est pas flasque, mais élastique, c'est à dire souple et ferme. La fermeté garantit une structure adéquate pour pouvoir pénétrer et la souplesse une adaptation pour en optimiser l'efficience.

Plus concrètement, donner un coup crispé ou tenter de dévier un coup en étant crispé c'est enrayer la machine. La fermeté du corps (coude lourd, zone scapulaire cohérente, taille, hanche, nuque (très important) et tout le bordel) permet l'élasticité des avant-bras et donc une haute adaptabilité des formes afin de pouvoir au final frapper ou dévier un coup (en frappant) et le tout avec fluidité jusqu'au moment décisif, explosif et sans retour qu'est l'impact. Ensuite on recommence.



* tous ces termes à connotation sexuelle sont volontaires. Toute boxe présuppose le contact. Le contact le coprs. Le corps est fonctionnel et économe (comprendre radin). Si baiser fonctionne avec tel groupes de muscles, tendons, fascias, souffle, tout ce que vous voulez, alors frapper utilise la même voie.
« Modifié: avril 27, 2018, 18:50:31 pm par mike-b »

Hors ligne niveau 2

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2929
  • Sagesse: 108
Re : De la raideur à la souplesse
« Réponse #7 le: avril 27, 2018, 18:45:58 pm »
Est-ce que la mollesse est un échec dans toutes les situations?

Hors ligne MiKe "白鬼"

  • Dragon guerrier
  • *
  • Messages: 914
  • Sagesse: 65
  • Sexe: Homme
Re : De la raideur à la souplesse
« Réponse #8 le: avril 27, 2018, 18:53:01 pm »
Tu veux la réponse en terme médical ou d'une façon plus prosaïque?
« Modifié: avril 27, 2018, 18:58:26 pm par mike-b »

Hors ligne Le promeneur

  • Dragon Seigneur de guerre
  • *
  • Messages: 1833
  • Sagesse: 168
  • Sexe: Homme
Re : De la raideur à la souplesse
« Réponse #9 le: avril 27, 2018, 19:57:41 pm »
il ne faut pas a mon avis confondre mollesse et fluidité  :)

mollesse
nom féminin

    1.
    Caractère de ce qui est mou.
    La mollesse d'un matelas.
    2.
    Paresse physique, intellectuelle ; manque d'énergie.
    synonymes :   indolence

fluide
adjectif

    1.
    Qui n'est ni solide ni épais, qui coule aisément.
    Huile fluide.
    2.
    au figuré
    Coulant, limpide.
    Un style fluide.

 


* Messages récents

post Re : Mais....Qu'est ce qu'un KO ?
[Boxe thaï (Muay Thaï) / Kick boxing / Full contact]
YaourtCruel
Aujourd'hui à 17:00:36
post Re : Re : La loyauté dans les écoles d'arts martiaux au Québec
[Québec]
Rémi
Aujourd'hui à 15:22:42
post Re : La loyauté dans les écoles d'arts martiaux au Québec
[Québec]
BloodyRoots
Aujourd'hui à 14:28:43
post Re : Fermeture de l'école Luohan Shaolin Laval pour cause de manque de loyauté
[Québec]
BloodyRoots
Aujourd'hui à 14:19:52
post La loyauté dans les écoles d'arts martiaux au Québec
[Québec]
BloodyRoots
Aujourd'hui à 14:19:21
post Re : Un enfant de 13 ans meurt après un KO.
[Arts martiaux / Sports de combat]
skipy
Aujourd'hui à 08:30:41
post Re : Fermeture de l'école Luohan Shaolin Laval pour cause de manque de loyauté
[Québec]
Marc Arcand
novembre 15, 2018, 18:13:34 pm
post Fermeture de l'école Luohan Shaolin Laval pour cause de manque de loyauté
[Québec]
Le singe pratiquant
novembre 15, 2018, 18:10:52 pm
post Re : Fermeture de l'école Luohan Shaolin Laval pour cause de manque de loyauté
[Québec]
Marc Arcand
novembre 15, 2018, 18:08:18 pm
post Re : Fermeture de l'école Luohan Shaolin Laval pour cause de manque de loyauté
[Québec]
Le singe pratiquant
novembre 15, 2018, 17:53:51 pm
post Re : Un enfant de 13 ans meurt après un KO.
[Arts martiaux / Sports de combat]
Rémi
novembre 15, 2018, 15:32:49 pm
post Re : Un enfant de 13 ans meurt après un KO.
[Arts martiaux / Sports de combat]
Le promeneur
novembre 15, 2018, 15:31:51 pm
post Un enfant de 13 ans meurt après un KO.
[Arts martiaux / Sports de combat]
Rémi
novembre 15, 2018, 15:06:55 pm
post Re : Fermeture de l'école Luohan Shaolin Laval pour cause de manque de loyauté
[Québec]
Rémi
novembre 15, 2018, 14:01:57 pm
post Re : Re : Fermeture de l'école Luohan Shaolin Laval pour cause de manque de loyauté
[Québec]
Albert
novembre 15, 2018, 02:37:17 am

* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !