Auteur Sujet: Enseigner le karaté à Georges St-Pierre  (Lu 209 fois)

Hors ligne BloodyRoots

  • Dragon guerrier
  • *
  • Messages: 928
  • Sagesse: 47
  • Sexe: Homme
Enseigner le karaté à Georges St-Pierre
« le: juin 20, 2018, 22:06:57 pm »
J'ai toujours admiré l'humilité de Georges St-Pierre, capable de voir et reconnaître ses faiblesses même s'il est un top dans son sport. Accepter de se faire entraîner et conseiller par des gens qu'ils pourraient "clancher" sans trop de problèmes.

https://www.quebechebdo.com/sports/2018/6/19/enseigner-le-karate-a-georges-st-pierre.html

Enseigner le karaté à Georges St-Pierre
Samuel Gagnon, de Québec, est lui-même un ancien sextuple champion du monde.



Il n’y a pas si longtemps, Samuel Gagnon admirait Georges St-Pierre, vedette incontestée des arts martiaux mixtes. Depuis plus de deux ans, il lui enseigne le karaté. Récit d’une association imprévisible.
Les deux hommes se sont rencontrés pour la première fois le 13 décembre 2013, journée où celui que l’on surnomme «GSP», alors champion des poids mi-moyens de l’UFC, annonçait qu’il mettait sa carrière en veilleuse.
Ils se sont ensuite serré la pince à quelques occasions en se croisant dans des événements. Un jour, un commanditaire organise une séance photos et vidéos.

Pour les besoins de la cause, celui qui cumule 26 victoires en 28 combats en UFC fait un yoko, aussi appelé un coup de pied de côté. «C’était un coup de pied extraordinaire, mais ses mouvements n’étaient pas à point pour le karaté. J’étais un peu mal à l’aise, mais je lui ai donné un conseil pour le corriger.»

Après une pause de deux ans au début de l’âge adulte, Gagnon a repris le karaté avec sérieux. Depuis, il n’a jamais arrêté.

Six semaines plus tard, St-Pierre accoste Gagnon dans un autre événement : «J’ai pratiqué ton coup de pied en entraînement et personne n’est capable de l’arrêter!» Puis, le 6 février 2016, Stephen Thompson, un combattant qui utilise beaucoup le karaté dans les arts martiaux mixtes, terrasse Johny Hendricks avec un K.-O. au premier round.

«Deux jours après, l’agent de Georges m’a appelé pour me demander si je voulais enseigner le karaté [à son client]. Je n’ai pas hésité longtemps avant de répondre! C’est toute une opportunité d’entraîner le plus grand champion de l’industrie.» Depuis cet appel, Gagnon se rend à Montréal chaque mercredi pour l’entraîner.

Joint par l’auteur de ces lignes, Georges St-Pierre s’est fait très élogieux envers son coach et sa discipline. «Le karaté est le premier art martial que j’ai pratiqué, mais je l’ai délaissé pour le muay-thaï. Les techniques de Samuel m’ont incité à repratiquer le karaté.»

«Être un bon compétiteur ne veut pas forcément dire que tu seras un bon entraîneur. Sam, il a les deux qualités. Il explique de façon exceptionnelle. Il m’a beaucoup aidé à améliorer la dextérité dans mes jambes et à contrôler mes distances lors d’un combat», a poursuivi St-Pierre.

Son histoire
À 5 ans, Samuel Gagnon a bien failli prendre des cours de ballet avec sa mère et sa marraine, qui enseignent toutes deux cette discipline. Une intervention du père l’a plutôt amené sur le tapis de karaté. Un coup de foudre dès le premier entraînement.

«Mon père ne voulait pas que son fils fasse du ballet (rires). J’ai donc fait du karaté comme mon parrain. Finalement, mes parents ont eux aussi pris des cours», dit celui qui célébrera son 34e anniversaire de naissance le 7 juillet. 

Après avoir pris sa retraite il y a trois ans, l’athlète a repris la compétition pour le plaisir. Il priorise l’enseignement

Non seulement il aime son nouveau sport, mais rapidement il figure parmi l’élite de celui-ci. À 10 ans, il obtient sa ceinture noire. Quatre ans plus tard, il affronte déjà des hommes, n’ayant pas suffisamment d’opposition dans son groupe d’âge.

L’adolescence frappe

Un coup de foudre n’étant pas éternel, celui entre Samuel Gagnon et le karaté n’y a pas échappé. Vers l’âge de 18 ans, après une décennie à s’entraîner six fois par semaine, il cesse de faire preuve de discipline.

