Auteur Sujet: Denis Shink, le kung fu, c'est lui  (Lu 1236 fois)

Hors ligne BloodyRoots

  • Dragon guerrier
  • *
  • Messages: 971
  • Sagesse: 51
  • Sexe: Homme
Re : Re : Denis Shink, le kung fu, c'est lui
« Réponse #30 le: mai 13, 2018, 21:17:36 pm »
Mais moi j'en connais la raison. 

"La" raison étant?  ??? ??? ???

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Re : Re : Denis Shink, le kung fu, c'est lui
« Réponse #30 le: mai 13, 2018, 21:17:36 pm »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

Promo spéciale rentrée 2018 : -10% sur tous les produits ! Cliquez ici pour en profiter !
* Prolongation jusqu'au 15 octobre

Hors ligne niveau 2

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2929
  • Sagesse: 115
Re : Denis Shink, le kung fu, c'est lui
« Réponse #31 le: mai 13, 2018, 21:38:48 pm »
Tu as déjà mentionné une des raisons: l'égo.  Mais c'est plus que ça.  Je dirais que c'est une erreur ''historique''.  J'explique: au début (1964-65) à Montréal il y avait surtout les japonais qui enseignaient le karaté.  Et la plupart d'entre eux constatèrent que les occidentaux n'aimaient pas trop s'entrainer à la japonaise.  Donc ils partirent ailleurs au Canada anglais et cela fonctionna.
D'autres japonais sont arrivés et cela a fonctionner un certain temps.  Il faut savoir qu'à l'époque (1964-70) certaines styles de karaté exigeaient de passer la ceinture noire au Japon.
Pour la noire ça peu aller, mais pour les dan, c'est autre chose.
Ce sont des voyages coûteux.
Donc plusieurs de ces ceintures noires quittèrent leurs sensei et la fédération japonaise, pour partir leurs propres fédération ou associations.
Où est le mal dans tout ça.  Il n'y a pas de mal au premier niveau, mais plus loin, oui.  Cela les coupèrent d'un enseignement plus complet.
La preuve s'est révélée lorsque des ''maîtres'' québécois ont été à la recherche de la source de leur karaté.  Japon pour les uns, Okinawa pour les autres.  Cela a débuté vers les années début 2000.
C'est pour cette raison que le karaté s'est perdu en cours de route.  Oui je sais il y a des sensei qui n'ont pas coupé les ponts.
Et maintenant c'est au tour des arts chinois à ce coupé de ses racines et non pas seulement ''chinoise''.









Hors ligne Rémi

  • étudiant
  • Dragon apprenti guerrier
  • *
  • Messages: 720
  • Sagesse: 33
  • Sexe: Homme
    • Au bord de l'eau
  • Pratiquant de: wing chun et tai chi style wu
Re : Denis Shink, le kung fu, c'est lui
« Réponse #32 le: mai 14, 2018, 14:44:32 pm »
J'avoue que je ne te suis pas ici niveau 2. Pour être dans cette lignée je pense plutôt que c'est la politique le problème.
You say you know kung fu but your hands don't.

Hors ligne niveau 2

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2929
  • Sagesse: 115
Re : Denis Shink, le kung fu, c'est lui
« Réponse #33 le: mai 14, 2018, 14:55:31 pm »
Yuè Long, on ne parle pas de la même chose.  Moi c'est plutôt des débuts du karaté à Montréal.  Et comment cela à dévié côté technique ou enseignement via les japonais. ;-)p

Hors ligne niveau 2

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2929
  • Sagesse: 115
Re : Denis Shink, le kung fu, c'est lui
« Réponse #34 le: mai 14, 2018, 15:05:16 pm »
Pour répondre directement à ton dernier post, je dirais que oui la politique est le cancer des grandes fédérations ou associations.  J'ai été personnellement témoin de ce que je dis.
Une fédérations internationnale très connue au Québec avait un système de politique très, très pollué.  Sans nommé de noms je dirais seulement à une époque j'étais très près du fondateur et de ses hauts gradés de cette fédération.  Les coups bas ainsi que les coups de couteaux dans le dos étaient courants.
L'égo XXXL.  L'argent et le pouvoir déterminait qui auraient la ''plus grosse''.  Pour moi cela était très loin de l'art supposément enseigné.

Hors ligne Rémi

  • étudiant
  • Dragon apprenti guerrier
  • *
  • Messages: 720
  • Sagesse: 33
  • Sexe: Homme
    • Au bord de l'eau
  • Pratiquant de: wing chun et tai chi style wu
Re : Re : Denis Shink, le kung fu, c'est lui
« Réponse #35 le: mai 14, 2018, 15:12:45 pm »
Yuè Long, on ne parle pas de la même chose.  Moi c'est plutôt des débuts du karaté à Montréal.  Et comment cela à dévié côté technique ou enseignement via les japonais. ;-)p

LOL! C'est pour cela que je ne comprenais pas alors ! Alors là je te suis!
You say you know kung fu but your hands don't.

Hors ligne niveau 2

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2929
  • Sagesse: 115
Re : Denis Shink, le kung fu, c'est lui
« Réponse #36 le: mai 14, 2018, 15:21:58 pm »
C'était pareille comme si ont parlaient chinois. :-D=

Hors ligne Le singe pratiquant

  • Pratiquant et guide de pratique
  • Dragon apprenti guerrier
  • *
  • Messages: 621
  • Sagesse: 41
  • Sexe: Homme
    • Wudang Principles Québec, groupe de pratique pour artiste dédié
  • Pratiquant de: Gong
Re : Denis Shink, le kung fu, c'est lui
« Réponse #37 le: mai 15, 2018, 18:22:53 pm »
J'ai eu la chance de pouvoir m'entrainer avec M. Laprise au Wing Chun. Je ne connais pas personnellement M. Shink, mais il semble avoir bien formé M. Laprise.

Hors ligne BloodyRoots

  • Dragon guerrier
  • *
  • Messages: 971
  • Sagesse: 51
  • Sexe: Homme
Re : Re : Denis Shink, le kung fu, c'est lui
« Réponse #38 le: mai 15, 2018, 20:38:09 pm »
J'ai eu la chance de pouvoir m'entrainer avec M. Laprise au Wing Chun. Je ne connais pas personnellement M. Shink, mais il semble avoir bien formé M. Laprise.

Il lui a appris ce qu'il sait. C'est sur le "ce qu'il sait" qu'on s'interroge...

Hors ligne niveau 2

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2929
  • Sagesse: 115
Re : Denis Shink, le kung fu, c'est lui
« Réponse #39 le: mai 16, 2018, 21:29:48 pm »
Comme il est dit à quelque part, on ne peu pas enseigner ce que l'on ne connais pas. #circonspect#

 


* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !