Forums par thèmes > Histoire des arts martiaux

Combat à mains nues

<< < (2/3) > >>

niveau 2:
C'est Penn & Teller qui nous disaient que statistiquement parlant, les chances de se faire blesser en pratiquant les arts martiaux est quelque chose comme 2000% fois plus élevée que de se faire blesser dans une agression "dans la vraie vie".

Réponse; Je vais faire un Bloody de moi-même.  Je suppose que Penn & Teller sont des experts en arts martiaux.

La question est, le jeu en vaut-il la chandelle?
Ou ne vaut-il pas mieux s'entraîner que "pour le plaisir"? (le plaisir peut bien entendu se trouver dans le combat à mains nues aussi)

Réponse: Ah, quel plaisir de se faire frapper durement au corps et surtout au visage.  Je jouie juste à te lire.




BloodyRoots:

--- Citation de: niveau 2 le août 16, 2018, 17:25:37 pm ---Réponse; Je vais faire un Bloody de moi-même.  Je suppose que Penn & Teller sont des experts en arts martiaux.

--- Fin de citation ---

Pas besoin d'être expert en arts martiaux pour pouvoir lire des statistiques...


--- Citation de: niveau 2 le août 16, 2018, 17:25:37 pm ---Réponse: Ah, quel plaisir de se faire frapper durement au corps et surtout au visage.  Je jouie juste à te lire.

--- Fin de citation ---

Je pensais qu'avec tes années d'expériences tu aurais déjà eu réponse à cette question:
https://www.ladepeche.fr/article/2012/04/18/1333000-sport-pourquoi-prend-on-plaisir-a-souffrir.html

niveau 2:
Il y a eu une étude sérieuse dans les années '80 qui disait que les sports à risque de blessures graves étaient en premier: le judo suivie du football américain, le hockey.  Les arts martiaux poigs-pieds étaient très loin dans la liste.

Le plaisir de l'un égal le plaisir de l'autre.  :-D=

BloodyRoots:

--- Citation de: niveau 2 le août 16, 2018, 18:03:43 pm ---Il y a eu une étude sérieuse dans les années '80 qui disait que les sports à risque de blessures graves étaient en premier: le judo suivie du football américain, le hockey.  Les arts martiaux poigs-pieds étaient très loin dans la liste.

--- Fin de citation ---

C'est le comparatif qui est intéressant.
Bien entendu, toute pratique d'un sport, quel qu'il soit, sera plus risqué pour les blessures qui si on reste assis dans son salon.

Par contre, si l'objectif unique de la pratique d'un art martial reste la protection contre une agression physique "dans la vraie vie", les probabilités comparatives font que tu es plus a risque dans ton dojo/kwoon/etc. de te faire blesser (même gravement) que "dans la rue".

Tout ce que je veux apporter, c'est qu'on lit souvent "si ça arrive dans la vraie vie" "...dans la rue" etc... alors que les crimes graves sont souvent fait avec des armes à feu... le meilleur kick au monde n'y changera pas grand chose...

Ou une voiture qui te fonce dedans... même si ta position du cavalier est solide....

Bref.... songer aux autres dimensions d'un art martial me semble plus logique que le simple principe de "survie" dans notre confortable environnement occidental...

niveau 2:
Tu as raison il n'y a pas seulement ''la survie'' dans les arts martiaux.  Mais en plus d'avoir les autres aspects, il faut avoir aussi ''la survie''.  Et cette partie aujourd'hui est presque oublié.

Pourquoi vouloir vivre si au bout du chemin la mort nous attends?

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

[*] Page précédente

Utiliser la version classique