«Je n’ai jamais fait de mauvais coups, tient-il à préciser, mais après des années à m’impliquer à temps plein dans la compétition et dans l’enseignement, cela a explosé. J’avais envie de sortir avec mes chums, alors j’ai mis l’entraînement de côté pour socialiser.»

Avant cette «solide crise d’adolescence», son entraîneur, Denis Perreault, l’appelait son cheval de course. Voyant le manque de sérieux de son poulain, M. Perreault a alors congédié celui à qui il avait préalablement offert un poste d’entraîneur à son école.

«Sur un coup de tête, j’ai aussi arrêté l’entraînement. Après un mois, j’avais envie de recommencer, mais j’étais trop orgueilleux. J’ai mis deux ans avant de revenir», explique Gagnon, petit sourire en coin quand il repense à l’époque où il était plutôt frivole.

Malgré le différend avec son entraîneur, les deux complices n’avaient pas coupé les ponts, continuant à communiquer de temps en temps. Un jour, le jeune adulte, devenu grassouillet, a pilé sur son orgueil pour demander à son coach s’il pouvait effectuer un retour à la compétition, en portant les couleurs des Studios Unis. «Il a accepté et j’ai gagné le tournoi. Ça m’a remis sur la track.»

Ça a l’air prétentieux, mais je me suis toujours vu comme un champion du monde. À 7 ou 8 ans, je savais que j’allais gagner
Samuel Gagnon, six fois champion du monde

Franchisé avec maman!

Depuis 2009, Samuel Gagnon et sa mère Lucie Tremblay sont franchisés et propriétaires de l’école de karaté Studios Unis à Val-Bélair.

«Elle a toujours été là pour moi et j’avais besoin d’elle. C’était naturel et sécurisant qu’elle embarque dans l’aventure avec moi puisque je n’avais aucune expérience en business.»

Tôt ou tard, une troisième génération pourrait s’imposer sur le tapis de karaté. Le fils de Samuel, Malik, apprivoise tranquillement le milieu en venant voir son père au bureau. «Il doit faire du sport, c’est un incontournable. Il fera des arts martiaux, mais je vais attendre que ça vienne de lui. Je ne veux pas le pousser, je veux qu’il s’amuse!»

Webmartial - Forum : arts martiaux, sports de combat, mma, free fight, combat libre

Enseigner le karaté à Georges St-Pierre
« le: juin 20, 2018, 22:06:57 pm »
Boutique de Webmartial
Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

Promo spéciale rentrée 2018 : -10% sur tous les produits ! Cliquez ici pour en profiter !
* Jusqu'au 30 septembre

Hors ligne niveau 2

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2827
  • Sagesse: 127
Re : Enseigner le karaté à Georges St-Pierre
« Réponse #1 le: juin 20, 2018, 22:13:45 pm »
Les arts martiaux c'est plus que des ''titres'' et des médailles.  Cela ne prouve rien à part une ''valeur'' sociale. 

Hors ligne Vakarm

  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 443
  • Sagesse: 20
  • Sexe: Homme
Re : Enseigner le karaté à Georges St-Pierre
« Réponse #2 le: juin 20, 2018, 22:46:37 pm »
Dans de vieux de combats de GSP, je trouvais ses coups de pieds circulaires prévisibles parce qu'il faisait toujours un step avant de les placer.

Dans les combats récents, il s'était ajusté. 
Contre Hendrix plusieurs circulaires au visage touchaient la cible. Assez que je me demandais pourquoi il n'en lançait pas plus. :)

Hors ligne Rémi

  • étudiant
  • Dragon apprenti guerrier
  • *
  • Messages: 631
  • Sagesse: 30
  • Sexe: Homme
    • Au bord de l'eau
  • Pratiquant de: wing chun et tai chi style wu
Re : Enseigner le karaté à Georges St-Pierre
« Réponse #3 le: juin 21, 2018, 15:48:17 pm »
Intéressant comme article.
You say you know kung fu but your hands don't.

Hors ligne Mordel

  • Bébé dragon
  • *
  • Messages: 154
  • Sagesse: 15
Re : Enseigner le karaté à Georges St-Pierre
« Réponse #4 le: juin 22, 2018, 15:12:25 pm »
Je n’ai jamais été intéressé par les combats sur arène ou arts martiaux mixte. Ce qui me rebutait le plus c’était l’attitude générale de la majorité des combattants, même sachant qu’il y a une part de théâtre là-dedans. Quand j’ai vu GSP, j’ai fait exception parce que j’ai reconnu quelqu’un qui sait s’entraîner et en plus se comporte avec honneur et humilité par rapport à ce qu’il fait. Et par dessus tout il ne semble pas se prendre pour plus qu’il est. Il a l’air d’un gars qui n’a pas oublié d’où il est parti. Un exemple pour beaucoup et un digne représentant de son domaine et son pays.


Hors ligne Rémi

  • étudiant
  • Dragon apprenti guerrier
  • *
  • Messages: 631
  • Sagesse: 30
  • Sexe: Homme
    • Au bord de l'eau
  • Pratiquant de: wing chun et tai chi style wu
Re : Enseigner le karaté à Georges St-Pierre
« Réponse #5 le: juin 22, 2018, 15:17:50 pm »
Moi je ne regarde que le UFC quand il y a un Québécois... ce qui se résume à GSP depuis que Pat Côté a arrêté.
You say you know kung fu but your hands don't.

Hors ligne Vakarm

  • Jeune dragon
  • *
  • Messages: 443
  • Sagesse: 20
  • Sexe: Homme
Re : Enseigner le karaté à Georges St-Pierre
« Réponse #6 le: juin 22, 2018, 18:53:49 pm »
Tu peux regarder Olivier Aubin Mercier, Il est très prometteur et vient d'atteindre le top 15.
C'est un gars assez drôle, c'est pas le gars qui va faire du trash talking pour promouvoir son combat. Il emmène toujours quelque chose à son adversaire à la pesée, comme des biscuits maison  :D

Hors ligne Rémi

  • étudiant
  • Dragon apprenti guerrier
  • *
  • Messages: 631
  • Sagesse: 30
  • Sexe: Homme
    • Au bord de l'eau
  • Pratiquant de: wing chun et tai chi style wu
Re : Enseigner le karaté à Georges St-Pierre
« Réponse #7 le: juin 22, 2018, 18:56:03 pm »
Merci de l'info!
You say you know kung fu but your hands don't.

Hors ligne niveau 2

  • Dragon Sorcier des ténèbres
  • *
  • Messages: 2827
  • Sagesse: 127
Re : Enseigner le karaté à Georges St-Pierre
« Réponse #8 le: juin 23, 2018, 17:49:33 pm »
Enseigner le karaté à George St-Pierre.

 Je trouve le titre un peu gros.  Le karaté c'est pour toute la vie.  Je ne crois pas qu'il lui enseigne le karaté.  Quelques techniques ici et là afin d'amélioré son efficacité dans le combat, oui.  Mais le karaté, non.

C'est certain qu'avec un titre comme celui là, ça frappe plus.  Ça se vend plus.

 


* Messages récents

post Interview Karaté bushido , parution Octobre 2018
[Interviews]
jomtien
Aujourd'hui à 10:46:19
post Re : pour niveau 2
[Kung fu]
niveau 2
septembre 20, 2018, 23:47:56 pm
post Re : Exercices à faire chez soi?
[Techniques]
Le promeneur
septembre 20, 2018, 23:29:23 pm
post Re : Mes débuts en karaté
[Karaté]
Le promeneur
septembre 20, 2018, 23:13:31 pm
post Re : Re : Mes débuts en karaté
[Karaté]
niveau 2
septembre 20, 2018, 22:45:16 pm
post Re : Exercices à faire chez soi?
[Techniques]
mandarin
septembre 20, 2018, 22:17:24 pm
post Re : Mes débuts en karaté
[Karaté]
mandarin
septembre 20, 2018, 22:07:37 pm
post Re : Mes débuts en karaté
[Karaté]
Laury
septembre 20, 2018, 21:57:55 pm
post Re : lajolo KFS (france)
[Martial Tube]
Laurentc@lix
septembre 19, 2018, 21:28:58 pm
post Re : métaphores
[Culture asiatique]
niveau 2
septembre 19, 2018, 19:42:22 pm
post Re : métaphores
[Culture asiatique]
niveau 2
septembre 19, 2018, 19:36:00 pm
post Re : métaphores
[Culture asiatique]
lsd
septembre 19, 2018, 19:26:42 pm
post Re : métaphores
[Culture asiatique]
niveau 2
septembre 19, 2018, 17:44:09 pm
post Re : métaphores
[Culture asiatique]
lsd
septembre 19, 2018, 17:23:33 pm
post Re : métaphores
[Culture asiatique]
Le promeneur
septembre 19, 2018, 12:54:51 pm

* Newsletter

S'abonner à la newsletter de Webmartial

Votre email :

Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !